100% Complete

Chargement de la Chronique
Burger Thaï

EdWarner

Burger Thaï Indiana Café  Indiana Café 

18 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1787_indiana_cafe_FR_burger_thai_01.jpg 2018-06-28 Ayant un peu de temps à perdre avant un train tardif, et délicatement invitée par un ami (qui sait nécessairement que toute chose en forme de burger est susceptible de m’intéresser), je suis retournée à l’Indiana Café. La dernière fois, j’avais opté pour [url=http://www.myburger.fr/chronique-1676-fish-burger-indiana-cafe-avis-test.html]le Fish (...)

Décortiqué à la loupe par EdWarner le 28/06/2018

Ayant un peu de temps à perdre avant un train tardif, et délicatement invitée par un ami (qui sait nécessairement que toute chose en forme de burger est susceptible de m’intéresser), je suis retournée à l’Indiana Café. La dernière fois, j’avais opté pour le Fish Burger, et le même ami pour le Super Cheese Burger. Cette fois, il opte pour un Chili con carne, mais je m’obstine sur la carte des burgers et tente le Burger Thaï, alléchée par les herbes, épices et saveurs pimentées mis en avant.

Je vous le dis tout de go : pour une fois, c’est bien relevé. Pour un palais un peu sensible (ce qui n’est pas mon cas), c’est à la limite supérieure. Pour les autres, c’est un délice. Il est fort rare que je sois dithyrambique sur un burger, surtout à ce prix, mais il faut admettre que, pour une fois, il tient ses promesses. Maintenant que le suspense est retombé comme un soufflé mal cuit, on détaille la chose.

Le burger est servi avec une large assiette de frites, surgelées, certes bien cuites et en quantité (très voire trop) généreuse, qui n’ont strictement aucun intérêt gustatif. Une grave erreur de mon point de vue, tant cela détonne dans l’ensemble. Un petit pot de coleslaw, qui rend assez d’eau pour me laisser penser qu’il n’est pas du jour, ou tout du moins de très tôt le matin, est également proposé. Potable, mais encore une fois pas à la hauteur. Je précise que ces deux éléments n’entreront pas en ligne de compte dans la note.

Venons-en au cœur du sujet : le burger. Présenté semi ouvert, avec en side salade, rondelle de tomate, pickles et rondelles d’oignon rouge (un peu sèches d’ailleurs, c’est dommage), on voit tout de suite que son steak est frais. Sa coupe irrégulière fait qu’il déborde un peu à droite et à gauche, mais il s’en échappe une vraie odeur de viande grillée. Genre pas avec un truc artificiel pour vous le faire croire. Et d’évidence préparé aux épices. Une belle dose d’herbes en dessous (désolée, j’ai eu le malheur de prendre une photo en portait, donc vous ne verrez pas bien...) et un peu de dés de tomate et d’oignon dessus. Le pain est volumineux, et je m’inquiète illico : ça va être trop sec et bourratif. Que pouic ! Il est moelleux, savoureux, et colle parfaitement à l’ensemble des saveurs, ce qui n’était pas une mince affaire. Fort peu sucré, ce qui me convient très bien, mais sans goût de céréale exacerbé. J’admets que le mélange sésame/pavot est de mon point de vue ce qui se fait de mieux pour un bun.

Autre point essentiel à mes yeux : si on prend le temps de couper l’objet en deux au couteau, il se tient parfaitement à la main, même bien garni de salade et d’oignons (non, je n’ai pas rajouté la tomate). Le talon subit très légèrement un détrempage mais reste solide.

En bouche, rien à redire. C’est pimenté, épicé, herbé, c’est exactement ce que la carte vous annonce. Pimenté inclus, je vous le rappelle. La viande est bien cuite (un poil moins que ce que j’avais demandé, mais comme elle est délicieusement grillée ça passe tout de même. Et je souligne qu’elle n’annonce que 5 % de MG, ce qui se sent en bouche sans toutefois virer à la semelle). La quantité est plus que généreuse, et l’équilibre pourtant houleux de ce type de plat est sublime ici. On est vraiment dans un burger thaï (même si les puristes pourraient hurler de-ci de-là), un produit assez rare dans les chaînes de ce type. D’où mon désarroi devant ces frites industrielles qui n’ont strictement rien à faire dans cette dégustation.

Alors certes on parle d’un plat à 14 €. Sans aucun doute ce qu’on ne va pas manger tous les jours à tous les repas. Mais pour une fois, je dois dire que j’absous l’Indiana Café de se fournir chez McCain, même si c’est presque un crime et qu’un autre accompagnement, plus raffiné, ferait exploser mon appréciation. Sans aucun doute ce que je reprendrais les yeux fermés si je ne souhaitais pas explorer le reste de la carte.

Note : Ce burger a disparu de la carte, à mon immense désolation. De ce fait non seulement vous ne pourrez pas le goûter (encore que parfois les restaurants soient assez libres dans leur carte, ici c’était Paris Gambetta), et en plus vous subissez les affreuses photos bien ratées de mon premier essai...


Prix (2017) : 14 € (servi avec frites et coleslaw)

Les ingrédients

- bun supérieur aux graines de sésame et pavot
- dés de tomate
- dés d’oignon
- steak de bœuf préparé aux épices (5 % de MG, cardamome, gingembre, piment)
- coriandre
- salade
- sauce thaï pimentée
- bun inférieur

Le verdict : 18/20

Les Plus

- mélange d’épices parfait
- bien relevé
- steak frais au bon goût grillé
- bun moelleux et bien adapté
- généreux

Les Moins

- mais pourquoi ces accompagnements entrée de gamme ?

Taille

Honnête

Beniben
30/06/2018 à 22:07

C'est vrai que les frites surgelées, la salade et la tomate détonnent. Le burger a en revanche fière allure. Je suis allé voir la carte, pour les plats les prix restent acceptables mais pour les desserts c'est bien cher.

01/07/2018 à 16:00

La présentation me laisse plutôt penser qu'on doit composer son burger soi-même (ce dont j'ai horreur), mais il a l'air sacrément goûteux quand même !

Donnez votre avis sur le Burger Thaï

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !