100% Complete

Chargement de la Chronique
Super Cheese Burger

EdWarner

Super Cheese Burger Indiana Café  Indiana Café 

15 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1677_indiana_cafe_FR_super_cheese_burger_02.jpg 2016-08-01 De sortie à l'Indiana Café, pendant que je goûte le Fish Burger, mon binôme opte pour le Super Cheese Burger. Il n'est pas à la carte de leur site actuel, mais bien présent dans le restaurant de Paris Gambetta. Un truc supposé envoyer du lourd, (...)

Décortiqué à la loupe par EdWarner le 01/08/2016

De sortie à l'Indiana Café, pendant que je goûte le Fish Burger, mon binôme opte pour le Super Cheese Burger. Il n'est pas à la carte de leur site actuel, mais bien présent dans le restaurant de Paris Gambetta. Un truc supposé envoyer du lourd, et c'est à espérer vu son prix : 17 €. À ce tarif, on a droit à deux tranches de cheddar, une tranche d'emmental (attendez, ne rêvez pas, on va y revenir), deux rondelles de chèvre (type Rocamadour), un steak de 220 g, un bun artisanal, des frites (industrielles malheureusement), de la salade, de la tomate, de l'oignon rouge et deux rondelles de pickles. Question originalité, on a vu mieux, mais si c'est bon, ça se suffit à soi-même.

La cuisson est demandée, et respectée (ici, à point). L'assiette arrive, toujours aussi généreuse en frites et accompagnements. Les deux palets de chèvre, de bonne taille, sont disposés sur le bun supérieur. Le cheddar et l'emmental sont déposés sur la viande, semi-fondus. Bon, là, je me décompose : non mais c'est quoi ces toastinettes ? Alors oui il y en a trois. Mais c'est tout simplement un attentat au bon goût. Ou au goût tout court d'ailleurs. Pour ce tarif, je refuse de travailler avec le groupe Bel. Bref, passé cet instant choc, on rajoute la totale pour finaliser le burger : salade, tomate, pickles, oignon rouge. Vous constatez que, en termes de hauteur, ça cause. Mais ça se prend assez bien en main, pas besoin de couverts.

En bouche, ça s'avale tout seul. Même si rien ne semblait le disposer à sortir des sentiers battus, il faut tout même faire attention au chèvre, ici très prononcé. Voire carrément trop. C'est un burger au chèvre plus qu'un burger au fromage. La quantité de viande est généreuse, 220 g quand même, soit deux fois un Royal Cheese, mine de rien. Le bun, artisanal, est toujours aussi bon (et s'accorde mieux avec la viande qu'avec le poisson), et les ingrédient frais font la différence. Même regret que pour le Fish Burger : des frites industrielles et un coleslaw de piètre qualité. Autre regret : seul du ketchup est proposé en accompagnement des frites (pas fait maison, certes, mais c'est au moins du Heinz, on n'a pas tout perdu). C'est un peu dommage pour ceux qui n'aiment pas ça...

Au final un burger riche en fromages, bien dodu, équilibré pourvu qu'on aime le chèvre, mais qui pèche quand même par son prix élevé pour la quantité, et la présence honteuse de toastinettes en lieu et place de vraies tranches de fromage. Certes c'est frais et bon au final, mais à 17 €, même sur Paris, faut pas déconner, avec des frites industrielles et un coleslaw lamentable, c'est pas le Graal non plus.


Prix (2016) : 17 € (avec frites et accompagnements).

Les ingrédients

- bun supérieur artisanal aux graines de sésame et pavot
- 2 palets de fromage de chèvre
- 2 toastinettes de cheddar
- 1 toastinette d'emmental
- steak haché de bœuf (220 g)
- bun inférieur artisanal

Le verdict : 15/20

Les Plus

- bien fromagé
- copieux

Les Moins

- cher quand même
- fort en chèvre

Taille

Honnête

Jigawa
12/08/2016 à 13:02

Chronique intéressante. Toujours le même problème chez Indiana, il ne manque pas grand chose pour avoir le sentiment de ne pas être dans une franchise lambda. 1/ c'est cher et 2/ cela manque de "générosité" dans la qualité des produits. J'entend les contraintes de rentabilité mais comme indiqué dans la chronique, il y a des détails à revoir, les frites, le coleslaw, les boissons etc..

12/08/2016 à 19:26

Taille honnête ? Tu manges un bœuf entier par jour ?

Donnez votre avis sur le Super Cheese Burger

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !