100% Complete

Chargement de la Chronique
Gourmet Burger Chèvre Miel

Lech_Frites

Gourmet Burger Chèvre Miel Flunch  Flunch 

12 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1628_flunch_FR_gourmet_burger_chevre_miel_03.jpg 2016-02-15 Pour avoir tenté plusieurs fois cette expérience, manger un burger chez Flunch est toujours une aventure, sans cesse renouvelée. Non pas pour les recettes, bien qu'elles changent régulièrement, comme partout, mais pour leur mise en œuvre. Vous en avez le meilleur exemple en comparant les (...)

Décortiqué à la loupe par Lech_Frites le 15/02/2016

Pour avoir tenté plusieurs fois cette expérience, manger un burger chez Flunch est toujours une aventure, sans cesse renouvelée. Non pas pour les recettes, bien qu'elles changent régulièrement, comme partout, mais pour leur mise en œuvre. Vous en avez le meilleur exemple en comparant les retours de Zezx999ify et EdWarner sur le Maxi Cheese.

Prenons le cas cette fois du Gourmet Burger Chèvre Miel, proposé fin 2015, manifestement en tant que temporaire. Dans mon cas, on qualifiera cela de "repas d'impulsion", si je puis dire : en passant devant une de ces cafétérias qui vous vantent le manger sain avec leurs légumes vapeur à volonté, j'aperçois un burger original, présentant bien, et dont le seul nom m'interpelle : Gourmet Burger Chèvre Miel. Sobre (en même temps, avec ses Burger Fromage Pané et Burger Bacon & Cheddar Fondu, McDo ne fait pas non plus dans le nom créatif...), mais efficace sur moi. C'est donc parti pour cette création, au demeurant pas franchement automnale (les arcanes du marketing sont souvent obscures), mariage somme toute classique mais toujours efficace, que cela soit en pizzeria ou en restauration traditionnelle, une promesse de sucré/salé et d'onctuosité.

Pour fluncher un burger, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, on passe en caisse avec son plateau, on paye, et on vous remet un ticket, qui sera échangé contre ledit burger au pôle "grillades". Donc, oui, chez Flunch le burger est fait minute, sous vos yeux, par un grilladin, qui vous demande votre préférence pour la cuisson, et il ne tient qu'à vous que de la lui rappeler s'il vous semble qu'il est en train de la dépasser (enfin, s'il n'est pas parti faire autre chose au moment crucial qui transforme votre steak saignant en viande bien cuite...).

Flame grilled, me diront les tenants de Burger King ? Pas vraiment, non. Selon les cas, le patty est cuit sur une plancha, ou bien sur le type de gril qui permet d'obtenir de jolis croisillons. Dans ce dernier cas, comme vous avez choisi un pauvre steak haché et pas une pièce noble, vous pouvez rêver pour les stries, vous aurez une feuille de silicone sous votre steak. Donc rayon flame grilled, vous repasserez. Notez que ce n'est pas non plus leur cheval de bataille, le burger, et ça se voit à tous les niveaux... Parce que l'avantage (enfin, pour le client) d'une cuisine ouverte, c'est qu'il y a bien des choses à voir. C'est ainsi que j'ai découvert comment Flunch peut flinguer le meilleur des burgers, rien que parce qu'ils ne sont pas équipés correctement (ou qu'ils s'en fichent, ce qui est tout de même fort possible) : les buns ne sont pas toastés, ils sont passés au four. Oui, au four. Avec leur garniture s'il vous plaît !

Dans le cas de ce Gourmet Burger Chèvre Miel, cela pourrait se comprendre, au moins pour faire fondre les palets de fromage et tiédir les poivrons. Mais pourquoi diantre ruiner la sauce en la faisant elle aussi passer au four ? Pourquoi tant de haine pour cette crème au pesto ? Une fois cuite, elle perd tout goût, toute texture, toute présence même, osons le dire. Absorbée par le pain, qui comme tout ciabatta fait éponge, elle ne sert plus à rien. D'ailleurs, je ne l'ai redécouverte qu'en regardant le visuel publicitaire, et retrouvée vaguement sur l'une des photos (les traces vertes, là, vous voyez ?).

Donc, pendant que je surveille l'avancement de la cuisson de mon patty, je vois le grilladin mettre au four un plat contenant les buns de deux futurs burgers (il ne me semble pourtant pas qu'une autre personne en ait commandé un en même temps que moi), garnis à l'avance, et les y oublier jusqu'à la fin de la cuisson. Donc, si je suis ce que j'ai vu, plus vous aimez la viande cuite, plus vous aurez de la biscotte. Et idem s'il y a un coup de feu et que les heureux bénéficiaires d'une pièce de bœuf dont la cuisson est activement surveillée passent avant vous... Je ne vous parle même pas de celui qui va hériter du second bun s'il reste une heure dans l'unité de chauffage.

Sorti du four, le bun inférieur est néanmoins alléchant, généreusement couvert de cinq rondelles de chèvre, fondants car fondus, déposés sur un lit de poivrons rouges, verts et jaunes poêlés. Sur le bun supérieur, les traces fantomatiques de cette pauvre sauce, dont on sait simplement qu'il s'agit de crème au pesto, sont déjà moins enthousiasmantes. Évaporée dans le four sans doute, malheureusement, il n'en reste que des fossiles.

Une fois garni de son patty et refermé, le burger reste élégant, avec son bun fariné et son montage propre et net. La prise en main est facile, bien que la farine vienne jouer les trouble-fête, avec une tendance à vous faire éternuer si vous avez la mauvaise idée de vouloir humer le burger de trop près. Pour le reste, je vous le fais en trois adjectifs.

Il est ultra moelleux : rien ne vient opposer la moindre résistance en bouche, sans pour autant que le tout ne se délite.
Il est goûteux : la saveur de la viande, si le steak n'est pas choisi très cuit façon semelle (ou façon McDo, si vous voulez), vient heureusement se marier avec le chèvre fondu et les poivrons, sans disparaître.
Il est roboratif : pas besoin de prendre deux assiettes de haricots verts à la vapeur pour avoir envie de faire la sieste, une seule suffira.

En revanche, quid du miel ? Je vous rappelle tout de même qu'en plus de la sauce au pesto on m'avait promis un burger chèvre et miel, à l'origine. Eh bien, pas de trace notable d'un goût sucré. Je crains fort que le pauvre miel n'ait subi la même funeste fin que la sauce lors du passage au four. Et là, même avec de la bonne volonté, je n'en retrouve aucune trace visuelle non plus, sauf peut-être sur le fromage, et encore.

Alors, pour conclure, est-ce que je le conseillerais ? Oui pour l'idée, car c'est une bonne alliance pour un burger, qu'on retrouve d'ailleurs dans le Honolulu de Speed Burger. Mais non, pas chez Flunch, qui se rate lamentablement sur cette recette pourtant facile. Quand on n'a pas la structure nécessaire pour faire des burgers un peu originaux (qui dépassent donc le steak/cheddar/mayonnaise/ketchup), on ne se lance pas dans ce genre de choses.

Dernier conseil : évitez de demander un burger en fin de service, car s'il en reste vous hériterez de celui qui a traîné dans le four durant un temps qu'on qualifiera avec pondération d'excessif, et il sera réduit à une version déshydratée à la limite de l'immangeable (expérience vécue, hélas, que je ne vous souhaite pas).


Prix (2015) : 8,95 €

Les ingrédients

- bun supérieur fariné
- sauce crème au pesto
- patty de bœuf
- miel
- 5 rondelles de fromage de chèvre
- lamelles de poivrons verts, jaunes et rouges poêlés
- bun inférieur

Le verdict : 12/20

Les Plus

- moelleux
- goûteux
- généreux
- belle alliance des saveurs

Les Moins

- farine du bun envahissante
- sauce au trois quarts évaporée dans le four
- où est le miel ?

Taille

Honnête

15/02/2016 à 09:36

Excellente chronique, fort bien rédigée, décrivant avec brio à quel point l'absence de vrais cuisiniers (ou à défaut, de personnes dotées de bon sens et autorisées à s'en servir) dans ce type de chaîne permet de démolir une recette plutôt prometteuse sur le papier... :(

Commentaires sur la chronique de EdWarner

Il n'y a pas encore de commentaire pour cette chronique.
N'hésitez pas, soyez le premier !


Donnez votre avis sur le Gourmet Burger Chèvre Miel

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !

Les photos

Autres chroniques de ce produit

14/20  Chronique par EdWarner le 01/08/2016

Après le test du très décevant Gourmet Burger Italien, et du nettement plus intéressant Burger Espagnol, je me retrouve encore une fois chez Flunch, avec un burger que je pensais nouveau, mais qu'en fait Lech_Frites avait déjà eu l'occasion de tester (Lire la suite...)

Tags de ce produit

Chronique Flunch France Burger - boeuf Gourmet Burger Chèvre Miel Lech_Frites Note : 12/20