100% Complete

Chargement de la Chronique
Maxi Beef (2014)

EdWarner

Maxi Beef (2014) Flunch  Flunch 

5 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1526_flunch_FR_maxi_beef_02.jpg 2015-04-08 Après le Maxi Chicken, qui avait fait mouche pour moi, je me suis attaquée à la version au bœuf de la gamme des burgers de Flunch. Zezx999ify nous en avait donné une chronique plutôt flatteuse, et je partais donc confiante. Autant vous dire que j'ai (...)

Décortiqué à la loupe par EdWarner le 08/04/2015

Après le Maxi Chicken, qui avait fait mouche pour moi, je me suis attaquée à la version au bœuf de la gamme des burgers de Flunch. Zezx999ify nous en avait donné une chronique plutôt flatteuse, et je partais donc confiante. Autant vous dire que j'ai été très déçue.

Je précise tout de suite que j'ai été tellement consciencieuse que j'ai fait deux essais, dans deux restaurants différents, pour ne pas être cruelle trop vite, mais que la version actuelle étant largement revue et corrigée, j'ai opté pour faire deux chroniques séparées. Cette version est donc celle de fin 2014, la même que celle de Zezx999ify.

Le constat est là : c'est (enfin ce n'était) pas bon. Du tout.

Premier problème, et le plus important : la viande. Tout d'abord, c'est 10 minutes d'attente, parce qu'ils ont la bonne idée de vous faire cuire ça sur une feuille de silicone (si, si...), et sous une cloche de plexi (après enquête, il semble que la cloche en plexi soit un cas isolé. Malheureusement, pas la feuille de silicone). En gros, c'est un steak vapeur. Alors quand en plus c'est 20% de MG, autant vous dire que le résultat est pire que lamentable. Deuxième problème : le steak, surmonté d'une tranche de cheddar (la seule chose sauvable du naufrage), est envoyé en cuisine. Il en revient, une minute plus tard, élégamment piqué entre deux buns manifestement cramés, avec une tranche de fromage en plus, vaguement fondue dans les deux rondelles de tomate qui ont rendu toute leur eau depuis 3 jours (et pourtant, je ne suis pas anti-tomate dans un burger). Je déteste ce process opaque.

Rien qu'à l'assemblage donc, je m'inquiète (et encore, je n'ai pas pu voir la préparation des pains et de la sauce en cuisine, tant j'étais effarée par la cuisson de ce pauvre steak).

À la dégustation, c'est pire. Les pains sont basiques (cela se comprend sans problème dans une cafétéria), mais cramés. La sauce cocktail est présente sur une seule bouchée (notez que c'est tant mieux pour moi, vu que je n'en suis pas fanatique du tout. D'ailleurs, je trouve qu'elle ne va pas avec le burger, mais c'est autre chose.). Le steak fuit de partout. Non, je ne dis pas qu'il se démonte, je dis bien qu'il fuit. Comme votre évier ou votre chasse d'eau. À cet océan, vous ajoutez avec un bonheur limité les trois rondelles de tomate insipides détrempées, et vous vous retrouvez avec un burger qu'il faut couper en deux pour pouvoir le prendre en main (et encore, uniquement parce que les pains sont plus proches de la biscotte que du bun, sinon il faudrait sortir la cuillère à potage). Or pour moi, il s'agit là d'un autre point qui condamne : un burger, c'est sans couverts, ou ça n'est pas.

En bouche, c'est... un souvenir de cantine. On a l'impression de boire la viande (mais tudieu, pourquoi ne pas avoir fait griller ce bon sang de steak, comme la bavette à côté ? Ils peuvent le faire...), laquelle est en outre de qualité plus que limite. Le patty est très épais, c'est un fait, mais je n'en vois pas l'avantage dans ce type de viande. Au passage, pour la cuisson, vous avez intérêt à vous débrouiller tout seul pour réclamer, sinon ce sera "selon comment qu'il veut le monsieur du grill". Pour une bavette on vous la demande, pour un burger vous êtes nécessairement un sous-être incapable d'avoir un choix sur ce point. Le pain, très sucré comme tous ses congénères, n'arrange rien. La sauce est donc aux abonnés absents, ce qui aggrave logiquement la sécheresse des buns, et le seul à tirer son épingle du jeu, le fromage, est à moitié noyé dans un jus de tomate délayé par le gras du steak vapeur. Donc il est perdu, le pauvre. Comme le Titanic.

Bref, pour moi, un échec total. Ce qui rappelle bien que le cœur du burger, c'est la viande. On peut se rattraper aux branches quand on travaille avec du poulet pané surgelé, mais quand on ne sait pas cuire un steak de bœuf, ça foire définitivement. J'en suis juste triste pour le cheddar, qui ne méritait pas un tel sort.

Au prochain épisode : la nouvelle version, et le moins qu'on puisse dire c'est que... ça change du tout au tout !


Prix (2015) : 8,95 € (en menu, avec légumes à volonté)

Les ingrédients

- bun supérieur large aux graines de sésame
- tranche de cheddar
- steak haché pur bœuf façon bouchère
- tranche de cheddar
- 3 rondelles de tomate
- oignon blanc émincé
- sauce cocktail
- bun inférieur large

Le verdict : 5/20

Les Plus

- je cherche, je cherche... allez, le choix du cheddar !
- on a quand même les légumes à volonté
- taille pas chiche (sauf si l'on est écœuré...)

Les Moins

- un burger plus liquide que solide...
- ... qui tient le liquide entre deux morceaux de biscotte
- steak de qualité médiocre, très gras
- cuisson du steak contestable
- la sauce cocktail est mal adaptée
- même pour les non tomatophobes, c'est trop de rouge !

Taille

Honnête

Maxi Beef (2014) Flunch
11 Moyenne des 3 votants :
 12 / 20   http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1526_flunch_FR_maxi_beef_02.jpg
Guyb
08/04/2015 à 12:45

Sur les photos le bun ressemble presque à une biscotte !

Flopchef
08/04/2015 à 13:18

Déjà les tomates sous le steak, c'est une erreur! À moins de vouloir se retrouver avec un bon inférieur en mode éponge. Et pour les oignons aussi, le croquant doit être attaqué par les dents du haut. On dirait un Charal avec un gros steak. Si la cuisson de la viande médiocre et des buns est foirée, il ne reste plus rien pour le rattraper. Surtout si la sauce s'est faite giclée.

08/04/2015 à 18:58

Je l'avais testé à l'époque de sa sortie, je lui avais mis un petit 12/20 (cf ci-dessous), mais ils avaient fait cuire le steak normalement sur le grill/plancha, pas sur une feuille de silicone (!)

Comme je l'avais écrit dans le forum http://www.myburger.fr/forum/flunch-des-burgers-chez-flunch-t5253-15.html « Ca ressemble à du homemade vite fait ; et la viande n'est pas de qualité (trop grasse). »
D'ailleurs, je n'ai pas le souvenir de la mention "steak haché" pour ce plat, je me trompe peut-être mais il me semble me rappeler qu'il n'y a que la mention d'une "préparation bouchère" ; ce qui potentiellement permettrait une recette comportant plus de 20% de gras.
Sans aucun doute si on me l'avait fait cuire sous cloche sur une feuille de silicone, je l'aurais noté en dessous de 10.

08/04/2015 à 20:45

Il a la même tête que celui du CROUS (ouais, genre y'a des burgers dans mon Resto U, les jours de fête)

EdWarner
08/04/2015 à 22:58

L'épisode 2 sort demain, et pas mal de choses vont mieux.
Pour aegir : la feuille de silicone m'a été confirmée par Lech_Frites, sur une déclinaison régionale (et j'ai failli m’étrangler devant ça). J'avoue ne pas avoir fait attention à "préparation bouchère" au lieu de "façon bouchère", c'est un tort.

Stratmatt
09/04/2015 à 09:00

Pour me venger j'aurais mangé tout leur stock de bâtonnets de légumes frits !

Flopchef
09/04/2015 à 10:57

Tu aurais sans doute également étalé tes déjections fécales sur leurs murs...

Stratmatt
09/04/2015 à 11:38

Non, Flunch mérite le respect. Il faut juste savoir ce qu'il est bon a prendre ou pas. Hors steak haché + bâtonnets de légumes frits sauce au pwavre a volonté point de salut ! Allé dans le temps y'avait du poisson carré bien aussi. Je ne sais pas ce qu'il en est devenu.

Commentaires sur la chronique de Zezx999ify

Lech_Frites
08/10/2014 à 15:46  13 / 20  

Je rejoins l'analyse du chroniqueur, en y apportant quelques bémols. D'une part, le nombre de burgers disponibles par services est limité, donc tant pis pour celui qui arrive après le coup de feu, il n'aura possiblement rien.

D'autre part, contrairement aux fast food classiques, il y a chez Flunch des horaires de service, et donc, en plus du premier point, des moments de la journée où leurs produits sont totalement indisponibles.

Finalement, concernant l'accès au "autant que vous voulez", chez Quick et KFC, c'est la boisson, chez Flunch, c'est les sauces, les légumes (ce qui permet de customiser son burger) ... mais aussi l'eau qui est une boisson.

Pour mieux situer la comparaison, il ne faut pas comparer ce burger avec celui d'une chaine de fast 24/7, mais avec ceux d'une autre chaine à service "classique" genre dinner's ou même celui d'un resto classique de burger.

10/10/2014 à 22:57  12 / 20  

Bof, moi je l'ai trouvé très moyen ce burger ; surtout pour le prix !

C'est quand même le "plat" le plus cher proposé par Flunch ! Je l'ai goûté une fois lors de sa sortie, et depuis je ne l'ai plus jamais pris. Lorsque je passe au Flunch je me prend genre une andouillette, rognons, ou fricassée de calamars ; c'est bien meilleur et moins cher !

J'ai quand même l'impression qu'il y en a qui ajoutent des hamburgers à leur carte juste pour pouvoir augmenter leurs prix en douce.

12/10/2014 à 02:14  10 / 20  

Un burger sans originalité aucune, cher et y'a moyen de faire mieux chez soi sans se forcer.
Un peu comme les burgers de Courte-Paille quoi.


Donnez votre avis sur le Maxi Beef (2014)

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !

Les photos

Autres chroniques de ce produit

19/20  Chronique par Zezx999ify le 08/10/2014

Le Maxi Beef est l'un des quatre burgers ''made in flunch'', avec le Maxi Beef Bacon, le Maxi Chicken, et le Maxi Fish. Je peux l'avouer, c'est l'un de mes burger préférés parmi les enseignes que je fréquente habituellement. Ce sandwich m'évoque presque un home-made, avec (Lire la suite...)

Tags de ce produit

Chronique Flunch France Burger - boeuf Maxi Beef (2014) EdWarner Note : 5/20