100% Complete

Chargement de la Recette
Giant’n Toast

Michaek

Giant’n Toast Burger Maison - Recette  Burger Maison - Recette 

15 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1760_recette_burger_maison_FR_Giant_n_Toast_08.jpg 2018-01-16 Un peu plus de 10 ans après le premier Home Made Burger Contest et quasiment un an après celui des 10 ans de Myburger, voici la 18e édition, avec comme thème un hommage à Quick, la célèbre enseigne de burger belge que le groupe Bertrand (...)

Recette concoctée par Michaek le 16/01/2018

Concours "Hommage à Quick"

Giant’n Toast est l'une des 7 recettes réalisées pour le concours HOMEMADE BURGER 18 - Hommage à Quick

Un peu plus de 10 ans après le premier Home Made Burger Contest et quasiment un an après celui des 10 ans de Myburger, voici la 18e édition, avec comme thème un hommage à Quick, la célèbre enseigne de burger belge que le groupe Bertrand est en train de tuer à petit feu pour la remplacer par Burger King, à mon plus grand regret.

J’ai toujours eu une préférence pour Quick, par opposition à McDonald’s, et les 7 ans que j’ai passé à l’étranger sans un Quick à proximité n’ont fait que la renforcer. L’enseigne laissera après sa disparition le souvenir de nombreux burgers qui auront marqué les esprits, en bien ou en mal, et j’entends d’ici les voix s’élever pour parler du Spiderman Burger...

Il m’a été difficile de faire un choix, non seulement entre les burgers classiques de la carte mais aussi parmi les dizaines (centaines ?) de temporaires que Quick a pu proposer en quelques dizaines d’années. On retiendra les emblématiques Longs, les Suprêmes, le Giant et ses déclinaisons façon Giant Max Hot, et enfin le Quick’n Toast. Actuellement, le burger que j’apprécie le plus est le Suprême ClassiQ, mais c’est à deux vétérans de la carte de Quick que j’avais envie de rendre hommage : le Giant et le Quick’n Toast. J’ai beau avoir cherché, et malgré les innombrables déclinaisons de ces deux burgers, Quick n’a apparemment jamais pensé à marier les deux recettes. Je décide donc de me lancer dans la réalisation d’un Giant’n Toast ! Du Quick’n Toast je ne vais conserver que la partie "Toast", et l’intérieur du burger sera celui du Giant.

L’idée étant trouvée, il fallait réunir les ingrédients. La liste est courte, et même si on est ici sur un concours de burger "fait maison" je voulais les ingrédients les plus proches possible de ceux de Quick. Pour le pain, exit la forme ronde du Quick’n Toast, ce sera le pain blanc italien de La Fournée Dorée : des tranches épaisses, bien croustillantes une fois passées au grille-pain tout en restant moelleuses au milieu. Pour la recette du Giant, l’ingrédient crucial n’est autre que sa mythique sauce ! Inégalable, et c’est pourquoi j’ai préféré m’en procurer quelques pots dans mon Quick habituel : c’est 20 cents le pot de 20 g, et avec deux pots on peut se préparer un Giant maison. Niveau fromage, restons dans du bien chimique avec de la toastinette au cheddar (et pourtant j’avais du mature cheddar chez moi). Ensuite la viande : j’ai fait des patties de seulement 50 g, pour être au plus proche de ceux de 45 g du Giant. J’aurais pu me dire que c’était un Giant Max ou autre, mais je voulais rester sur un petit burger (c’est aussi que j’ai réalisé le burger le 31 décembre, quelques heures avant le réveillon…). Et enfin, de la salade en quantité importante.

Question préparation rien de plus simple : on coupe la salade en fines lanières, on passe les tranches de pain au grille-pain, les minuscules patties à la poêle, puis on assemble le tout avec deux pots de sauce Giant et deux toastinettes de cheddar.

Mon Giant’n Toast aussitôt prêt, j’attaque la dégustation, et là je retrouve vraiment le goût du Giant et le croustillant du Quick’n Toast ! Il y a juste ce qu’il faut de sauce et de salade. Le pain, bien qu’il ne soit pas rond, est parfait pour le burger. En revanche, grosse erreur de ma part : j’ai mis deux toastinettes. J’aurais dû me limiter à une seule, comme dans la recette originelle, car le goût du fromage industriel était un peu trop présent. Seconde erreur de ma part, et je ne m’en suis rendu compte qu’en rédigeant la chronique : il manque les oignons pour que la recette du Giant soit complète. De plus, je pense que cela aurait pu relever davantage les différentes saveurs et peut-être contrebalancer ce fromage trop présent. J’y penserai pour la prochaine fois.

Au final, j’ai vraiment eu l’impression de manger un Giant dans des toasts de Quick’n Toast. La prochaine fois, je le tenterai avec des patties légèrement plus gros et une toastinette de moins (et les oignons). J’avais déjà utilisé ce pain pour des burgers et je pense que je vais continuer à le faire. Et il va falloir que je fasse un stock de sauce Giant pour continuer à faire vivre la légende à la maison.

Les ingrédients

- pain blanc italien toasté La Fournée Dorée
- sauce Giant (officielle)
- lanières de salade
- toastinette de cheddar
- patty (50 g)
- toastinette de cheddar
- patty (50 g)
- sauce Giant (officielle)
- pain blanc italien toasté La Fournée Dorée

Le verdict : 15/20

Les Plus

- un Giant dans un toast
- la sauce Giant
- l’équilibre de l’ensemble

Les Moins

- une toastinette de trop
- patties trop petits au final
- il manque les oignons de la recette du Giant pour équilibrer

Taille

Honnête

Il n'y a pas encore d'avis pour cette chronique.
N'hésitez pas, soyez le premier !

Donnez votre avis sur le Giant’n Toast

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la recette via FaceBook !