100% Complete

Chargement de la Chronique
Black O.G.

bix

Black O.G. Goku  Goku 

18 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1738_goku_FR_black_OG_04.jpg 2017-06-14 Lors du Salon du Sandwich qui a eu lieu le 15 et 16 mars 2017 à Paris Porte de Versailles, la marque Socopa a organisé un concours afin d’élire le meilleur burger de France de cette année. 170 candidats étaient inscrits, pour arriver à 25 finalistes et (...)

Décortiqué à la loupe par bix le 14/06/2017

Lors du Salon du Sandwich qui a eu lieu le 15 et 16 mars 2017 à Paris Porte de Versailles, la marque Socopa a organisé un concours afin d’élire le meilleur burger de France de cette année. 170 candidats étaient inscrits, pour arriver à 25 finalistes et au final voir le jeune chef parisien Vincent Boccara remporter ce concours, avec son burger, nommé Black O.G.
Vincent a voulu rendre hommage à Takeshi Kitano dans le film Aniki, mon frère avec ce burger aux influences asiatiques et au bun noir : nous avons donc "Black" pour le bun et le costume de Kitano dans le film, et "O.G." comme Original Gangster pour le rôle interprété.

Voilà pour l’introduction. Voyons maintenant ce qui le compose et lui a permis de se démarquer de ses concurrents. Tout d’abord, on l’a déjà évoqué, ses originaux buns noirs au charbon végétal et au sésame blanc, concoctés par la boulangerie Utopie (qui a au passage gagné le titre de Meilleure boulangerie de France en 2016 via l’émission du même nom diffusée sur M6), puis sa sauce, qui fait beaucoup parler : une base de sauce barbecue Jack Daniel’s, à laquelle ont été ajoutées des épices japonaises, le tout combiné à une seconde sauce, type mayonnaise au yuzu épicé. La viande, pour sa part, provient du célèbre boucher Metzger, qui fournit nombre d’autres enseignes. On trouve également de l’échalote, des cornichons, des oignons rouges crus, du cheddar affiné et une salade de type mizuna (très proche de la roquette). Sur le papier, rien d’extravagant, il reste très classique : ça ressemble à un bête cheeseburger qu’on aurait pimpé à la sauce asiatique.
Le burger est vendu 18 € avec des frites.

Pour information, le Black O.G. n’est disponible qu’à une certaine quantité limitée par jour, il faut réserver à l’avance pour être sûr d’en avoir un. Et, chose étonnante, le reste de la carte n’a rien à voir avec les burgers, vous êtes ici dans un restaurant de type asiatique.

Le burger est servi sur une planche en bois ronde. Les frites qui l’accompagnent sont dans une barquette en carton très quelconque et assez cheap. Pour 18 €, on se serait attendu à mieux quand même. Il s’agit de frites de patate douce, à la cuisson et au goût corrects, mais qui n’offrent rien d’extraordinaire. Disons qu’elles servent essentiellement de support de dégustation à la sauce Jack Daniel’s, qui pour le coup s’est vu offrir une remarquable amélioration en termes de saveurs.

Et ce burger alors, ce fameux champion de France 2017, qu’est ce qu’il raconte ? Bon, déjà, il est très bien monté et très bien présenté. Le mélange de couleurs est fort agréable à l’œil et tout aussi appétissant. Le fromage est fondu à souhait et sa couleur/texture est la preuve de sa bonne facture. Les buns sont de belle forme, impeccablement adaptés à la taille de la viande et au volume de la garniture. Chose intéressante, les graines de sésame blanc sont à la fois sur le dessus et dans les buns. L'ensemble trouble légèrement l’esprit par leur couleur inhabituelle mais est tellement intrigant et appétissant qu’on a hâte de croquer dedans.

C’est d’ailleurs ce que je fais tout de suite, et je ne peux qu’approuver la décision des juges du concours : nous sommes ici en présence d’un burger extraordinaire. Oui, vraiment. Il est difficile à la première bouchée de décrire ce que l’on ressent vraiment, car on ne s’y attend pas du tout. Comme je le disais au début, je m’attendais à un bête cheeseburger revisité, mais j’aurais dû considérer cela comme une bonne chose : le burger reste sur une base très connue, classique et éprouvée, mais sait améliorer chacune de ses composantes en les sublimant, et même rajouter une touche particulière. Chaque saveur du Black O.G. est maîtrisée, et les quantités sont dosées avec précision. L’échalote par exemple, qui paraît de prime abord être en trop petite quantité sur le bun inférieur, se révèle pile poil en bonne proportion pour accompagner l’ensemble sans prendre le pas sur le reste. Et ce constat est le même pour les cornichons, les oignons rouges, la salade et la multitude d’épices asiatiques présentes dans le burger. Idem pour le fromage, la viande et les deux sauces présentes ! Tout se sent à égal niveau, l’harmonie est à son comble.

Je ne pouvais pas finir sans parler de la sauce, qui joue un rôle essentiel : une base de sauce Jack Daniel’s, qui n’a plus rien à prouver en tant que telle, mais dans laquelle ont été intégrées des herbes japonaises. On obtient ainsi un goût très subtil et moins sucré, une vraie réussite.

Je comprends aisément pourquoi ce burger est sorti du lot. Même si je n’ai pas goûté les réalisations des autres participants, il faut bien avouer que nous avons affaire à une petite leçon de cuisine. Tout est maîtrisé, calculé et réussi. Je ne peux que vous conseiller d’aller le tester dès que possible.


Prix (2017) : 18 € (servi avec des frites de patate douce)

Adresse :
GOKU Asian Canteen
27 boulevard du Temple
75003 Paris
Téléphone : 01 56 58 08 53
Site internet : www.gokuasiancanteen.fr
Facebook : www.facebook.com/gokuasiancanteen

Les ingrédients

- bun supérieur au charbon végétal
- échalotes
- épices asiatiques
- rondelles de cornichon
- oignons rouges crus
- sauce base Jack Daniel’s
- cheddar affiné
- steak 150 g
- salade mizuna
- mayonnaise au yuzu épicé
- bun inférieur au charbon végétal

Le verdict : 18/20

Les Plus

- harmonie des nombreuses saveurs
- subtilité des goûts
- maîtrise parfaite de la conception

Les Moins

- non, je ne vois pas

Taille

Honnête

14/06/2017 à 20:08

Qu'il est beau ! Quelles belles photos ! Il faut que j'y fasse un détour ma semaine sur Paris ( semaine prochaine !!! Cool !)

bixouille
15/06/2017 à 09:19

N'oublie pas qu'il faut réserver ! Hâte d'avoir ton avis.

Beniben
16/06/2017 à 22:31

La surprenante couleur noire provoque un mouvement de recul chez moi au début mais passé cela je trouve que ça donne un contraste très joli (et voulu). La viande a l'air moelleuse à souhait, on dirait du veau tellement elle est claire.

Merci pour cette revue objective, tu soulignes bien les points "nuisibles". ;) On sent que tu es très satisfait par ce burger mais ce n'est pas du publi-reportage.

Flopchef
17/06/2017 à 12:01

Surpris que tu ne t'etouffe pas avec le prix! Quand on voit sur leur carte un bobun à 14€, franchement on se croirait avenue Montaigne.

bixouille
19/06/2017 à 09:56

@Flopchef : La qualité des produits utilisés justifie largement le prix, pas comme chez Big Fernand ou autres voleurs du genre (En plus, on est ici au restaurant). Si tu veux comparer, regarde le prix de l'hippopotamus république situé à 400m : 16€ le burger. Donc non, le Black O.G. n'est pas cher pour ce qui est proposé.

19/06/2017 à 19:19

Je devais le tester mais je n'ai pas pu! A 18€, ill a intérêt d'être très solide et gros face à Le Ruisseau/Roomies (tous deux à 12€) !

20/06/2017 à 09:25

@qhyqhy Je pense que là on joue pas dans la même catégorie, les ingrédients semble être de bonne qualité mais surtout il y a vraiment de la recherche dans ce burger et tu payes ça.
Après il y a surement effet meilleur burger de France qui fait monter la marge mais bon il aurait tort de vouloir sans privé.
Leur démarche de quantité limité, montre une volonté de pas trop capitalisé dessus.

Donnez votre avis sur le Black O.G.

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !