100% Complete

Chargement de la Chronique
Tennessee Burger

EdWarner

Tennessee Burger Flunch  Flunch 

8 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1679_flunch_FR_tennessee_burger_03.jpg 2016-08-02 Entré en tant que permanent, visiblement, chez Flunch, voici le Tennessee Rösti Burger. Sauf que, ma version datant de 2015 (oui, je déterre), j'avais du Double... Son originalité ? Pas de bun du tout, entièrement réalisé avec des röstis, façon Country Burger du Buffalo Grill. Au (...)

Décortiqué à la loupe par EdWarner le 02/08/2016

Entré en tant que permanent, visiblement, chez Flunch, voici le Tennessee Rösti Burger. Sauf que, ma version datant de 2015 (oui, je déterre), j'avais du Double... Son originalité ? Pas de bun du tout, entièrement réalisé avec des röstis, façon Country Burger du Buffalo Grill. Au programme donc, deux röstis, deux steaks de bœuf, deux tranches de cheddar, deux tranches de bacon (anglais, allez savoir pourquoi) et de la tomate. Pour l'assemblage, c'est facile, c'est rösti/tomate/bacon/fromage/steak, et on empile. Enfin, en 2016 on n'empile plus, vu qu'il n'y a plus qu'un seul étage. Autant vous dire qu'en termes de stabilité, c'est forcément moyen. Et que ça ne se mange pas avec les mains, ce qui, vous le savez avec moi, diminue immédiatement l'intérêt de la chose. À noter également que la version actuelle propose une sauce au choix (ketchup, barbecue ou samouraï), ce qui n'était pas le cas en 2015. Et un patty rectangulaire façon Wendy's. Je doute que ça change la face du monde (enfin, du burger), mais c'est à souligner.

Je commence par le point positif, celui qui est le gros attrait du Beef Burger, même dans sa version foirée de 2014, le cheddar. Nous ne sommes pas dans la toastinette, même si l'on reste dans l'industriel. Mais c'est clairement ce qui sauve le tout. Pour le reste, vous le voyez en images, ça ne ressemble à rien. Et c'est luisant de gras. Viande de piètre qualité, comme toujours cuite sous cloche (non mais c'est quoi cette idée ?), qui rend 25 cl d'eau, bacon anglais et röstis industriels bien grassouillets. Alors certes la tomate est là pour la caution "fruits et légumes", mais vu sa saveur, elle a autant vu le soleil qu'un pingouin pendant la nuit arctique.

Armée de couverts (sacrilège), j'entame. Et là, (mauvaise) surprise : malgré l'avalanche visuelle de gras, c'est sec. Oui je sais, pour un visuel non contractuel, c'est une nouvelle approche. Le bacon, nécessairement, est déjà assez aride sous cette forme, mais la viande est en outre insipide et les röstis étouffent le tout. Pas faute de la présence insistante des oignons dans lesdits röstis d'ailleurs, parce qu'on peine à les rater. C'est plus de la galette de pomme de terre, c'est une pissaladière. On a bien l'eau de la tomate pour s'hydrater, mais c'est tout juste. Le cheddar tente de faire passer l'ensemble, sans y parvenir totalement. Visuellement, c'est joli (même si ce n'est pas un burger...), sur le plan du respect de la recette annoncée, c'est correct, mais voilà, ça le fait pas. Une envie profonde de vider dessus le distributeur de mayonnaise, voir carrément la cocotte de sauce au poivre (oui, la seule, l'unique) s'est ponctuellement emparée de moi. Je me suis contenue. De justesse.

Vous l'avez compris, une grosse déception. L'impression de manger un steak/purée du restaurant universitaire, avec la salade de tomates et oignons de l'entrée en rab. Même en version simple comme sortie cette année, et avec l'offre qui permettait de l'avoir en illimité certains soirs, je préfère rester dans des valeurs sûres.


Prix (2015) : 7,95 € avec légumes à volonté.

Les ingrédients

- steak de bœuf
- tranche de cheddar
- tranche de bacon anglais
- rondelles de tomate
- rösti
- steak de bœuf
- tranche de cheddar
- tranche de bacon anglais
- rondelles de tomate
- rösti

Le verdict : 8/20

Les Plus

- euh... Y a de la viande et de la patate, c'est toujours ça de gagné.
- le cheddar sauve encore la mise

Les Moins

- sec en étant gras (une prouesse)
- oblige à prendre des couverts
- faut aimer l'oignon...

Taille

Honnête

Tennessee Burger Flunch
9 Moyenne des 1 votants :
 12 / 20   http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1679_flunch_FR_tennessee_burger_03.jpg
03/08/2016 à 09:55  12 / 20  

Je ne sais pas comment ton Flunch procède, mais moi je n'ai jamais eu de viande cuite sous cloche ! J'aime bien le tenesse mais mais clairement on ne peut pas considérer ca comme un burger. Disons que c'est un steack haché amélioré.

EdWarner
03/08/2016 à 10:32

Il est rangé dans les burgers, mais je suis d'accord avec toi, ça n'en a guère l'allure. Pour la cuisson, c'est selon les employés : j'ai eu sous cloche sur feuille de silicone, au gril, et sur plaque. En gros c'est le tirage du loto...

seamusmcfly
04/08/2016 à 15:36

Qu'est-ce que tu appelles "bacon anglais " ? c'est par rapport à l'origine de la carcasse ? Car là on dirait du bacon on ne peut plus normal.

seamusmcfly
04/08/2016 à 15:38

À part ça, je vois pas trop le rapport avec le Tennessee, ils auraient dû appeler ça le "Swiss burger". Mais vu le tronche des rösti, les suisses auraient sans doute porté plainte.

EdWarner
04/08/2016 à 16:53

La même chose que ce que bix appelle depuis des années tout forme de bacon en rondelle, et pas de la poitrine fumée. Mais sans doute que cette fois ça pose problème. Enfin, là, ça le posera plus.

Beniben
07/08/2016 à 00:03

Vraiment un curieux montage, merci d'avoir chroniqué ce plat pour la postérité. Cela a l'air "bourrin", sans raffinement aucun.

07/08/2016 à 19:41

Je pense que la préparation y est pour beaucoup car effectivement des steak surcuits sous une cloche et des röstis précuits et gardés au chaud dans un bac c'est pas l'idéal ...
A savoir aussi que ce produit était dispo en illimité un soir par semaine l'année dernière.
J'ai jamais eu l'occasion de tester mais du coup j'hésite maintenant.

seamusmcfly
08/08/2016 à 14:06

Les anglais ne mangent pas de bacon en rondelle (!). Et la poitrine n'est pas nécessairement fumée ! argh !

Flopchef
10/08/2016 à 10:11

Le bacon anglais n'est pas tranché dans la poitrine. C'est mon gras, mais le goût est semblable.

Donnez votre avis sur le Tennessee Burger

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !