100% Complete

Chargement de la Chronique
Charolais Fromager

el catala

Charolais Fromager Super U  Super U 

14 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1737_super_U_FR_charolais_fromager_08.jpg 2017-06-08 Je n’ai jamais été transcendé par un burger de supermarché, mais je ne peux m’empêcher, chaque fois que je vais faire mes courses, d’aller jeter un œil dans le rayon, histoire de voir s’il n’y a pas une nouveauté ou un burger que je connais (...)

Décortiqué à la loupe par el catala le 08/06/2017

Je n’ai jamais été transcendé par un burger de supermarché, mais je ne peux m’empêcher, chaque fois que je vais faire mes courses, d’aller jeter un œil dans le rayon, histoire de voir s’il n’y a pas une nouveauté ou un burger que je connais pas et qui me ferait un appel du pied.

Fidèle donc à mes bonnes habitudes, je laisse on œil errer et, patatras, il est accroché par un petit burger que je n’avais jamais vu, le Charolais Fromager, de la marque Super U. Sous l’appellation "fromager" se cache une sauce au fromage bleu et emmental.Vous me direz qu’indiquer "fromager" dans le nom laisse supposer qu’il existe peut-être un autre Charolais, mais je n’en ai pas vu en rayon.

Revenons à notre burger : point notable, la boîte est plutôt grosse quand on la compare à ses congénères, toutes marques confondues, et la photo est plutôt alléchante : un joli bun brillant, des petits oignons et une sauce qui, quand on regarde la composition plus attentivement, est à la fourme d’Ambert, et plutôt bien dosée ! Mais pourquoi ne pas l’annoncer sur la boîte directement en tant qu’appellation, au lieu de simplement indiquer "fromage bleu" ? Pour un fromage qui est relativement rare dans les burger, cela pourrait être un atout. On trouve bien un essai chez McDonald’s en 2012 avec le Recette à la Fourme d’Ambert dans la campagne des Grandes Envies de Fromage, et une déclinaison du 280 sortie en juillet 2016 (malheureusement morte sans avoir été chroniquée), mais c’est à peu près tout. Autre point notable : ils veulent vraiment nous faire comprendre que c’est un produit réalisé avec des ingrédients français et fabriqué en France. Toutes faces confondues, on retrouve "France" 8 fois ! Alors oui, je trouve que c’est bien de faire travailler les entreprises françaises, mais là c’est légèrement trop appuyé pour moi.

​Passons à la dégustation : le bun est plutôt différent des burgers qu’on trouve dans les supermarchés, il est vraiment moelleux, je trouve qu’on s’approche du bun du Cheeseburger de chez Quick. Il est bon, cependant il faut pas trop attendre avant de le manger, car en refroidissant il devient un peu caoutchouteux. La quantité de viande est correcte : avec un poids de 70 g, on est largement au-dessus d’un Cheeseburger de chez McDo.

On sent bien le fromage dans la sauce, et notamment la Fourme. Ce qui est dommage, c’est l’absence des oignons que j’avais cru voir en quantité sur la photo, et dont j'espérais tant le goût que le texture. En effet ils sont incorporés dans la sauce. On n’est pas dans une basique sauce type mayonnaise vaguement aromatisée, mais davantage dans une vraie crème fromagère bien parfumée.

C’est un burger plutôt savoureux, une alternative intéressante aux burgers Charal façon Ernest Burger ou Burger Montagnard, surtout à 2,99 euros. Il fait partie des burgers les moins chers de cette gamme. Je lui donne donc 14/20, cette note prenant en compte le prix accessible et le fait que ce soit du Charolais.


Prix (2017) : 2,99 €
Poids : 195 g
Calories : 529 kcal

Les ingrédients

- bun supérieur lisse
- sauce fromagère
- oignons frits
- tranche d’emmental
- steak (70 g)
​- bun inférieur

Le verdict : 14/20

Les Plus

- la fourme d’Ambert
- la viande charolaise

Les Moins

- des oignons, comme sur la photo, auraient été les bienvenus
- un cornichon, pour apporter du croquant, aussi

Taille

Honnête

Beniben
13/06/2017 à 22:24

Je peux te prévenir, tu n'en as pas fini de voir l'origine des ingrédients. :) Surtout chez U. En tout cas voilà une chronique bien complète, bravo.

Donnez votre avis sur le Charolais Fromager

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !