100% Complete

Chargement de la Chronique
Classic WW Burger

seamusmcfly

Classic WW Burger Freshness Burger  Freshness Burger 

15 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1586_freshness_burger_JP_classic_WW_burger_04.jpg 2015-10-19 Après deux semaines à manger exclusivement japonais, je suis pris d'une furieuse envie de manger de la bouffe occidentale, grasse tant qu'à faire. Le plus facile dans ces moments-là, c'est de s'envoyer un bon gros burger bien sale. Je me rends donc au Zats Burger de (...)

Décortiqué à la loupe par seamusmcfly le 19/10/2015

Après deux semaines à manger exclusivement japonais, je suis pris d'une furieuse envie de manger de la bouffe occidentale, grasse tant qu'à faire. Le plus facile dans ces moments-là, c'est de s'envoyer un bon gros burger bien sale.

Je me rends donc au Zats Burger de Kōenji, où j'ai quelque peu mes habitudes en matière de malbouffe. Quelle fut ma déception lorsque je trouvai porte close ! Je ne pourrai pas me bâfrer de leur célèbre Sasebo Burger, leur monstre bien costaud, complètement à l'opposé des chétifs burgers de chez Mos Burger.

Qu'à cela ne tienne, je me dirige donc vers le Freshness Burger qui se situe à 100 m de là, et que je sais ouvert, et ce malgré l'heure peu conventionnelle à laquelle je désire déjeuner. Freshness Burger est une petite chaîne japonaise de burgers créée au début des années 90, qui reprend les codes américains du genre.

Pas le temps ni l'envie de scruter la carte à la recherche d'un burger farfelu, je m'oriente donc vers leur Classic WW Burger, qu'ils auraient pu simplement nommer "double cheeseburger". Chez Freshness, on commande au comptoir, et on nous apporte le plateau à table. Comme l'indique le nom de l'enseigne, rien n'est préparé à l'avance, tout est fait à la demande.

Moins de 10 minutes après avoir passé commande (Classic WW Burger + frites), une serveuse m'apporte mon menu sur un plateau. Mon Classic WW Burger est accompagné de frites maison bien croustillantes, faites à partir de pommes de terre de Hokkaidō. En parlant de provenance, tous les légumes utilisés dans la composition des burgers de Freshness proviennent du Japon. La viande, quant à elle, est d'origine australienne.

Fin de la parenthèse géo-alimentaire, il est l'heure de passer à la dégustation.

Comme tous les burgers de la chaîne, le Classic WW Burger est servi sans sauce. Un manège à sauces et épices est à disposition des clients dans le restaurant, pour que chacun puisse faire le burger dont il a envie. Le manège nous propose 10 sauces différentes, en plus des 2 classiques ketchup/mayo. Concept plutôt sympa donc, dont bien d'autres enseignes devraient s'inspirer. Je m'oriente donc sur la Garlic Sauce (Lea & Perrins) et la Hot Sauce Original (Cholula), que je dépose en petite quantité sur le bun inférieur. Je garde le reste des sauces pour les frites, et je garde également les bouteilles sur la table, au cas où.

Le burger contient 2 patties épais et moelleux, entremêlés de 2 épaisses tranches de cheddar rouge. Au-dessus se trouve la dose syndicale de légumes que doit contenir un burger japonais, à savoir une énorme tranche d'oignon grillée recouverte de pickles finement découpés, une tranche de tomate vraiment balaise, et une dose familiale de salade verte.

La prise en main n'est pas des plus aisées étant donné l'épaisseur du sandwich, qu'il faut inévitablement écraser avant dégustation. Le couple patties/cheddar se marie à merveille et comble mes attentes de gras, et en bonus, le goût est vraiment là. On est loin du patty-semelle de chez McDo et de leur fromage plastique qui ne sert qu'à apporter de la matière. Chez Freshness on est dans le burger réalisé avec du produit de qualité, et ça se sent. L'oignon grillé est vraiment généreux, et les pickles succulents, avec un léger goût d'aneth bien appréciable.

Le bun est également de très bonne facture, légèrement toasté, mais ne tient pas la distance. Le mélange de sauces, couplé au jus de la tomate, a rapidement eu raison de l'intégrité du bun inférieur.

Je le savais, j'aurais dû manger la rondelle de tomate avant d'entamer le burger, histoire d'éviter cette mésaventure. Dommage. Toute la fin, un bon tiers, est totalement émiettée/liquéfiée dans le fond du papier d'emballage. Pas facile de manger dignement la fin du burger...

Pour résumer, il s'agit là d'un excellent double cheeseburger, mais qui s'avère assez chaotique à manger si vous ne le consommez pas super rapidement. Dans tous les cas il s'agit d'un burger de qualité, qui cale vraiment bien, et proposé à un prix tout à fait raisonnable.


Prix (2014) : burger ¥740 (5,45 €), frites ¥200 (1,45 €)

Les ingrédients

- bun supérieur aux graines de sésame
- salade
- rondelle de tomate
- rondelles de pickles
- rondelle d'oignon grillé
- tranche de cheddar rouge
- patty de bœuf
- tranche de cheddar rouge
- patty de bœuf
- sauces au choix et à volonté
- bun inférieur

Le verdict : 15/20

Les Plus

- la qualité
- le goût du double couple cheddar/patty
- l'oignon grillé et les pickles

Les Moins

- la prise en main
- le jus de la tomate qui désintègre rapidement le burger

Taille

Honnête

Flopchef
19/10/2015 à 11:18

Et surtout pas cher, quasi le prix d'un tempo de chez mcdo ou Quick!
Par contre le fromage est plutôt jaune que rouge. Quel est l'indice bigmac au Japon?

seamusmcfly
19/10/2015 à 11:48

Le cheddar rouge n'a jamais été rouge. Et la fonction HDR du iphone 4 de m*rde a encore plus dû jouer en sa défaveur. L'indice Big Mac de là-bas, aucune idée, mais la bouffe (et la vie en général) est moins chère à Tokyo qu'à Paris.

Donnez votre avis sur le Classic WW Burger

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !