100% Complete

Chargement de la Recette
Bacon Lover Handmade

Essixel

Bacon Lover Handmade Burger Maison - Recette  Burger Maison - Recette 

18 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1805_recette_burger_maison_FR_bacon_lover_handmade_16.jpg 2018-11-26 Amoureux du bacon et de tout ce qui est cochonaille, j’avais été assez déçu par la campagne "Bacon Lover" de Burger King, à savoir, pour les burgers, le Double Bacon Lover et le Bacon Lover Chicken. Ils étaient de retour pour la deuxième fois cette (...)

Recette concoctée par Essixel le 26/11/2018

Amoureux du bacon et de tout ce qui est cochonaille, j’avais été assez déçu par la campagne "Bacon Lover" de Burger King, à savoir, pour les burgers, le Double Bacon Lover et le Bacon Lover Chicken. Ils étaient de retour pour la deuxième fois cette année et, toujours aussi frustré de ne pas avoir le burger que j’attendais, j’ai décidé de le cuisiner moi-même, pour tenter d’obtenir ce bon goût de bacon que j’aime tant.

L’idée est tout d’abord de faire une vraie mayonnaise au bacon, de mettre une bonne quantité de bacon sur le steak, et d’avoir un vrai bun au bacon. Ne commencez pas à compter le nombre de fois où le mot bacon (ou poitrine, il faut rester dans une élégance rédactionnelle) apparaîtra dans cette chronique, le burger s’appelle Bacon Lover Handmade, et quand on aime, on ne compte pas !

Commencez par préparer le pain : faites préchauffer votre four en mode gril à 240 °C, et toastez l’intérieur de vos buns (j’utilise des Harrys multi céréales) pendant un peu moins de 3 minutes. Restez près de votre four pour retirer vos buns avant qu’ils ne brûlent. Badigeonnez ensuite le dessus du bun supérieur avec une partie du jaune d’œuf qui servira pour la mayonnaise, et déposez dessus une tranche de pancetta. Maintenez-la avec quatre cure-dents (que vous aurez mouillés au préalable, pour éviter qu’ils ne prennent un gros coup de chaud), et enfournez de nouveau votre bun. Retirez-le dès que vous voyez que le gras de la pancetta est bien cuit : la viande le sera elle aussi, même si elle n’est pas colorée. Il ne faut pas laisser le bun trop longtemps dans le four, sous peine de vous retrouver avec une biscotte. Il va de soi qu’il faut retirer les cure-dents après cuisson, je ne serai pas responsable de votre inattention !

Pour la mayonnaise au lard, commencez par faire dorer une tranche de poitrine nature dans une poêle avec très peu de beurre (ou de l’huile d’olive, comme vous voulez). Retirez le cartilage et la couenne, mais pas le gras. Mixez finement et réservez quelques minutes au frigo, sous peine de voir ensuite votre mayonnaise se liquéfier au contact de la chaleur de la poitrine. Réalisez ensuite environ 125 g de mayonnaise avec le reste du jaune d’œuf, une cuillère à café de moutarde, de l’huile, du sel et une bonne dose de poivre. Glissez enfin votre poitrine dans votre mayo, même si vous n’êtes pas très pudique (Ba dum tsshh *roulement de tambour des blagues pourries*, mais il fallait que je l’introduise tout en finesse *blagues pourries saison 1 épisode 2*), mélangez les deux et réservez au frais.

Faites dorer cinq tranches de poitrine fumée dans le gras de la poitrine précédemment cuite, et réservez. Faites cuire ensuite votre steak (le mien est haché maison avec des morceaux pour bourguignon vendus en barquette) dans la même poêle, salez, poivrez, et faites fondre deux tranches de cheddar dessus.

Commencez le montage par le bun inférieur, suivi du steak et ses fromages, des tranches de poitrine fumée en chiffonnade, de deux fines rondelles d’oignon détaillées, de deux fines tranches de tomate à température ambiante (non, je ne crains rien de la team "À mort les tomates"), et du bun supérieur tartiné de deux cuillères de mayonnaise au bacon, toujours couronné de sa pancetta (sans les cure-dents, je vous le rappelle parce que je suis sympa).

Le burger a fière allure, le steak semble bien juteux, et noirci par le gras du bacon. Ce même bacon est brillant à souhait, bien doré, le fromage est parfaitement fondu, et même la mayonnaise, à la limite de se séparer de son huile, fait envie. La première bouchée fait honneur au bun : j’avais peur qu’il ne soit trop croquant à cause de la double cuisson, mais il est parfaitement croustillant, et c’est un plaisir à lui tout seul. Je craignais aussi que la pancetta ne soit trop dure, mais elle se coupe aisément avec les dents et reste bien collée au bun. Une réussite de ce côté-là, alors que je n’y croyais franchement pas trop.

Et puis, d’un seul coup, la magie du bacon opère en bouche. La mayonnaise, très parfumée, vient enrober tous les aliments et renforcer le goût des tranches de poitrine fumée. Pour ne rien gâcher, elle se marie à merveille avec les saveurs du steak. Tout y est : le croustillant, le croquant, le moelleux, la fraîcheur (je vous dis que je ne crains rien des anti-tomate), tout se mélange dans un bain de gras délicieusement salé. Les rondelles d’oignon apportent un croquant supplémentaire et accompagnent à merveille le vrai bon goût fumé naturel, ou presque, du bacon.

Quelle claque ce burger ! Je ne m’attendais sincèrement pas à une telle réussite. Mes doigts sont ultra gras, mes papilles aussi, mais elles en redemandent et moi de même. Je suis souvent assez critique avec les plats que je réalise, mais j’ai du mal à l’être avec ce burger. Chaque bouchée est orgasmique, et depuis ce midi je ne pense qu’à en recuisiner un ce soir. En tout cas, il va devenir un de mes classiques maison ! Je lui mettrais volontiers un 19, voire même un 20, mais je préfère garder de la marge pour rester cohérent dans mes notes, donc ce ne sera qu’un 18.

Les ingrédients

- bun supérieur aux graines surmonté de pancetta
- mayonnaise maison au lard
- deux fines rondelles de tomate
- deux fines rondelles d’oignon détaillées
- cinq tranches de poitrine fumée frites en chiffonnade
- deux tranches de cheddar
- steak haché maison (100 g)
- bun inférieur

Le verdict : 18/20

Les Plus

- un vrai bon goût de bacon à tous les étages
- un pain croustillant
- une mayonnaise savoureuse
- la pancetta sur le pain
- les oignons qui ont toute leur place ici
- du bacon, du bacon, du bacon, du bacon, du bacon (bacon strips, vous l’avez ?)

Les Moins

- assez gras, mais est-ce vraiment négatif ?
- la mayonnaise un poil liquide à cause du lard pas assez refroidi

Taille

Honnête

26/11/2018 à 12:10

Je l'espérais, je le subodorais, je le savais ! Je n'irais pas jusqu'à mettre de la pancetta sur le bun supérieur, de crainte de m'en mettre partout sur les doigts (je suis un précieux et élégant), mais pour le reste, tout est beau à pleurer ! Food porn, un point c'est tout.

26/11/2018 à 14:45

Merci :)
La pancetta a cet inconvénient oui, mais c'est quand même meilleur que les confettis de bacon de chez BK. Et la mayonnaise au lard est autrement meilleure aussi que leur sauce de synthèse...

Beniben
26/11/2018 à 19:34

Magnifique !!! Une sacrée dose de créativité, j'applaudis ! Il donne vraiment envie ce burger ! Bon, ça dégouline trop de mayonnaise pour moi mais ça me tente quand même. :D

Flopchef
27/11/2018 à 12:48

Excellente idée pour la mayonnaise au bacon!!

27/11/2018 à 14:29

Merci pour les retours positifs !

Donnez votre avis sur le Bacon Lover Handmade

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la recette via FaceBook !