100% Complete

Chargement de la Chronique
Gratin Korokke Burger

seamusmcfly

Gratin Korokke Burger Lawson  Lawson 

13 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1630_lawson_JP_gratin_korokke_burger_03.jpg 2016-02-18 Agréablement surpris par mon Teriyaki Burger englouti la nuit-même, je retourne chez Lawson à 6 heures du matin, dans le but de me préparer un menu à emporter pour les 10 heures de train qui m'attendent. Rebelote, je me prends une barquette de yakisoba à 400 (...)

Décortiqué à la loupe par seamusmcfly le 18/02/2016

Agréablement surpris par mon Teriyaki Burger englouti la nuit-même, je retourne chez Lawson à 6 heures du matin, dans le but de me préparer un menu à emporter pour les 10 heures de train qui m'attendent.

Rebelote, je me prends une barquette de yakisoba à 400 yens, que j'accompagne cette fois d'un はみでるバーガー グラタンコロッケ, soit d'un "Burger qui dépasse - Gratin Korokke" à 125 yens (un burger cheap à un peu moins d'un euro). Pour que cette chronique soit plus simple à lire, nous l'appellerons sobrement "Gratin Korokke Burger".

Le mot "korokke" n'est ni plus ni moins qu'une japanisation du mot "croquette". Il s'agit donc d'une sorte de croquette de pommes de terre, parfois mélangées à de la viande, du fromage ou d'autres légumes, qui est ensuite panée avant d'être jetée dans la friteuse. Pour ceux qui connaissent, c'est un peu le genre de trucs qu'on trouve en Hollande dans les distributeurs de Febo. Le Gratin Korokke Burger est un burger assez répandu au Japon. Il en existe dans les plus grandes enseignes, comme McDonald's ou Mos Burger...

On voit immédiatement que la croquette est bien plus large que le bun et dépasse de tous les côtés, d'où le nom de la gamme "Burger qui dépasse". Ça a donc bien l'air de caler, ce qui a été un élément déterminant lors de l'achat. Et chez Lawson, on n'a pas blagué : le bun est lui-même pané à l'extérieur, puis frit tel un beignet. Je reconnais que ça a l'air un peu gras, mais il faut dire ce qui est : c'est également ça qui m'a attiré l'œil dans le magasin.

C'est donc l'heure de déjeuner, on est dans le train et il n'y a pas de micro-ondes à portée de main. Qu'à cela ne tienne, j'ai la dalle, et ça ne va pas m'empêcher de manger. Je déballe donc mon Gratin Korokke Burger, emballé cette fois dans du plastique (contrairement au Teriyaki Burger, qui était emballé dans du papier), et je procède à une brève dissection : je constate que le bun frit est toasté à l'intérieur, qu'il y a le gros korokke, et une bonne dose de mayonnaise. Rien d'autre. Pas énormément d'ingrédients donc.

La mayonnaise est sans doute la raison pour laquelle il n'y a aucune indication sur le sachet quant au réchauffage du burger. J'ai de la chance, je vais le manger froid, ce qui est la méthode préconisée.

Le bun, à la fois gras et croustillant à l'extérieur, a une texture intérieure à situer entre celle de la brioche et du pain de mie. Le tout est forcément un peu gras, les doigts luisants sont là pour nous le rappeler. La croquette panée quant à elle est un peu mono-goût. Étant donné sa texture fondante, je serais tenté de dire qu'il s'agit là d'une croquette de pommes de terre dans laquelle a peut-être été ajouté un peu de fromage, mais je n'en suis pas sûr... En tout cas, il n'y a ni viande, ni autre légume, c'est à peu de chose près un korokke dans sa forme la plus basique. La dose de mayonnaise ajoute une couche de gras supplémentaire, histoire d'enfoncer le clou et d'arriver aux 572 kcal annoncées sur l'emballage.

Vous l'aurez compris, ce burger n'est pas à conseiller à ceux qui cherchent à faire un régime. Il ne fait clairement pas dans la dentelle. Je pense qu'une feuille de salade et quelques rondelles de pickles auraient été les bienvenues, mais ce n'était apparemment pas à l'ordre du jour chez Lawson. C'est plutôt bon, ça cale, mais ce n'est pas très fin gastronomiquement parlant. Il manque clairement un petit quelque chose pour en faire un sandwich au top. Quelque chose pour apporter un peu de fraîcheur, et pour rendre ce Gratin Korokke Burger un peu moins mono-goût.


Prix (2015) :125¥ (= 0,8 €)

Les ingrédients

- bun supérieur pané et frit, puis toasté à l'intérieur
- mayonnaise
- gros korokke (qui dépasse)
- bun inférieur pané et frit, puis toasté à l'intérieur

Le verdict : 13/20

Les Plus

- le gras
- le korokke dans un burger low-cost
- le prix

Les Moins

- le gras
- le côté un peu mono-goût

Taille

Honnête

19/02/2016 à 06:56

:D il m'éclate celui là je vois bien le genre febo que du bon

Donnez votre avis sur le Gratin Korokke Burger

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !