100% Complete

Chargement de la Chronique
Whopper

Seb16s

Whopper Burger King  Burger King 

17 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1896_burger_king_FR_whopper_06.jpg 2021-09-27 En ce samedi matin de septembre, je me suis retrouvé avec un peu de temps à tuer en attendant que ma voiture électrique finisse de se recharger dans une zone commerciale... Et soudain, une illumination : Burger King n’est pas loin, il ouvre à 11 h, il (...)

Décortiqué à la loupe par Seb16s le 27/09/2021

En ce samedi matin de septembre, je me suis retrouvé avec un peu de temps à tuer en attendant que ma voiture électrique finisse de se recharger dans une zone commerciale... Et soudain, une illumination : Burger King n’est pas loin, il ouvre à 11 h, il fait beau et nous sommes en pleine période de Burger Mystère ! Voici une superbe occasion de combler un petit creux.

C’est donc dès l’ouverture que je passe ma commande de premier client de la journée. Un petit tour à la borne, je saisis mes deux codes de réduction, je paye, et j’attends d’être servi à table... Voyons le ticket : un Whopper et... un Whopper. Pas très original comme tirage. Bon, je vous avoue que la chance et moi, on n’est pas trop copains, j’avais peu d’espoir de tomber sur des burgers doubles... Tant pis, je suis un peu déçu de prime abord, mais pour 4 euros, on ne va pas faire le difficile !

Je suis servi très rapidement, et j’attaque le premier comme un goulu : il ne me faut pas plus de quelques minutes pour le faire disparaître. Et soudain, j’ai une (seconde) illumination : c’est simple un Whopper, mais... c’est fichtrement bon ! J’observe son congénère, encore dans son papier, et je me dis que c’est une bien belle occasion de prendre des photos et de rédiger une chronique pour MyBurger ! Surtout que la seule dont je trouve trace date de... 2006 (et encore, c’est une version canadienne, chroniquée par bix), soit bien avant le retour du King dans notre beau pays ! Il sera parfait pour combler cette injustice, avec cette version classique toujours au goût du jour en 2021.

La première fois que j’ai goûté un Whopper, c’était dans l’euphorie de l’ouverture à Saint-Lazare, pour le retour de l’enseigne en France. J’avoue que j’avais été déconcerté : un burger sans cheddar (ou autre fromage), avec juste de la mayo et du ketchup... quelle drôle d’idée ! Mais bon, puisque c’était le burger phare de l’enseigne, il fallait bien voir ce qu’il valait. Finalement, la dégustation s’était révélée satisfaisante, plus en tout cas que celle de son camarade le Big King (d’ailleurs jamais chroniqué en version basique, seulement en version XXL, visiblement plus réussie vu l’enthousiasme (modéré tout de même) de bigjim en 2014). Depuis, les années ont passé et, des Whopper, j’ai dû en avaler un certain nombre... Au moins autant que de déclinaisons que l’enseigne a pu proposer autour de lui : Rebel Whopper, Fresh Whopper, Chorizo Whopper, Whopper Cheese and Bacon, Hot Double Whopper BBQ, Whopper Junior

Avec le recul, je me dis que derrière son apparente simplicité, il est, à la source, d’une efficacité tout bonnement redoutable ! Déjà de par sa taille : il est grand, large, bien garni, et le steak dépasse juste ce qu’il faut. L’absence de fromage se fait tout simplement oublier, car c’est un festival de crudités ! Le steak est assez fin, et son goût grillé à la flamme laisse parfaitement s’exprimer la garniture : le croquant de la salade et des rondelles d’oignons, le crémeux de la mayonnaise, et la pointe d’acidité du ketchup, secondée par celle des rondelles de cornichons. La fraîcheur de la tomate complète cette harmonie. On est face à un burger copieux, mais pas du tout sec, et qui passe vraiment tout seul ! Il ne laisse aucune impression de lourdeur, comme on peut parfois en ressentir au fast-food. Bien sûr, cela implique d’aimer les crudités. Moi j’adore, donc ce n’est pas un problème. Un dernier mot sur le pain : un bun aux graines de sésame de facture très classique, sans être exceptionnel, qui assure le job en maintenant l’ensemble correctement.

Bilan : il mérite amplement un 17/20. La recette du Whopper est une réussite malgré son apparente simplicité, et son statut de valeur sûre ("icône", n’hésite pas à dire l’enseigne) n’est pas volé. Sachant qu’en plus, il n’est pas très onéreux, à 7,80 € en menu normal. Une autre enseigne facture son "gros" burger de poids équivalent (280 g) bien plus cher... Parfois, dans la recherche d’originalité, on hésite avec les temporaires, qui peuvent être décevants, mais rien ne vaut le choix d’une référence lorsqu’on manque d’inspiration !


Prix (2021) : 5,30 € (burger seul), 7,80 € (menu normal), 8,50 € (menu XL)
Poids : 279 g
Calories : 629 kcal

Les ingrédients

- bun supérieur aux graines de sésame
- mayonnaise
- ketchup
- salade
- rondelles de tomates
- rondelles d’oignons
- tranches de cornichons
- patty grillé à la flamme
- bun inférieur

Le verdict : 17/20

Les Plus

- la portion généreuse
- la fraîcheur
- le croquant
- le prix

Les Moins

- pas de cheddar (mais possibilité de l’ajouter en option)
- peut rebuter les non-amateurs de crudités

Taille

Honnête

Il n'y a pas encore d'avis pour cette chronique.
N'hésitez pas, soyez le premier !

Donnez votre avis sur le Whopper

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !