100% Complete

Chargement de la Recette
Bummer

Boulugre

Bummer Burger Maison - Recette  Burger Maison - Recette 

7 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_751_recette_burger_FR_bummer_09.jpg 2009-11-02 Un soir de désœuvrement et sous l'emprise d'un poison anisé, j'ai vidé mon frigo, réfléchi assez longtemps avant de me lancer dans une entreprise hasardeuse mais picaresque. Le concept du Hummer - sorte de toast sandwich à 50 étages - me trottait dans le cibouleau (...)

Recette concoctée par Boulugre le 02/11/2009

Un soir de désœuvrement et sous l'emprise d'un poison anisé, j'ai vidé mon frigo, réfléchi assez longtemps avant de me lancer dans une entreprise hasardeuse mais picaresque. Le concept du Hummer - sorte de toast sandwich à 50 étages - me trottait dans le cibouleau depuis des lustres. Manquait l'irresponsabilité pour passer à l'acte, comme trop souvent c'est l'alcool qui m'aura décidé. J'ai baptisé cette insanité le Bummer (le Hummer du Boulugre).

Ingrédients :

- Quelques tranches de pain de mie un peu passé
- 2 steaks de bœuf 100gr
- Un reste de rôti de dinde
- Du jambon de poulet
- 2 saucisses de Strasbourg
- Quelques frites
- 1 oignon
- Des toastinettes
- Des restes de fromages divers
- Des sauces (a)variées
- Un reste de Relish (offert par FG-Boy cet été !)

Une fois tout ce fatras étalé sur la table, j'ai commencé par toaster légèrement les tranches de pain de mie pour les rendre plus rigides, seul gage de la bonne tenue de l'ensemble. Puis les différentes viandes furent livrées à la poêle à feu vif, les oignons émincés cuisant dans le jus. Pendant ce temps les quelques frites doraient gentiment à part. Je ne savais pas vraiment à l'avance comment procéder pour l'assemblage. Ce fut une improvisation totale et désordonnée.

L'unique difficulté consistait à parvenir à empiler tous les éléments de cette corne d'abondance sans que cela ne se vautre, tout comme dans les vieux jeux d'adresse MB. Et autant vous dire que je du m'y reprendre à plus d'une fois. De plus je devais prendre des photos à chaque étape (depuis on dirait que mon APN est tombé dans une friteuse). Le temps que ce véritable gratte-ciel alimentaire trouve son équilibre, les ingrédients s'étaient figés. Il fallait réchauffer tout cela. Je procédais donc à un périlleux transbordement jusqu'au micro onde.

Ce n'est qu'après que rassemblant mes neurones je réalisais qu'une sorte de brochette piquée au travers préviendrait tout incident malheureux. Ne trouvant rien d'approchant, je me rabattais sur un bon vieux Bic. Après pesée (pas loin de 800gr !) et tirage du portrait sous toutes les coutures, il était enfin temps d'honorer mon petit dernier. Il a quand même une drôle de gueule, je songe avec dépit que si on le montre aux Burgerers anonymement ils diront tous : "ça sent le Boulugre"...

Sorti du four, s'en échappe un fumet indescriptible. Ça sent très bon mais impossible de dire quoi. C'est comme de monter la cage d'escalier d'un HLM et sentir à chaque étage des odeurs de cuisine différentes et insolites. Pour la dégustation il me faut découper une tranche, impossible autrement à moins d'être un Thylacine (les incultes peuvent taper ce mot sur Google !).

Un apprenti écrivain avait fait beaucoup de bruit avec sa fameuse "Première gorgée de bière", je dois dire que la première bouchée de mon Bummer restera gravée dans ma mémoire. C'était riche, onctueux, gras, d'une sapidité peu commune mais indescriptible quand à la saveur. En fait c'est du Gloubiboulga. Très rapidement l'enthousiasme décroit, l'écœurement prenant rapidement le pas sur la réjouissance tant attendue, mais je dois boire ma coupe de cigüe jusqu'à la lie. Ayant terminé ma première tranche je réalise que ce sandwich de compost est bougrement salé. La viande passe inaperçue, toutes les sauces mélangées annihilent toute sensation dominante (même si de fugaces notes piquantes de Relish percent par moment), j'ai l'impression que chaque bouchée détruit quelques millions de papilles sur ma langue. Il me reste 3 tranches à m'enfiler et je ne comprends plus trop ce qui m'arrive.

En une heure trente j'en ai terminé. Je l'ai fini MAIS je suis fini. Je vais passer par des affres dantesques, un véritable délirium gastrique, des pertes de conscience, des sueurs acides, des éclairs d'angoisse abjecte comme si j'allais rendre mon dernier souffle, comme si tout ce sel et tout ce gras était directement passé dans mes veines, et cette question lancinante : "Qu'avais-je besoin de faire cela ?".

Après une diète de 48h j'ai retrouvé mon intégrité physique, mais non psychique. L'expérience devait être tentée, mais (Fantomchris va me traiter de tarlouze !) tout cela m'aura laissé morose et honteux, et surtout va à l'encontre de mes prises de positions sur le forum en faveur d'une malbouffe maitrisée, adaptée, conciliant gourmandise et équilibre nutritionnel. J'ai l'impression d'être Omer Simpson. Je n'ai plus 20 ans et ce genre de conneries vont finir par me coûter cher. Est-ce donc la dernière de mes Boulugreries et vais-je me reconvertir dans les recettes lights ?

Addendum : détail troublant, suite à cette expérience je n'ai au final évacué qu'une quantité fort minime, comme si toutes ces mauvaises choses étaient restées dans mon corps. Je me demande combien de jours il me reste à vivre...

** note mise par bix car Boulugre n'a pas voulu noter son burger **

Les ingrédients

- Entame de pain de mie
- Sauce Pita
- Rôti de dinde
- Fromage brebis basque
- Tranche de pain de mie
- Sauce Steak & Grilled Onions
- Patty de bœuf 100gr
- Toastinettes Emmenthal + Cheddar
- Tranche de pain de mie
- Sauce Andalouse
- Saucisses de Strasbourg
- Oignon grillés
- Tranche de pain de mie
- Relish
- Patty de bœuf 100gr
- Toastinettes Emmenthal + Cheddar
- Fromage Carré à la crème
- Frites
- Jambon de dinde
- Fromage Morbier
- Entame de pain de mie

Le verdict : 7/20

Les Plus

- 800gr de boustifaille !

Les Moins

- 800gr de boustifaille !
- Un magma de saveurs informes dont aucune ne domine vraiment
- Une esthétique discutable
- Bougrement salé

Taille

Indécent

Bummer Burger Maison - Recette
15 Moyenne des 1 votants :
 20 / 20   http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_751_recette_burger_FR_bummer_09.jpg
Fantomchris
02/11/2009 à 10:29

BOULUGRE, je ne saurais comment te dire à quel point je suis admiratif de ce que tu a réalisé. Nos esprits malades ont dû se rencontrer durant ce fameux week end, celui ou le MYM a vu le jour. Ce monstre représente le fantasme "sandwich Scoubidoo" que tout le monde a eu une fois dans sa vie. Tu as osé là où d'autres auraient abandonné l'idée tout de suite, et son apparence finale est, à mon goût, plus qu'agicheuse! Trop lourd? Peut etre! Trop salé? Surement! Une ôde à la bourrinade? A COUP SUR!

02/11/2009 à 10:38

mdr trop violent ton Hummer! Le melange des sauces c'est tres dangereux! Disont que j'aurais fait ça en commencant par une couche de mayo et j'aurais intégré de l'harrissa dedans au fur et à mesure pour essayer de conserver l'équilibre. Mais bon comme le souligne Fantomchris, c'est une ôde à la bourrinade. Le prochain sera bien meilleur!

02/11/2009 à 11:14

Belle exemple de finishing de frigo, j'aurais enlevé les saucisses (à l'apéro avec une mousse) et moins de fromages différents, d'où le trop plein de sel.

02/11/2009 à 15:31

Dur de mettre une note, car ca semble pas sérieux comme création.
M'enfin ca serait un 0 pointé pour moi d'un point de vue esthétique et gustatif.
Je prône pas les burgers supérieurs aux doubles en général, donc ca part mal.
Mais la c'est juste indigeste :
-3 sauces différentes ne se mélangeant pas.
-trop de fromages différents, donc certains pas fondu.
-6 tranches de pains, juste immangeable.
-des ingrédients n'ayant aucun sens comme les saucisses.

alberich
02/11/2009 à 16:55

Ce n'est plus un burger mais une véritable poubelle ! l'exploit est de le manger ...

FouleCharles
02/11/2009 à 20:18

Boulugre,je ne te connais pas mais je lis toutes tes recettes,je ne les reproduirai jamais mais je suis fan de ton travail.Continue comme ca.A quand le lard dans tes plats?

03/11/2009 à 00:12

Moi je vous trouve dur, comme dit Fantomchris, Boulugre a réalisé le fantasme du sandwich scoubidou ... Certes il y a beaucoup de gouts et textures différentes qui ne font pas forcément bon ménage je vous l'accorde mais comme dit Joey dans Friends à propos du diplomate à la viande "la viande bonne, le fromage bon et les frites bonnes " rien qui à mon avis mérite le qualificatif de poubelle en tout cas. L'expérience a au moins le mérite d'exister on attend vos choniques pour juger sur pièce !!

03/11/2009 à 00:30

Je vous trouve plutot severe, il a eu le culot de le faire, le concept me plait enormement. J'encourage Boulugre à nous sortir une nouvelle version de ce sandwich ;-)

03/11/2009 à 04:12

C'est pourquoi j'ai préférer ne pas le noter, mais ca aurait été 0 si je l'avais fait.
Et je défie ce qui disent qu'on est sévère de le manger, peux en sortiront vainqueur, et encore moins avec la sensation d'avoir manger un bon burger.
Que ce soit d'un point de vue esthétique, gustatif, mariage de saveurs, quantités, ingrédients... je vois aucun point positif, à par de pouvoir dire : Je l'ai fait.

03/11/2009 à 16:09

Mais je rêve ! Que de réactions hors de propos ! J'ose le dire ici même : j'aime Boulugre. Parce qu'il a fait de cette rubrique une ode à l'originalité, à la démesure, au kitsch dans un maelstrom informe, une véritable patchwork de portnawak ! Les esprits chagrins rétorqueront que c'est pas digeste, pas beau, etc., qu'on ne devrait pas lui laisser le seul passe droit de "il n'est pas nécessaire que ce soit bon". Qu'importe : big up à l'inventeur de l'art, non plus culinaire, mais alimentaire !

03/11/2009 à 16:23

Suite à la lecture de ta chronique (dont je guettais la venue avec impatience), ma copine et moi avons été pris d'une hilarité nauséeuse irrépressible. Il faut dire que ce soir, pour nous, c'était riz et légumes bouillis (pour lutter contre quelques kilos en trop). L'exactitude et la verve avec lesquelles tu décris les affres de l'ivresse post malbouffe font de toi l'un des plus sublimes martyrs de notre cause.

03/11/2009 à 16:28  20 / 20  

En tout cas, sois rassuré, ton hilarante chronique avait un style beaucoup plus subtil que ton sandwich. Mon vote compte pour le génie de l'expérience et de la chronique!

04/11/2009 à 11:40

Je pense que l'étage du bas est de trop. En enlevant ce second steak et ces frites superflus, et en réduisant un peu le nombre de sauces et de fromages différents, on doit pouvoir arriver à un truc très sympa. En tout cas, moi, l'idée me plait.

04/11/2009 à 17:54

Ah, Boulugre et ses boulugreries... n'en déplaise aux esprits trop cartésiens, on a ici affaire à de l'art, de l'installation, du happening, quoi! Bien sûr, ce Dagwood fait peur, et de l'aveu de son auteur, il martyrise les papilles ... mais c'est un sandwich paroxystique qui a valeur de totem. Une tour de viande que le Shaman Boulugre a dévorée dans un délire expiatoire. Il a souffert pour nous, qu'il en soit remercié.

07/11/2009 à 15:07

J'ai passé un très bon moment en lisant cette chronique. Je me suis vraiment bien marré!! merci!!

Donnez votre avis sur le Bummer

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la recette via FaceBook !