100% Complete

Chargement de la Recette
Roca Tamago

Essixel

Roca Tamago Burger Maison - Recette  Burger Maison - Recette 

15 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1790_recette_burger_maison_FR_roca_tamago_11.jpg 2018-07-10 Bon, on ne va pas se mentir, je ne suis certainement pas le meilleur pour trouver des noms aux burgers. Pire, je prends même un certain plaisir à les choisir le plus kitch possible. Pour la petite explication, "Roca", c’est pour le petit fromage de (...)

Recette concoctée par Essixel le 10/07/2018

Bon, on ne va pas se mentir, je ne suis certainement pas le meilleur pour trouver des noms aux burgers. Pire, je prends même un certain plaisir à les choisir le plus kitch possible. Pour la petite explication, "Roca", c’est pour le petit fromage de chèvre de Rocamadour, et "tamago", qui signifie "œuf" en japonais, c’est parce que ce burger aura une petite touche nippone, ni mauvaise (Je me devais de la placer dans le même paragraphe que "kitsch"…).

Habituellement, c’est en simple omelette que je prépare ce plat, mais j’aime bien le faire de temps en temps sous forme de burger, avec un cabécou fondant en plus. La recette est simple : commencez par faire dorer les buns, ici de type Brasserie de Jacquet, pendant 2 minutes environ, au four, en mode gril, à 240 °C. Posez ensuite une tranche de fromage à burger sur le bun inférieur et remettez-le au four quelques instants pour la faire fondre.

Pour la préparation de l’omelette, je me sers d’un teppanyaki, une sorte de plancha japonaise, mais je ne vous en voudrai pas si vous utilisez une poêle anti-adhésive. Faites chauffer à 160 °C, mettez un peu d’huile et alignez trois tranches de poitrine fumée en les superposant légèrement les unes sur les autres. Laissez dorer, et battez pendant ce temps 2 œufs en omelette, que vous assaisonnerez avec seulement un tour de poivre. Pas de sel, car les autres ingrédients en contiennent déjà assez, surtout le fromage de chèvre. Versez doucement l’omelette sur les tranches de poitrine en prenant soin de la ramener au centre avec une spatule pour éviter de finir avec un format crêpe. Ajoutez un peu de gruyère râpé, et quand l’omelette commence à être consistante, rabattez les côtés longs vers le centre de manière à obtenir une largeur égale à celle de vos buns, puis faites de même dans l’autre sens afin que votre omelette finisse par épouser parfaitement la taille des pains. Déposez le tout sur le bun inférieur recouvert de fromage.

Nappez ensuite avec un peu de sauce okonomiyaki, que vous trouverez dans les épiceries asiatiques. S’il n’y en a pas près de chez vous, une sauce BBQ fera l’affaire. Ajoutez un premier trait de mayonnaise japonaise et une pincée d’aonori, une algue japonaise que l’on met sur les okonomiyaki (ces pizzas/crêpes/quiches japonaises). Là encore, si vous n’en avez pas, un peu d’origan peut la remplacer, même si le goût est différent. Déposez un petit Rocamadour au centre, puis quelques feuilles de roquette, et remettez un trait de mayonnaise avant de refermer avec le bun supérieur. Laissez reposer quelques instants, la chaleur de l’omelette va faire fondre le fromage, qui va ensuite couler sur le burger.

À la dégustation, c’est d’abord le Rocamadour chaud, qui a enrobé le burger, qui vient frapper les papilles. Si vous aimez le fromage de chèvre, vous serez servi ! D’autant plus que l’association avec l’œuf et la poitrine fumée détonne ! L’omelette bardée est suffisamment consistante pour qu’on ne se retrouve pas avec un ensemble mollasson, et la sauce okonomiyaki, fruitée, se marie très bien avec la poitrine fumée, qui lui donne un côté gourmand. Le fromage peut se révéler un peu écœurant à force, selon son affinage, évitez donc qu’il soit, comme le mien, trop fait. Autre regret, je n’ai pas mis d’oignon rouge cette fois-ci, car je n’en avais plus, et cela se ressent. En effet, l’oignon rouge a cet avantage de casser un peu l’amertume du fromage, or ici un petit déséquilibre se fait sentir, surtout que, comme je viens de vous le dire, le Rocamadour que j’ai utilisé était un peu vieux, et donc de caractère.

Quoi qu’il en soit, cela reste un très bon burger, facile à faire, même si les "viandards" resteront sur leur faim. Il conviendra très bien pour un petit déjeuner à l’anglaise, par son association œuf-bacon-fromage, ou pour un brunch par exemple. N’hésitez pas à remplacer les ingrédients japonais par d’autres plus courants, cela fonctionnera aussi.

Les ingrédients

- bun supérieur type Brasserie de Jacquet
- mayonnaise japonaise
- roquette
- petit Rocamadour
- aonori (algue japonaise)
- mayonnaise japonaise
- sauce okonomiyaki
- 3 tranches de poitrine fumée
- gruyère râpé
- 2 œufs
- tranche de fromage à burger
- bun inférieur type Brasserie de Jacquet

Le verdict : 15/20

Les Plus

- le mariage œuf-bacon-fromage fonctionne très bien
- les saveurs japonaises apportent une touche originale
- ensemble cohérent

Les Moins

- le fromage avait un peu trop de caractère à cause de son âge
- ça manquait d’oignon rouge
- les ingrédients japonais peuvent être difficiles à trouver

Taille

Honnête

Roca Tamago Burger Maison - Recette
2 Moyenne des 1 votants :
 15 / 20   http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1790_recette_burger_maison_FR_roca_tamago_11.jpg
13/07/2018 à 19:21  15 / 20  

Je confirme le nom est bizarre...! ;-)
Mais à l'intérieur ça me parle pas mal, c'est plutôt sympa sur les variations de goûts et de textures, belle réalisation ! J'envoie un 15 aussi

16/07/2018 à 10:43

Merci, l'omelette seule bardée est à essayer aussi avec les ingrédients japs ;)

Donnez votre avis sur le Roca Tamago

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la recette via FaceBook !