100% Complete

Chargement de la Chronique
Chicken Sandwich Deluxe Bacon Spicy

Boba Fett

Chicken Sandwich Deluxe Bacon Spicy Popeyes  Popeyes 

17 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1981_Popeyes_FR_Chicken_Sandwich_Deluxe_Bacon_Spicy_04.jpg 2023-10-04 Une vraie faim de nouveauté, marinée dans la curiosité, avec un soupçon d’impatience – voilà mon état d’esprit lorsque je m’apprête à entamer mon premier croc dans le Chicken Sandwich Deluxe Bacon Spicy. Lorsque Popeyes tease son (nouveau) retour en France, le 1er février 2023, sur (...)

Décortiqué à la loupe par Boba Fett le 04/10/2023

Une vraie faim de nouveauté, marinée dans la curiosité, avec un soupçon d’impatience – voilà mon état d’esprit lorsque je m’apprête à entamer mon premier croc dans le Chicken Sandwich Deluxe Bacon Spicy. Lorsque Popeyes tease son (nouveau) retour en France, le 1er février 2023, sur le parvis de la Gare du Nord, à Paris, je dois pourtant reconnaître que je ne figure pas parmi les premiers surexcités. Je n’avais alors jamais goûté aux recettes de la franchise louisianaise, mais j’englobais cette dernière dans le mix assez nébuleux des "créatrices de burgers légendaires d’ailleurs", un mélange hétérogène et iconoclaste de franchises cultes, qui m’avaient déjà toutes laissé une impression durable lors de mes propres voyages, avec un franc sentiment de nouveauté, et surtout l’impression de rapporter en France un vrai goût authentique du burger tel qu’on le pratique (massivement) dans d’autres contrées. Le Five Guys de Time Square, à New York, expérimenté bien avant que la marque ne s’implante dans nos régions, le Shake Shack, toujours chez les Yankees, lui aussi plusieurs années avant qu’il ne débarque sur le Vieux Continent, ou même l’improbable création d’une enseigne pourtant bien implantée en France, le McKroket, dans la bien plus proche de nous contrée batave, autant de conquêtes gustatives rapportées comme tous ces récits qui commencent par "Et si vous saviez…". En gros, des "foodporn selfies" pris en flagrant déclic, qu’on rapporte comme autant de vraies photos de vacances.

Début 2023, donc, l’un de ces Usual Suspects annonce son comeback. Désormais détenue dans l’Hexagone par le groupe Napaqaro (à l’origine de la chaîne de restauration Buffalo Grill en 1980, puis acquéreur de la marque Courtepaille en 2020), Popeyes Louisiana Kitchen signe son retour en France. En février 2018, le groupe Lodarest avait déjà tenté une première percée franchouillarde de la marque, avec un restaurant à Roques, près de Toulouse, puis à Montpellier et à Blagnac, sous le slogan "Vive le burger libre !", comme la communauté MyBurger en avait parlé ici. Il faut dire que le timing était délicat, le paysage burgerophile français étant alors en pleine transformation. J’étais d’ailleurs passé à côté de cette arrivée sur le territoire. Mais ça y est, on ne peut plus l’ignorer : Popeyes est une marque disponible en France, avec trois restaurants à Paris (Gare du Nord, place de la République et Montmartre), mais aussi à Brest et à Lyon. La marque envisage d’aboutir à 20 restaurants en propre ou dark kitchens d’ici la fin 2023 et 300 établissements d’ici 2030 sur le territoire.

Apparue en 1972 à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, l’un des États les plus francophiles des États-Unis, la marque méritait pourtant depuis longtemps un tel rapprochement avec l’Hexagone. Aujourd’hui, il s’agit du deuxième plus grand groupe mondial de restaurants servant du poulet en restauration rapide (juste après KFC), avec plus de 3 700 établissements à travers le monde. Sa particularité ? Je cite : "Une cuisine authentique de Louisiane, avec un poulet mariné 12 heures dans un mélange (secret) d’épices et pané à la main, pour un vrai feu d’artifice en bouche et de vraies notes créoles et cajuns". C’est ce qu’on me vend sur le papier, comme un Guide du Routard me promettrait la visite de l’Empire State Building ou le parcours des bayous infestés de crocodiles, la machette à la main. Rien de moins.

J’ai opté pour un Chicken Sandwich Deluxe Bacon Spicy, à savoir deux buns briochés enserrant deux rondelles de cornichon, deux tranches de bacon en lamelles, une tranche de cantal, de la sucrine, de la mayonnaise spicy, et bien évidemment un généreux filet de poulet mariné selon le rituel de l’enseigne. Le burger a fière allure et semble solidement assemblé : il pèse son poids, tient bien en main, et on identifie sans difficulté les différentes "étapes", ici en "étages", du voyage en lointaine Louisiane.

Je ne suis pas le plus grand connaisseur qui soit des burgers à base de poulet (sans me l’expliquer, je privilégie les burgers à base de bœuf, même si j’ai largement goûté aux sandwichs KFC, et qu’on évolue ici dans des terres très proches de celles du Colonel Original Bacon), mais la première bouchée est déjà phénoménale : le poulet est franchement généreux, la sauce spicy commence directement à entamer la résistance en bouche, et on capte immédiatement le goût complet de la recette. Certaines bouchées sont même légendaires, en particulier celles qui combinent du cornichon, cette sauce douce-coupdulapin, un bon morceau de bacon et de cantal, de la salade pour tempérer la piquance, et une vraie et franche épaisseur de poulet pané.

Dans l’ensemble, ce qui ressort, c’est cet excellent assemblage et le côté "On en a pour son argent". Le poulet est vraiment généreux, pas façon "saveur de volaille saupoudrée" ou "traces de protéines animales reconstituées évoquant un gallinacé". Plusieurs saveurs se succèdent à longueur de crocs, ce que je n’avais plus connu depuis belle lurette avec les sandwiches des enseignes classiques. Pour les fans du genre, dans cette déclinaison épicée la piquance reste une dizaine de minutes en bouche mais me paraît maîtrisable, avant de s’atténuer, et me semble ainsi atteindre l’effet recherché, à savoir une mise en valeur des saveurs, avec ce p’tit côté "T’as voulu goûter le voyage par rapport aux enseignes que tu connais depuis si longtemps ? Le voilà dans ton gosier !". En clair, je suis conquis et ma soif de nouveauté est étanchée. À quand la prochaine ? Wendy’s semble être la franchise suivante dans la file.


Prix (2023) : 11,75 € (burger seul), 13,50 € (menu frites cajun + boisson)
Poids : NC
Calories : 1 370 kcal

Les ingrédients

- bun supérieur brioché toasté
- mayonnaise spicy
- salade sucrine
- 1 tranche de cantal
- 2 tranches de bacon en lamelles
- patty de poulet pané façon cajun mariné aux épices
- 2 rondelles de cornichon
- mayonnaise spicy
- bun inférieur

Le verdict : 17/20

Les Plus

- un burger franchement généreux et bien assemblé
- la sensation d’un aller express vers la Louisiane
- goûter, enfin en France, à un burger tant vanté
- un vrai bon rapport qualité/prix

Les Moins

- peut-être un peu sec, poulet pané oblige
- la sauce "spicy" est vraiment piquante, elle ne conviendra pas à tous

Taille

Honnête

29/01/2024 à 22:52

Si vous recherchez l'excitation des jeux de casino, 1WinOnline https://1winonline.ci/ a tout ce qu'il vous faut. Des machines à sous captivantes aux jeux de table classiques comme le blackjack, la roulette et le poker, l'offre de jeux de casino est vaste et variée. Les amateurs de sensations fortes trouveront leur bonheur parmi les jackpots progressifs et les tournois palpitants.

Donnez votre avis sur le Chicken Sandwich Deluxe Bacon Spicy

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !