100% Complete

Chargement de la Recette
Un Canard Dans Le Potage

EdWarner

Un Canard Dans Le Potage Burger Maison - Recette  Burger Maison - Recette 

16 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1477_recette_burger_maison_FR_un_canard_dans_le_potage_17.jpg 2014-12-11 L'automne, dans ma jeunesse, c'était le retour du potage tous les soirs (non, ça ne fait pas grandir, je culmine à 1,60 m, c'est vous dire), avec 3 ingrédients phares : poireaux/pommes de terre/carottes. Certes tous du jardin, mais ça ne me faisait pas délirer, surtout quand (...)

Recette concoctée par EdWarner le 11/12/2014

Concours "Burger d'Automne "

Un Canard Dans Le Potage est l'une des 12 recettes réalisées pour le concours HOMEMADE BURGER 14 - Burger d'Automne

L'automne, dans ma jeunesse, c'était le retour du potage tous les soirs (non, ça ne fait pas grandir, je culmine à 1,60 m, c'est vous dire), avec 3 ingrédients phares : poireaux/pommes de terre/carottes. Certes tous du jardin, mais ça ne me faisait pas délirer, surtout quand c'est parti pour 6 mois...

Du coup, le thème du Concours home made 14 : "Burger d'Automne" m'a donné l'idée de reprendre le tout pour lui donner un air moins triste.

Ingrédients :
- une belle carotte
- 250 g de farine
- 25 g de beurre
- un sachet de levure de boulanger déshydratée
- du sel, du sucre, et de l'eau ou du jus de carotte
- 125 g d'aiguillettes de canard aux champignons
- une tranche de jambon fumé
- un demi-oignon
- une capsule de bouillon de bœuf
- une pomme de terre
- 3 tranches de fromage à raclette
- 2 petits poireaux

J'ai choisi de mettre les carottes dans les buns, en suivant cette recette. J'ai simplement remplacé le jus de carotte par de l'eau de source et fait seulement 4 pains pour les avoir plus grands. On peut très bien les réaliser à l'avance, ils se conservent plusieurs jours.

Les pommes de terre, je ne les voulais pas en frites. Et comme j'aime les potages avec des morceaux, j'ai choisi de les faire à la vapeur. C'est on ne peut plus simple : prendre un sachet de pommes de terre type grenaille "pour micro-ondes", ne pas éplucher (là, c'est un choix personnel, mais la peau apporte une texture que j'aime bien), découper en rondelles, et coller ça dans un cuiseur en silicone 2 minutes au micro-ondes.

Les poireaux, je ne voulais pas les voir en velouté ou en potage, ce sera donc en croquettes. Et à part, parce qu'il faut toujours "déstructurer" un plat... J'ai donc opté pour une adaptation de cette recette. Attention si vous la réalisez : avec moitié des proportions, j'ai obtenu 15 croquettes ! Et second point : il faut multiplier la dose de farine par deux, sinon l'ensemble est trop liquide. Pour les herbes, j'ai choisi un mélange paprika/poivre/herbes de Provence. Dernier point : j'ai cuit les poireaux au départ à la vapeur, pour garder une texture plus ferme. Même remarque que pour les pains : on peut les préparer à l'avance, un petit saut dans la poêle suffit au moment du service. Elles s'accordent très bien avec la sauce "spéciale pommes de terre" de Bénédicta.

Pour le patty, j'ai pris du canard mariné aux cèpes. Sur ce point, je ne me suis pas cassé trois pattes : du tout fait, simplement le blister à ouvrir. Je retaille les aiguillettes en prévision de la dégustation, et hop. Autre avantage non négligeable : les champignons auxquels je tenais pour une recette d'automne sont inclus et ne risquent pas de se faire la malle.

Pour le fromage (pas de burger sans fromage, telle est ma devise), j'ai écarté le cheddar et opté pour trois tranches de raclette. Ça colle bien les morceaux de viande, c'est fondant, c'est automnal, et ça ne prend pas le dessus sur le reste.

Pour la sauce, on ajoute une touche légèrement sucrée-salée en coupant le demi-oignon et en le faisant fondre dans un fond de bœuf. Le tout est de l'obtenir assez réduite pour qu'elle ne dégouline pas, mais pas trop concentrée, parce que c'est vite fort salé.

Enfin, au rayon fruits d'automne, j'ai choisi des noisettes concassées (j'insiste, concassées, il faut avoir des morceaux qui croquent). C'est le moment défoulement au marteau de la recette, ça fait du bien.

Une fois que vos pains sont faits (temps total cuisson comprise : 3 heures, dont deux heures passées à faire autre chose, le temps que ça repose), et que vos ingrédients sont découpés (pensez bien à réduire votre jambon en morceaux de taille moyenne, il ne faut pas que tout vienne d'un seul coup à la dégustation), c'est assez rapide.

On fait fondre les oignons dans un peu d'huile, et on ajoute le cœur de bouillon. On détend avec un peu d'eau, et on ajoute également un peu de Maïzena pour épaissir.
On place le cuiseur avec la pomme de terre en rondelles au micro-ondes pour 2 minutes (n'hésitez pas à surveiller à mi-cuisson).
On met à cuire le canard à la poêle, et en fin de cuisson on rassemble la viande en un "patty", qu'on recouvre d'une tranche et demie de raclette qui va logiquement servir de colle.
On coupe les pains en deux, et on recouvre le bun inférieur de l'autre tranche et demie de raclette.
Une fois le canard et les pommes de terre cuits, on met les pains dans le micro-ondes à leur tour, le temps qu'ils réchauffent et que le fromage fonde (environ 1 minute).
À la sortie, on tartine le bun supérieur de sauce aux oignons, et on assemble : bun inférieur/éclats de noisette/sauce aux oignons/patty de canard avec son fromage/rondelles de pommes de terre/morceaux de jambon cru/bun supérieur.
Il ne reste plus qu'à servir avec les croquettes de poireau.

Dégustation :
Primo, il tient bien en main, sans se déliter. Secundo, je m'améliore : point de double semi-bouchée obligatoire, on a tout d'un coup.
En bouche, c'est équilibré. Le canard mariné, assez fort en goût, est contrebalancé par la douceur du bun aux carottes, et par la saveur sucrée/salée de la sauce aux oignons (soyez généreux dans les doses de sauce, d'ailleurs). Le fromage, relativement neutre au goût, assure parfaitement sa fonction de liant et apporte du moelleux à la viande, qui aurait pu être trop sèche. Les noisettes, restées légèrement croquantes, apportent une touche d'originalité. Du côté de mon testeur qui disposait de jambon fumé, ce dernier constitue un réel plus pour l'ensemble (même s'il ne m'a pas personnellement manqué). Les pommes de terre donnent du corps au tout. Par contre, ne faites pas comme moi : n'oubliez pas de les saler...
Les croquettes de poireau sont excellentes. Le goût du légume y est bien conservé, avec une présentation sympathique, et elles comblent parfaitement l'absence de verdure dans le burger lui-même.

Au rayon des petites déceptions, je trouve quand même que ça manque de champignons. La marinade est certes bonne, mais ça ne remplace pas un vrai mélange, que ce soit en texture ou en goût. Et autre léger problème : la combinaison pain maison + pommes de terre est un peu lourde en fin de burger. Disons surtout que le bun, qui annonce fièrement 160 g, colmate bien.

Verdict : ça sent le potage automnal, mais en nettement moins rébarbatif, et on n'a pas faim 15 minutes plus tard. Il est conforme à ce que j'en attendais, et il sort un peu des burgers battus. Je lui ai donc accordé (en concertation avec l'autre testeur), 16/20, car il y a moyen de faire mieux à partir de cette base.

Les ingrédients

- bun supérieur maison à la carotte
- sauce aux oignons maison
- effeuillé de jambon fumé
- rondelles de pommes de terre vapeur
- 1 tranche 1/2 de fromage à raclette
- patty d'aiguillettes de canard
- sauce aux oignons maison
- noisettes concassées
- 1 tranche 1/2 de fromage à raclette
- bun inférieur maison à la carotte

Side :
- croquettes de poireaux maison aux épices et herbes

Le verdict : 16/20

Les Plus

- je vous assure que c'est meilleur que le potage !
- équilibré et finalement léger à digérer
- le bun à la carotte, bien moelleux
- le side, totalement lié au thème du burger

Les Moins

- manque de vrais champignons
- un peu long à préparer si l'on fait tout le même jour

Taille

Honnête

Il n'y a pas encore d'avis pour cette chronique.
N'hésitez pas, soyez le premier !

Donnez votre avis sur le Un Canard Dans Le Potage

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la recette via FaceBook !