100% Complete

Chargement de la Chronique
Mc Baguette (2020)

Michaek

Mc Baguette (2020) McDonald's  McDonald's 

8 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1872_mc_donalds_FR_mc_baguette_05.jpg 2020-11-18 Je viens de tester la dernière nouveauté de chez McDonald’s : le Mc Baguette ! Quoi, ce n’est pas une nouveauté et on a déjà pu tester ce burger il y a 8 ans maintenant ? Pourtant, ce n’est pas une habitude de l’enseigne de ressortir régulièrement les mêmes recettes (...)

Décortiqué à la loupe par Michaek le 18/11/2020

Je viens de tester la dernière nouveauté de chez McDonald’s : le Mc Baguette ! Quoi, ce n’est pas une nouveauté et on a déjà pu tester ce burger il y a 8 ans maintenant ? Pourtant, ce n’est pas une habitude de l’enseigne de ressortir régulièrement les mêmes recettes (placer ici les rires de la salle)… Bon, là, d’accord, ils ont vraiment laissé passer plusieurs années avant de le ressortir, et d’ailleurs c’est peut-être une bonne nouvelle pour celles et ceux qui aimeraient revoir d’anciennes recettes disparues des radars depuis pas mal de temps.

En relisant le commentaire que j’avais laissé sous la chronique de Bix en 2012, je me rends compte que mon avis n’a pas beaucoup changé.

Petit rappel pour ceux qui n’ont pas suivi : le Mc Baguette est un hybride entre le burger et le sandwich baguette, donc exit le bun moelleux, on a ici une mini baguette "dorée au four chaque jour en restaurant". Ce n’est pas moi qui le dis, mais McDo. Pour le reste de la recette, le tour est vite fait : deux patties, un peu de salade, de l’emmental, et une sauce aux deux moutardes (moutarde ancienne et moutarde de Dijon). Dans le restaurant où je l’ai pris, il est à 5,80 € seul, 8,70 € en menu normal et 9,30 € en menu maxi. Niveau apports caloriques, on est à 698 kcal pour un poids de 245 g (à titre indicatif, un 280 classique annonce 280 g pour 778 kcal, on est donc dans la barre haute...)

Le Mc Baguette est proposé dans un sac en papier, comme pourrait l’être un sandwich de chez votre boulanger, et c’est d’ailleurs sur ce papier qu’est précisé "pain doré au four chaque jour en restaurant". Oui, comme on pourrait en faire dorer chez nous, chaque jour, dans notre four : un pain précuit industriel. Comme le fait n’importe quel terminal de cuisson (je ne cite aucune enseigne, notez-le…)

Je déballe le burger (pardon, je voulais dire "J’arrache le papier avec passion pour voir à quoi ressemble cette résurrection"…). Premier constat : il a plutôt une belle tête, mais plusieurs choses m’interpellent. D’abord sa taille, pas vraiment énorme, puis l’épaisseur des steaks, vraiment fins. Je me rends compte également que la recette semble d’une simplicité déconcertante : seulement quatre ingrédients visibles (pain, steak, salade et fromage), sachant qu’un seul (oui, un pauvre tout seul) se cache sous le capot : la sauce. D’ailleurs, voici que je soulève le pain supérieur et... même là, la sauce se fait très discrète. Cela s’annonce très sec, tout ça.

J’attaque la dégustation et, avec la première bouchée, je n’ai que du pain. Je le trouve d’ailleurs à la limite de ce que je peux supporter comme dureté, mais c’est gérable (il faut dire que, avec mes problèmes de dentition, je ne peux plus tout encaisser comme pain). À la troisième bouchée (à mi-parcours, en somme), je peux enfin avoir tous les ingrédients d’un seul coup mais… comment vous expliquer ? C’est fade, c’est sec, où est l’apport gustatif tant espéré de la sauce ? Je me dis qu’en avançant dans la dégustation je vais avoir davantage de sauce (il faut bien qu’ils aient caché la dose quelque part), mais pas vraiment (voire vraiment pas) : elle est vraiment discrète. Moi qui adore la moutarde dans le Suprême ClassiQ, je reste sur ma faim. Les steaks sont tellement fins et secs qu’on sent à peine le goût de viande. Et que dire des deux tranches d’emmental ? Elles n’arrivent pas non plus à s’imposer.

Finalement, ce burger porte bien son nom : les ingrédients (hors pain) sont tellement inexistants qu’on a juste l’impression de manger une baguette. Et puisque, pour moi, ce type de pain n’est vraiment pas un argument de vente ou un élément qualitatif, ce n’est pas du tout un sandwich qui me convient. J’en reviens encore à mon burger préféré chez Quick, le Suprême ClassiQ. Avec lui, au moins, j’ai une viande suffisamment épaisse pour ne pas être sèche et pouvoir en sentir le goût, une moutarde qui s’impose vraiment, et des tranches d’emmental plus présentes.

En conclusion : sec, trop sec, et sans saveur. J’aurais dû relire mon commentaire d’il y a 8 ans, et je pense que je me serais contenté d’un Cheeseburger, que j’aurais sans aucun doute plus apprécié malgré sa simplicité. À l’époque, j’avais mis la note de 12/20, mais cette fois-ci je pense que je vais être encore plus sévère et ne mettre qu’un 8/20.


Prix (2020) : 5,80 € (burger seul), 8,70 € (menu normal), 9,30 € (menu maxi)
Poids : 245 g
Calories : 698 kcal

Les ingrédients

- pain supérieur type baguette
- sauce aux deux moutardes
- 2 steaks de 55 g
- 2 tranches d’emmental
- salade batavia
- pain inférieur type baguette

Le verdict : 8/20

Les Plus

- le pain, plutôt ressemblant à une vraie baguette (même si ce n’est pas vraiment un plus pour moi)

Les Moins

- pas assez de sauce = trop sec
- steaks trop fins = trop sec
- fromage sans intérêt = ne rattrape pas le trop sec
- recette trop simple
- ça fait beaucoup de trop

Taille

Honnête

Mc Baguette (2020) McDonald's
2 Moyenne des 1 votants :
 6 / 20   http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1872_mc_donalds_FR_mc_baguette_05.jpg
23/11/2020 à 17:14  6 / 20  

Je confirme le test. Le pain est bon. Mais le reste est faible : pas assez de sauce, steaks trop secs, fromage sans goût. Le bémol est la pratique de McDo de faire grimper les prix à chaque retour d'anciens burger. D'où ma note

25/11/2020 à 18:50

Une belle arnaque quand même pour un truc qu'on peut refaire aisément à la maison... Si encore ils avaient fait une sauce gourmande et généreuse, mais ça ne semble pas être le cas.

Donnez votre avis sur le Mc Baguette (2020)

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !