Bienvenue dans les coulisses des Cahiers du burger. Ici se révèleront à vous tous les secrets du sith et le côté obscur de sa fabrication. Au menu : la révélation des locaux, une présentation de l'équipe et enfin un historique du site. Le tout avec un max d'illustrations savamment séléctionnées...


AT LAST WE WILL REVEAL...

Situé au coeur de Ketchup City, prestigieuse megalopole et Capitale du Burgerland (voir carte ci-contre), les locaux des Cahiers du Burger abritent principalement Darth Burger, le Rédac' Chef, et son PC capricieux.

En communication constante avec ses collborateurs Angelsan, Myosotis et CygnuX, il assure une mise à jour au minimum hebdomadaire du site afin de pouvoir présenter un nouveau menu tous les lundis.

Le Burgerland, mini pays mais maxi delire !
Darth Burger surpris en plein travail

Cela au prix d'heures harassantes passées devant le PC, mais aussi en reportage, prenant des photos des devantures des fast food et des nombreux burgers dégustés aux quatre coins de l'Europe, au mepris des regards incrédules ou amusés des passants et autres caissières naïves encore englués dans un monde ancien.

Tout cela pour permettre aux burgerers du monde entier de se sentir moins seuls dans leur burgeritude et aussi d'accueillir l'idée belle et fragile d'une culture burger naissante...



L'EQUIPE



Rédacteur en Chef

Certains prétendent que sous les traits de Darth Burger se cacherait en fait le Sénateur Margarine... Nul ne sait si ces rumeurs sont vraies...

On sait simplement que par le passé, il pratiquait la poésie et se nourrissait de la bonne cuisine traditionnelle de ses chères mère et grand-mère...

Puis peu à peu, il fut séduit par le côté obscur...

Devenu Darth Burger, il s'est alors occupé de nombreux siths. D'abord et surtout Gars Mauvais de 1997 à 2000, mégazine de la sous-culture qui eut un bon succès d'estime et même sa minute de gloire (bientôt ici un lien pour la voir en vidéo !).

Puis, les divers sites de ses divers ex-groupes de rock, qui eux n'eurent que quelques secondes d'estime et de gloire, par ci par là.

Il s'associa également avec un mystérieux acolyte, pour créer le site de leur groupe de chant lyrique : Les chanteurs de l'espace, seule trace de son passé d'apprenti sith encore en ligne !

Aujourd'hui, 19 mai 2003, il crée Les Cahiers du Burger, où enfin il se révèle...

Exerçant une profession où la quantité de temps libre dépasse l'entendement, il a décidé d'utiliser cette richesse pour révéler son appartenance au côté obscur de la bouffe. Du moins, les rares moments où il n'est pas vautré sur son canapé en rêvassant devant un DVD ou une manette à la main...

Cauchemar vivant de José Bové, Pierre Perret et autre Bernard Pivot, nul ne connait la véritable nature de ses motivations profondes... lui-même d'ailleurs a des doutes...





Chef de la rubrique Angel Burgers

Déjà toute petite, AngelSan s'imaginait pirate de l'espace au milieu de ses Legos et rêvait d'un de ces mystérieux Happy Meals que ses parents lui refusaient (véridique !).

Plongée très tôt dans les fast foods lors d'un voyage aux States où la famille entière a découvert le KFC, elle est désormais plus fine bouche face à la "malbouffe". Il faut tout le charme obscur de Darth Burger pour la convaincre de l'accompagner dans ces temples des burgers miam miam.

Ben oui quoi, une fois de temps en temps, c'est super bon ;)

En 1997, elle découvre le monde merveilleux du web et c'est là que commence une longue quête du site parfait (c'est à dire pas chiant à faire !) et semble l'avoir trouvé avec L'Antre d'AngelSan, où elle peut enfin exprimer toute sa féminité.

Mais voilà qu'elle sévit aussi sur Les Cahiers du Burger, où l'influence de Darth Burger lui inspire parfois des conseils et réflexions indispensables dans le côté obscur de la bouffe...





Rédacteur

Très jeune, le petit CygnusX fut initié aux plaisirs du burger. Un Happy Meal goûté à 4 ans lui laissera des souvenirs impérissables et la joie de pouvoir décapiter Ronald sous forme de cookies lui procurait une joie infinie. Un certain goût pour la violence se manifestait déjà. A 8 ans, il sé régalait des massacres du T1000 dans Terminator 2, d'où l'apparition d'un goût certain pour le cinéma américain et en général. Aujourd'hui, Il apprécie aussi bien le dernier Miyazaki que le dernier délire de Ozon, ou bien la dernière adaptation d'un bon comic book MARVEL.

Dans le même temps, la présence proche d'un Quick lui permettait de progresser dans sa connaissance du burger. Et adolescent, il poursuivit cette dure voie qui le ménera a enrichir son horizon de burgerer, cherchant à essayer le moindre burger limité ou restaurant récemment ouvert.

Un voyage en Angleterre lui fera prendre conscience de l'ampleur du phénomène. Et l'ouverture récente de nombreuses nouvelles chaînes le poussera à assouvir son insatiable et infinie curiosité.

Grand fan de mangas et d'anime, il se régala pendant son enfance des épiques combats des courageux chevaliers et plus tard, il put succintement partager sa passion sur GTO, à travers quelques articles lors de sa première pige
webienne. Désormais, Il prêche à qui veut l'entendre les vertus intrinsèques de séries telles Saint Seiya, Jojo's
Bizarre Adventure
ou Berserk...

Réquisitionné par l'équipe des Cahiers, il estime assumer son devoir immense qui consiste à vanter les vertus du poulet dans le fast-food, du Pepsi MAX ou autres donuts et sundae au caramel...

 





Rédactrice

Myosotis découvrit le monde des fast food chez Mc Donald's dès l’âge de 6 ans, grâce aux Happy Meals. Grande fan du Burger King et de son Big King, elle regrette son absence du territoire français et espère un retour.

Ses voyages aux USA et au Canada lui ont permis de découvrir A&W, KFC, Wendy’s, Dunkin’ Donuts et Subway et ainsi elle a pu tester de nombreux burgers...

Passionnée de football, elle supporte l’OM et l’équipe de France et lit les mangas de Captain Tsubasa. Elle collectionne tout ce qui a un rapport avec les Simpson, notamment les superbes figurines WOS.





Correspondant permanent
en Belgique

Né dans un pays où les frites sont reines (la Belgique), Kenny, de son vrai prénom, sait apprécier à sa juste valeur la "mayo-culture" des fast food.

Son pays est aussi celui où Quick est né... alors ça aussi, il connaît. Du Giant à la gosette aux pommes (chausson, pour les non belges), il a testé toute les spécialités de la carte au fur et à mesure de ses visites au Drive-in du resto de sa verte et resplendissante Wallonie.

C'est plus tard qu'il a découvert McDonald's, un autre phénomène dont il allait ne plus pouvoir se passer...

Comme presque tous les burgerers qui sont allés aux Etats-Unis, il n'a pas manqué d'aller faire la bise à Wendy's, de serrer la main du colonel KFC, de saluer le chiwawa de Taco Bell et de se perdre dans un sandwich géant du Subway...

Pourtant, lorsqu'il était petit, il n'a jamais vraiment eu l'occasion de goûter à ce que l'on appelle souvent à tort "la malbouffe" (hormis celle de la cantine scolaire qui l'était réellement, surtout au niveau du goût !), juste un Quick de temps en temps...

Ses proches ont préféré lui servir de la carbonnade flamande, des chicons (endives) au gratin ou encore mille autres spécialités belges traditionnelles. Il se rappelle encore de sa maman qui lui disait que jamais elle ne mangerait un hamburger... Pourtant, depuis peu, elle apprécie les burgers au poulet du KFC lors des visites en Allemagne (La Belgique n'a pas encore de KFC).

Vrai amateur des célèbres frites belges, ne lui offrez jamais des frites surgelées, sinon vous vous retrouvez le derrière dans les bassins d'huiles à frire !

Pepsi Max lover, il est aussi fan des séries TV.

Kenny a rejoint il y a quelques mois l'équipe des Cahiers du Burger, pour devenir le spécialiste de l'actu du Benelux et de l'Allemagne. Une expérience unique et délirante, qu'il compte bien faire partager à plus d'un novice du ketchup.



HISTORIQUE DU SITE

Darth et Pierre à la recherche d'un raccourci que jamais ils ne trouvèrent...

2000 - Après une soirée South Park/Quick'n Toast bien arrosée de Pepsi Max, Darth Burger se balade nuitamment en Twingo avec son pote Pierre Gaultier dans les rues peu sûres de Ketchup City... Soudain, une idée lui vient : "Putain, ce serait trop cool de créer un site sur les burgers !", ce à quoi Pierre répond du tac au tac : "Ah ouais, trop con !". Le concept des Cahiers du Burger est né !

19 mai 2003 - aprés 3 ans de glande totale et quelques semaines de travail, le site ouvre enfin ses portes sur le web... Darth Burger est alors seul aux commandes, efficacement conseillé par sa copine Angelsan et bien-sûr Pierre Gaultier.



5 juin 2003 -
Grâce à une pub glissée dans le forum du site Grospixels par Pierre, CygnusX écrit au site pour faire part de son enthousiasme et propose sa collaboration pour quelques articles... En pleine préparation du bac, il est aussitôt enrôlé de force dans l'équipe.

19 juin 2003 - Gia, chroniqueuse dans l'émission Gamezone sur la chaîne des jeux vidéo Game One, présente le site sous les regards incrédules de ses collègues, notamment Thierry qui se répéte la formule "la culture burger..." sur un ton perplexe... Seul Julien s'enthousiasme pour notre rubrique goodies, en avouant : "moi aussi j'adore acheter le jouet chez Mc Do !".

L'equipe de la GameZone decouvrant le site...

14 juillet, le site est enfin référencé dans Google !


1er juillet 2003 -
Grâce au copinage de Pierre avec le célèbre Chris de le revue de jeux vidéo Joypad, celle-ci évoque le site dans sa rubrique "Netpad". Malheureusement, le jeune Angel qui s'en occupe n'a visiblement rien saisi de l'esprit du site... pas grave, ça nous fait un peu plus de pub et nous donne surtout l'occasion de bien délirer dans les news de juillet...

14 juillet 2003 - Le site apparait enfin dans les pages du moteur de recherche Google. La France organise un méga feu d'artifice national pour l'occasion !



19 août 2003 -
Myosotis, jeune burgereuse fan de foot et de Burger King, rejoint la Rédaction avec un article sur ses vacances au Canada et la tournée des fast food locaux qu'elle y a effectuée. Ayant pris les photos de son article avant même de découvrir notre site, on peut dire que c'est une burgereuse née !

30 août 2003 - Des joueurs online réagissent au site sur leur forum. Bilan : fascination obsessionnelle pour le ketchup vert ;-) et déception de certains qu'on ne fasse pas ce site pour dire que les américains sont des gros méchants pas gentils, qui font plein de malbouffe pas jolie... Pensée unique et José-bovisme sont partout, haro burgerers, le combat continue ! En tout cas, merci à Coin-coin le Canapin pour ce sympathique coup de pub.

29 septembre 2003 - Le forum du site, longtemps réclamé par au moins un visiteur régulier, est enfin une réalité. Au programme : blas blas malbouffe, fast food, goodies, culture burger... tout ce qu'il y a sur le site quoi !

20 janvier 2004 - Quickos, un officiel de Quick France, apparaît sur le forum à propos d'un sujet sur la cruelle disparition du Rosti et nous dit notamment : "Sachez tout de même que nous avons tenu compte de vos réclamations et autres remarques et que notre service R&D recherche actuellement une recette qui pourrait le remplacer.". Super nouvelle, dont on attend toujours la réalisation ;-), mais Quickos a révélé d'autres "scoops" qui sont devenus réalité, alors on lui fait confiance et apprécie qu'il soit depuis devenu un habitué du forum.


6 avril - Le site passe la barre des 10 000 visites, un score bien sympa, d'autant que le gros des visites s'est fait sur les derniers temps. L'objectif déclaré du site, obtenir la reconnaissance générale de la culture burger et de la tribu sociale des burgerers, se rapproche petit à petit. Pour fêter ça, une page d'accueil "spéciale 10 000" est mise en ligne pendant une semaine, accompagnée d'une petite musique : un extrait de la version disco de Star Wars. Cliquer ici pour revivre ce moment foufou qui appartient déjà au passé. Snif. Quelle bande de fêtards ces siths !

Si cette page apparait sans la barre de liens du site, cliquez ici