Tout sur les enseignes en particulier : les spéculations, les mécontentements, les nouvelles implantations, les jeux, les reducs, demandez des infos etc etc
C'est pas mega choquant. Le rapport prix/valeur est bien plus élevé que pour les tickets restaurants. Certes, tu ne peux pas l'utiliser pour faire tes courses (remarque, pas sûr que ça reste longtemps possible avec les tickets restaurants dématérialisés...), et tu es obligé de manger sur place, mais si jamais tu es libre de décider au jour le jour si tu vas utiliser le bon repas, ça n'a pas l'air si mal.
ah quand même, j'ai une sacré différence la ou je travaille, on a droit que a 9.10 :shock:
Le prix de 2.29 euros max (petite erreur de ma part de 2 centimes) est fixé par la convention collective. Les employés n'ont pas obligation de le prendre, mais ne peuvent pas non plus cumuler d'une journée sur l'autre donc s'ils ne prennent pas, c'est perdu.
Jaouen a écrit:C'est pas mega choquant. Le rapport prix/valeur est bien plus élevé que pour les tickets restaurants. Certes, tu ne peux pas l'utiliser pour faire tes courses (remarque, pas sûr que ça reste longtemps possible avec les tickets restaurants dématérialisés...), et tu es obligé de manger sur place, mais si jamais tu es libre de décider au jour le jour si tu vas utiliser le bon repas, ça n'a pas l'air si mal.


Justement non, comme l'explique didiboy, ce n'est pas cumulable. Donc soit tu manges sur place leur nourriture, soit tu te débrouilles pour payer ton propre repas (je suppose que ça les aide aussi à payer moins de charges, si tu es de bon ton et que tu es intolérant au gluten). Cela dit, le système des points ne changeait pas grand-chose chez M : que tu le veuilles ou non, c'est leurs burgers ou ton portefeuille. Et dans ma jeunesse, aucun menu en taille XL, et aucun des tempo. Et obligation de prendre les burgers DEVANT le bin. Bon tout ça, franchement, les miens d'équipiers, je laissais couler, faut pas abuser.
Si je tenais le con qui a inventé le régime...
http://sansunefaute.tumblr.com/
Nous à Mcdo, on a 5 points, on a aucune interdiction de produits, l'ensemble des produits à un nombre de points déterminés.

-Les petits sandwichs (hamb, cheese, charolais, pti bagel, pti wrap..+ ...etc + salade crudi) : 1 point
-sandwichs moyens (Royals, double cheese, big mac, casses croutes etc.. + salades 2 points
-gros sandwichs (M, 280, Chicago, CBO Grands wrap..) : 3 points

les boissons c'est la moyenne obligatoire et c'est 1 point
Idem pour les frites.

Desserts : 1 point (sauf Mcflurry 2 points)

On peut même prendre le jouet du happy Meal pour 1 point.

Et il n'y a pas de règles concernant les sandwichs de devant le bin ou pas.
Chez M, le nombre de repas dépendait du nombre d'heures travaillées. Et ça, laxiste ou pas, on ne pouvait pas y faire grand chose. Disons qu'on en passait un poil plus en perte, pour les salades, par exemple.
En revanche, jamais je n'aurais admis qu'un produit encore congelé sorte du stock. Je pense que tu veux donc dire que ce sont les produits en décongélation que tu laisses un peu "à dispo" ?
Si je tenais le con qui a inventé le régime...
http://sansunefaute.tumblr.com/
isereboy38 a écrit:les boissons c'est la moyenne obligatoire et c'est 1 point


Pas de possibilité d'opter pour de l'eau toute simple (sans qu'elle soit en bouteille), pour zéro ?
¸.·´¯`·.´¯`·.¸ Veritas Ex Gustu ´¯`·.¸¸.·´¯`·.¸¸.·´¯`·.´¯`·.¸¸ Urbi & Orbi Burger`·.¸¸.·´¯`·.¸
Enfin perso ce que je retiens surtout avec cette histoire de "bon", c'est que Quick considère qu'un repas normal du midi pour une personne normale doit arriver à 11,40€. M'enfin quand je vois des tickets resto à 12€ c'est un peu pareil. Je peux manger pendant une semaine le midi avec 12€...


Sinon j'ai pu discuter avec un un directeur de Quick qui m'en a appris un peu plus sur ces hausses de tarif :

Je vais me faire l'avocat du diable, mais il y a énormément de paramètres à prendre en compte dans ces prix qui sont "exorbitants" aux yeux de certains.

Dans un premier temps, prenons le cas des franchisés (et tu vas comprendre très vite pourquoi ils sont contre ces hausses de prix). Chaque mois, les franchisés reversent des royalties à France Quick sur le chiffre d'affaire réalisé.
Pour accompagner ces hausses de prix, Quick met en place des offres en masse de tracts. Tracts, qui sont payés par le franchisé. Le but étant de faire venir le plus de monde dans les restaurants.
Cependant, un franchisé qui fait un chiffre d'affaire sans coupons et sans augmenter ses prix, gagnera plus que s'il augmente ses prix et distribue a gogo des produits.

Exemple (je schématise a fond, en donnant un chiffre lambda pour être le plus clair): je fais 100€ de CA HT, je paierai donc des royalties a Quick sur ces 100€, cependant, je devrai déduire le coût de ces pubs, le coût de ces marchandises offertes, le coût des salaires, le coût du loyer, les coûts d'exploitation etc, ce qui, et c'est la réalité aujourd'hui du réseau de franchise chez Quick amène à ce que 1 franchisé sur 3 ne parvient plus a se verser son propre salaire.

Dans l'autre sens, pour poursuivre l'exemple, le franchisé va donc décider de ne pas augmenter ses prix afin de ne pas perdre de clients, il ne fera pas non plus de distribution de tract. Son chiffre d'affaire hors taxe sera alors de 90€ seulement, mais ne paiera des royalties que sur 90€ et non 100€, et ne devra pas déduire de ses coûts les coupons, la marchandise offerte, et le salaires des employés qui distribue ces tracts. Il va donc rentabiliser son site et pourra à la fin du mois se verser un salaire. (sachant qu'aujourd'hui, les salaires des employés représentent 35% du CA, et 30% pour le coût des marchandises, il reste donc le loyer, les coûts d'exploitation comme l'electricité etc a prendre en compte, en plus de ces fameux royalties, plus les coûts imposés par Quick pour financer la publicité télé, et les impôts bien évidemment)

Ce second cas de figure se développe donc de plus en plus, car il y a également à prendre en compte les augmentations constantes des loyers, des cotisations sociales sur les salaires, des marchandises etc... Ce qui ne plait pas du tout à France Quick car ils perçoivent beaucoup moins d'argent, or France Quick tente de se montrer sous ses plus beaux jours afin d’accélérer sa revente. (Quand je dis Quick, il faut donc comprendre la caisse des dépôts).

Ils ont donc changé le président il y a tout juste un an maintenant, avec cette objectif de diminuer les pertes et de prendre un maximum d'argent, pour donner une image de forte rentabilité (je dis bien une image, car pendant ce temps, le matériel vieilli et n'est plus remplacé pour diminuer ces dépenses).

Quick à donc voulu être assez intelligent face à ce problème des royalties et à mis en place un système nouveau pour ces franchisés, appelé "l'incentive", en décidant de prendre en charge une partie du loyer en fonction du Chiffre d'affaire réalisé. Le but étant ainsi d’inciter les franchisés à investir dans leurs resto et de les faire développer leur CA sans avoir peur de perdre de l'argent en fin de mois. Ce système à plutôt bien fonctionné, mais, car il y a toujours des "mais", s'est révélé finalement très couteux pour Quick qui a du prendre en charge beaucoup plus que prévu pour payer les loyers des franchisés. Ce système, très appréciés des franchisés, n'est qu'une reprise de ce qui se pratique chez M.
Quick ne compte pas réitérer l’expérience, trop couteuse, de l'incentive. Les Franchisés, qui arrive en fin de contrat, se voit donc proposer des nouveaux contrats de location gérance où la part du loyer est forcément plus importante que l'année dernière. Ces derniers ont très bien compris qu'ils ne survivraient pas à ces hausses de loyers, et rendent finalement leurs restaurants. Ainsi, déjà 6 restaurants parisiens/RP sont repassés sous enseigne récemment à cause de cela, et ce n'est que le début, car tous les contrats des franchisés vont progressivement arrivés à échéances (les contrats de franchises sont soit de 1 an, soit de 3 ans soit de 10ans. Le plus généralement, ce sont des contrats de 3 ans qui sont pratiqués.)

Voila ce qui se cache, en partie, derrière ces hausses de tarifs, et qui malheureusement, bien qu'elles puissent paraitre exorbitante, sont parfois justifiées par les coûts qui augmentent tout aussi vite à côté.
très intéressant cette analyse , et donc on s'aperçoit que on rend la mariée plus belle, mais que le futur acheteur a du pain sur la planche pour de l'investissement massif !
up the irons!!!
Voila ce qui se cache, en partie, derrière ces hausses de tarifs, et qui malheureusement, bien qu'elles puissent paraitre exorbitante, sont parfois justifiées par les coûts qui augmentent tout aussi vite à côté.
[/quote]

Justifiée, tout est justifiable, mais cela n'est pas pour autant que c'est entendable et supportable par le pekin moyen.

Les coûts avancés par tous quand on leur demande de justifier les hausses de prix systématiques ne sont pas corrélés avec les salaires de leurs clients, qui eux, n'ont souvent que les augmentations inscrites dans la loi ... et on sait ce que cela vaut.

Quand une société se coupe de sa base de clientèle pour des considérations purement comptable, elle finira par se rendre compte, trop tard, que cette fuite en avant n'a fait qu’accélérer ses pertes.

En toute logique, d'autres devraient prendre le créneau laissé vide...
En toute logique.
¸.·´¯`·.´¯`·.¸ Veritas Ex Gustu ´¯`·.¸¸.·´¯`·.¸¸.·´¯`·.´¯`·.¸¸ Urbi & Orbi Burger`·.¸¸.·´¯`·.¸
Lech_Frites a écrit:
Pas de possibilité d'opter pour de l'eau toute simple (sans qu'elle soit en bouteille), pour zéro ?


si tu prend une bouteille d'eau c'est 1 point mais tu as parfaitement le droit de prendre de l'eau dans un gobelet pour 0
didiboy a écrit:Le prix de 2.29 euros max (petite erreur de ma part de 2 centimes) est fixé par la convention collective. Les employés n'ont pas obligation de le prendre, mais ne peuvent pas non plus cumuler d'une journée sur l'autre donc s'ils ne prennent pas, c'est perdu.

Quoi qu'il en soit, le prix du bon repas doit obligatoirement permettre à l'employé de pouvoir prendre une entrée, un plat, une boisson et un dessert.

Concrètement, bakacrevette, tu dois pouvoir prendre un menu et un dessert afin de respecter cette obligation. Si ce n'est pas le cas, tu es en effet dans ton droit d'exiger une revalorisation des bons repas. (cf. Titre IV, article 42, §E de la convention collective.)



Je n'etais pas du tout au courant de ça, c'est presque a penser que dans mon cas le tarif de 9.10 a été mis au pif.

ça va me donner une bonne raison d'aller embêter mes encadrant tiens :D
bakacrevette a écrit:ça va me donner une bonne raison d'aller embêter mes encadrant tiens :D


Image
¸.·´¯`·.´¯`·.¸ Veritas Ex Gustu ´¯`·.¸¸.·´¯`·.¸¸.·´¯`·.´¯`·.¸¸ Urbi & Orbi Burger`·.¸¸.·´¯`·.¸
Nous sommes le Dim 27 Nov 22 11:03

Connexion

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités