Tout sur les enseignes en particulier : les spéculations, les mécontentements, les nouvelles implantations, les jeux, les reducs, demandez des infos etc etc
Bonjour à tous, je suis nouvelle sur ce forum. Je n'aurai jamais pensé à m'inscrire sur un forum mais une bonne raison me permet de le faire.

Je ne sais pas s'il y a des empoyés mcdo dans le coin (jai pas encore fait le tour du forum), mais voila, avec plusieurs camarades du mcdo dans lequel je bosse nous avons fait deux courriers à Mcdo france et en copie à l'inspection du travail pour une mauvaise gestion du restaurant et d'autres problèmes interne (qui sont à mon goût trop grave)

Je souhaiterai savoir si d'autres ont déja fait de même. Un courrier soulignant la mauvaise gestion, le nom respect des procédures, l'acharnement moral de l'équipe de gestion sur les équipiers...
et si oui, y a t il eu des résultats concrets?

Merci de vos réponses! :D
Si ton mac est à Nancy, vaut mieux prendre rendez vous avec l'inspecteur du travail que de lui envoyer une lettre.
Sinon, essayer de contacter une antenne locale d'un syndicat.
Quand au siège, si t'es franchisé et que tu n'apportes que des allégations, pas sur que ça les touche beaucoup.
notre but n'est pas de faire sauter le directeur et son équipe, notre but est juste de leur foutre un peu la trouille pour qu'ils modifient leur comportement... évidement, si rien ne se passe pendant les 15 jours qui suivent, je pense que mes camarades et moi meme prendrons le taureau par les cornes en prenant RDV avec l'inspection du travail, et ainsi voir ce qu'il est envisageable de faire...

Qu'est ce que tu entends par une antenne syndicale? Désolé je suis pas trop à la pointe consernant les syndicats... :?

merci de ta réponse! :)
Salut, je pense aussi que tu devrais faire appel à un syndicat pour qu'il fasse pression sur la direction, pour les syndicats : CFDT,CFTC,CGT, FO.
Je crois qu'il y a un bureau pres de chez moi (Chat Noir :D ), je regarderai.
ok Monsieur voisin du Black Minou ( :wink: ), tiens moi au courant. Merci!
Après avoir lu dans un compte rendu, fait par un équipier qui avait alerté mcdo france aussi, que rien n'avait bougé plus que ça, j'en ai parlé à mes camarades. On a donc décidé de frapper un peu plus fort, c'est à dire que l'on va alerter les medias, qui apparement sont firands des "annecdotes des équipiers concernant mcdo" ! \:D/

:D
Pas sûr que tout ça détende l'ambiance au boulot....
non ca c'est sur, parce qu'ils vont à tout prix vouloir savoir qui à fait ces démarches... mais peu importe, j'espère juste qu'au final on aura gain de cause !! et puis si ca va pas, on fera grève... y a deja pas mal d'employés qui sont exténué de la pression, de l'archarnement qu'il y a... alors ils suivrons !
On pourrai avoir des précisions sur ce qui ce passe dans ton McDo ?
Quoi qu'il en soit il faut au moins mettre au courant les syndicats, vous devez bien avoir un délégué syndical quant même non ?

Courage en tout cas.
Oula hop, dans l'intêret du site, merci de ne pas poster de nom précis de McDo ou de nom précis de manager ou équipier ou autre. Je sais que cela n'a pas été encore fait mais "mieux vaut prévenir que guérir" =)
je n'aurai de toute façon pas donné plus de précision sur le mcdo, ni sur moi meme d'ailleurs! :wink:

Voici ma lettre envoyé à mcdo france et en copie à l'inspection du travail :

Actuellement en poste, à un niveau 1, dans le restaurant Mc Donald’s ...............................................,
je souhaite par la présente, vous signaler la mauvaise gestion du restaurant par le Directeur, ainsi que son comportement.

En effet, à de nombreuses reprises nous sommes en sous effectifs, tant au comptoir que en cuisine. Il ne s’agit pas là d’un problème résultant d’absentéisme, mais bien une manière volontaire de gestion. Moins d’équipiers, moins de frais. En ma qualité d’équipier, je trouve cela inconvenable de faire travailler un équipier polyvalent, deux fois plus qu’à la normal. Vous comprendrez que moins nous sommes, moins les produits Mc Donald’s vendus, sont de qualité. Nous n’avons concrètement pas le temps de respecter les procédures.

Je fonde mes accusations suite à plusieurs plaintes d’équipiers, swing et parfois manager.

Egalement, concernant le comportement du Directeur actuel, à la surprise général, en cas de problème de santé (évanouissements, brûlures…), aucun soin n’est prodigué, aucune attention non plus. A plusieurs reprises, il s’est avéré que ceux sont les équipiers ayant dépointés qui appellent le SAMU, ou s’occupe de la personne se sentant mal. Le Directeur refuse qu’un équipier, non dépointé, quitte son poste. Il peut être concevable qu’un équipier ne s’occupe pas de ladite personne, mais que le Directeur ou un manager s’en occupent me parait beaucoup plus normal que de le laisser seul. Si un problème plus grave arrive, les consequences des (non) actes des personnes responsables seront irrémédiables : non assistance à personne en danger.

Depuis le 27 avril 1848, l’esclavage est abolit. Nous sommes salariés pour travailler, certes, pour gagner notre vie mais dans des conditions respectueuses de la personne employée. Je tiens à signaler que le ton, la manière employée par les responsables pour nous donner un ordre, une tâche, est inconcevable. Manager une équipe, ce n’est pas seulement donner des ordres les uns derrières les autres, c’est aussi faire preuve de relationnel, d’aptitude à motiver les équipes…

Ce courrier est notre dernier recours pour faire changer les choses. Nous ne ferons pas appel aux représentants du personnel, étant elles-mêmes en très bon terme avec les personnes responsables. Ainsi, nous vous serions reconnaissant de prendre sérieusement ce courrier. Sans réaction de votre part, nous ferons appel à l’inspection du travail.

Je me permets de ne pas signer ce courrier, ne voulant pas détériorer mes conditions de travail et un possible acharnement moral sur moi-même.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, nos salutations les meilleures.


et voici la lettre de mon camarade:

Madame, Monsieur,

Travaillant depuis plusieurs années déjà dans le restaurant Mc Donald’s, ........................................................, je viens par la présente note vous informer de la situation préoccupante dans laquelle nous travaillons au moins depuis l’hiver dernier.

Alors même que des procédures doivent être suivies, nous nous retrouvons dans l’incapacité technique de le faire. En effet, tant au comptoir qu’en cuisine, nous fonctionnons à effectif réduit. Il s’agit très clairement du choix voulu par la direction de gagner plus en dépensant moins. On ajoute à cela un gros problème d’absentéisme ou de démission croissant dû en grande partie justement à la pression gratuite qu’exerce actuellement au quotidien le nouveau directeur.
Au final, les produits sont de mauvaise qualité. Les équipiers, stressés, se retrouvent à faire un boulot de deux voire trois personnes sans que cela ne dérange (Les absents sont difficilement remplacés et les démissions son devenues monnaie courante).
Je tiens par ailleurs à vous signaler que les ingrédients et produits restants de la veille (tomates, salades, croques monsieur, gâteaux, fromage fondu par la chaleur en cuisine) sont servis à nouveau le lendemain aux clients en toute discrétion : on change juste la date et l’heure.
Les frites, viandes et poulets décongelés sont aussi régulièrement utilisés. On comprendra donc par là que la rupture de la chaine de froid ne dérange pas tant que ça.

Les passages de vos responsables pour les contrôles (revue) étant sus à l’avance, tout ceci passe bien entendu inaperçu. Ces jours là seulement l’effectif est au complet et les procédures sont respectées.

Si aujourd’hui, j’en viens à vous signaler tout cela, c’est par cri de désespoir, car vous comprendrez que notre direction ferme les yeux devant des problèmes très sérieux au point qu’à ce jour, il ne fait pas bon de tomber malade au restaurant.
Le nouveau directeur interdit expressément toute personne n’ayant pas dépointé de venir en aide à un équipier mal portant, le manager compris.
Depuis son arrivée, nous enregistrons quatre cas alarmant non signalés où les personnes malades ont souvent elles mêmes appelés les pompiers ou les urgences.
L’avant dernier cas a failli être fatal puisque, alors que le directeur et le manager se souciaient de leur chiffre d’affaire, la personne malade était tombée dans les pommes sans assistance réelle.

Au nom de mes collègues équipiers qui ont peur de perdre leur boulot (très jeunes pour la plupart) et dont on profite tous les jours de leur crédulité, je vous demande de bien vouloir intervenir afin que cela s’estompe.
Dans cette affaire, la réputation de notre enseigne risque de prendre un sacrée coup à long terme.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les plus distingués.
Aïe........

1) tu restes anonyme dans ton courrier, c'est pas bon (je parle de celui que tu vas ou a envoyé(er).
2) tu n'apportes pas de preuve (photo, témoignages datés, signés sur l'honneur)
3) tu pars en cacahuête avec l'esclavage abolit... ça n'a plus de rapport avec le grief principal qui est l'absence de prise en compte d'un accident du travail
4) ton point de vue sur le turn over des employés est un point de vue, il ne faut pas le donner si tu n'as pas de preuves concrêtes.
5) le passage sur l'hygiène et le refourgage des légumes le lendemain est également rédigé sans preuve.
6) Construis ton dossier avec des témoignages, des photos, des preuves, des éléments et pas sur des points de vue. Car tout ce que tu écris dans ton courrier peut être assimilé à un point de vue.
7) Il est inutile d'utiliser des phrases abracadabrantesques comme "Depuis 1848 l'esclavage est abolit..". Sois directe, moins ampoulée et plus précise. Dates, faits, éléments de preuve.
8) Exemple, pour dénoncer il faut savoir si tu dénonces une infraction, une faute ou une simple erreur.. Quels sont les éléments constitutifs de l'infraction que tu rapportes. Quel sont les preuves qu'il y a eu faute ? Si oui, à quel moment et avec quelle personne ou quel client ?

Bref, tout ce courrier me semble mal rédigé, mal articulé et peu réfléchis.
Il me parait au bord de la naIveté professionnelle. Le droit social ou droit du travail est un spécialité juridique précise et bien plus compliquée que cela n'y parait..
De plus, je pense que le résultat risque de faire mal si vous l'envoyez tel quel.

De plus, la communauté MyBurger, c'est une communauté de fans de burgers, je pense qu'ici tu trouveras certes des encouragements solidaires de ta cause mais pas de vrais conseils professionnels.
Il y a bien un bureau de syndicat de travailleur avenue Foch. Je suis d'accord avec Fizz, il faut un vrai dossier pour apporter du poids à ton accusation. Bon courage.
Je crois que Fizz a très bien parlé ...

Le premier point qui apparait dans ta lettre c'est une prise de position et je te dirais c'est le piège ou tout le monde tombe il faut un compte rendu objectif. Je sais que c'est difficile quand on est dans une situation délicate.

Le moyen le plus simple et le plus efficace est de dresser une sorte d'agenda avec dates et heures de tous les éléments qui retiennent ton attention MAIS ATTENTION : pour décrire ces évènements mets toi a la place d'une personne extérieure qui observerait l'évènement.

je cite tes exemples :

- le non respect des procédures cuisines : aura surtout un impact auprès du siège, sauf pour celles concernant directement l'hygiène.

- le changement des Dates Limites Consommations ( car changement des dates de production ) bon alors là c'est bien simple c'est la prison avec sursis + amendes en revanche ça reste très difficile a prouver.

- au niveau du management en revanche c'est beaucoup plus dur a moins que le niveau du harcèlement moral soit atteint.

- les accidents du travail relèvent de la responsabilité du directeur ou en son absence des membres de l'encadrement mais ce n'est pas la 1ere fois que j'entends parler de ceci chez le gros M : confirmé par la pharmacienne voisine du McDo qui soigne souvent des équipiers blessés.

Je ne vais pas reprendre les conseils de Fizz, mais j'ajouterai néanmoins de ne pas t'enflammer a réclamer l'assistance du grand dieu media. ça ne servira a rien de promettre des informations "croustillantes" a une quelconque émission a scandale. Bien au contraire en te lançant comme ça dans une attitude d'agressivité déclarée et il faut le dire vaniteuse tu risque de mettre le pied dans un sacré engrenage : n'oublie jamais que McDo est une multinationale plus que rodée dans le domaine juridique et ils n'ont pas leur pareil pour faire sortir les fantômes du placard.

Par exemple :

Le non respect des procédures : c'est un responsable qui t'a dit de trafiquer les dates ? Qui ? Ou ? Quand ? Dans quelles circonstances ? peux tu le prouver ? dans le cas contraire c'est ta responsabilité qui est mise en cause.
C'est toi qui a fait le changement de date ? pourras tu prouver que tu ne l'a pas fait de ton propre chef ?

Je ne peux que te conseiller de consulter un spécialiste en droit du travail, dans certaines villes tu peux en rencontrer gratuitement.
En tout cas fait les choses bien et oublie la médiatisation pour le moment. L'inspection du travail ou bien la médecine du travail sont également très utiles
Ou alors tout simplement écrire à Courbet.J qui se fera surement un plaisir de vous aider.... :D

Nous plus sérieusement...même si je ne les porte pas très haut dans mon estime je pense que les antenne de syndicat seront te conseiller sur la démarche à suivre et pourquoi pas vous épauler...
J'ai parcouru en diagonale vos lettres.
Effectivement, le passage sur l'esclavagisme est saugrenu.
Sinon plusieurs points:
1- La planification des équipiers n'est pas du ressort du siège et il semblerait que cela soit une pratique courante chez les franchisés et chez les restaurants du siège que de sous-planifier. Le raisonnement est simple, si il n'y a personne, c'est pas trop cher et si il y a du monde, les ouvriers sous la pressions des responsables et des clients se forceront à travailler plus et plus rapidement. Ce point de vue ne saurait affecter le siège.
2-Les accidents de travail ne sont pas des choses avec lesquelles on joue, tout problème de santé sur le lieu de travail doit faire l'objet d'un triptique, qui sera par la suite communiqué aux caisses d'assurance maladie en cas d'arrêt de travail qui décideront ou non de qualifier en accident de travail (et rémunéré en tant que tel). Sachant par ailleurs que tous problèmes survenant dans le cadre du trajet de ton domicile au lieu de travail est également considéré comme un accident de travail. Il convient ici de donner des preuves ainsi que d'arrêter de se conduire en paillassons et d'exiger que ces documents vous soient remis. En effet, il s'agit en l'espèce soit d'une mise en danger de la vie d'autrui, de non assistance à personne en danger et enfin de fraude à l'assurance maladie.
3-Les DLC sont dans l'immense majorité des cas, des normes d'enseignes et non des normes de sécurité. Le fait que certains produits soient rangés et servis le lendemain est dans certains cas notifié dans les fiches de procédures. La rupture de la chaine du froid est probablement un classique dans la restauration, déjà par rapport au process de fabrication mais chez McDo bien souvent lié à un problème dans les livraisons où il peut arriver que les produits congelés restent entreposés en attendant que le reste du chargement déjà déchargé soit rangé.

Pour finir, je rappellerais aimablement que tout ordre dangereux pour la santé d'autrui ne doit pas être fait et qu'il est bien évident que vous ne pouvez encourir de sanctions disciplinaires dans ces cas, pensez vous que votre direction vous convoquera au motif que vous avez jeté des produits dont il est reconnu qu'ils ne peuvent être consommé selon ses normes (les tomates par exemple).
Quand à votre situation, contacter un syndicat (la CGT et l'UNSA étant les plus à même de vous aider) est encore ce qu'il y a de mieux à faire. Vous trouverez leurs coordonnés locales sur leurs site.
Par ailleurs, quid de vos délégués du personnel puisque je suppose que vous êtes plus de 10 dans votre restaurant.
Nous sommes le Mar 19 Oct 21 20:49

Connexion

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités