Que des topics uniques : un topic = une enseigne ! retrouvez rapidement toutes les infos d'une enseigne particulière.
Image

Holy Cow ! Gourmet Burger Company. Come join the fast food revolution !

Site officiel: Holy Cow !

Holy Cow se définit comme le fast-food suisse qui veut changer la donne à propos du système de restaurant "fast-food". En effet, l'idée principale est de fournir aux clients des plats typiques de ce genre de restaurants venus tout droit des Etats-Unis, mais des plats faits à base d'aliments régionaux, locaux et naturels, biologiques.
Il faut savoir qu'en Suisse, ce genre d'intitulé sur la carte a tendance à pousser le client à ouvrir la porte et à s'asseoir à une table. Ce qui explique, notamment, le succès soudain connu par la franchise.
En effet, après deux enseignes ouvertes à Lausanne, deux autres se sont ouvertes dans l'année à Genève. D'autres sont prévues dans le reste de la Suisse, à Berne et Zurich, notamment. Egalement, des enseignes sont prévues en Allemagne, en Suède et en France. Le premier restaurant ouvrira à Rouen en Novembre 2012 et, si le succès est là, on peut prévoir une expansion dans les autres villes.
Il faut savoir que, plus que son caractère bio-écolo, Holy Cow ! sert des hamburgers de très grandes qualités et ceci à des prix qui ne sont pas infernaux. Du moins pour le mangeur lambda qui ne rentre pas dans un McDo tous les jours.
Je n'ai pas encore la carte pour les restaurants suisses, mais je la fournirai dès que possible.
Enfin, je ne devrais pas tarder à aller y faire un tour, je tâcherai de vous faire un rapport détaillé d'un ou deux burgers !
Si vous êtes curieux: http://belisairhouse.1allo.com/
Beuheu ...

Y'a plein de lettres et pas une seule photo sur ce site.

[-X
¸.·´¯`·.´¯`·.¸ Veritas Ex Gustu ´¯`·.¸¸.·´¯`·.¸¸.·´¯`·.´¯`·.¸¸ Urbi & Orbi Burger`·.¸¸.·´¯`·.¸
Lech_Frites a écrit:Beuheu ...

Y'a plein de lettres et pas une seule photo sur ce site.

[-X


C'est un peu le bémol de leur politique "nous ne sommes pas un gros fast-food qui commence par M", parce que ça va jusqu'aux boites des burgers: en carton simple, pas de photos dessus de ce que t'as dedans... Du coup, c'est pas non plus appétissant... sauf si tu connais bien le restaurant, évidemment, mais à l'heure actuelle, ils en sont plus à se faire connaître, je trouve...
Si vous êtes curieux: http://belisairhouse.1allo.com/
Ouverture de leur boutique à Rouen.

38 Rue de la République
76000 Rouen

avec une face de bouc

leur carte est là-dessous ( cliquable pour la voir en grand) .



Image
¸.·´¯`·.´¯`·.¸ Veritas Ex Gustu ´¯`·.¸¸.·´¯`·.¸¸.·´¯`·.´¯`·.¸¸ Urbi & Orbi Burger`·.¸¸.·´¯`·.¸
Lech_Frites a écrit:Ouverture de leur boutique à Reims.

38 Rue de la République
76000 Rouen


Reims ou Rouen ? depuis l'annonce de BK on vois des REIMS partout :lol:
joan.ignasi a écrit:Reims ou Rouen ? depuis l'annonce de BK on vois des REIMS partout :lol:


Rouen.

Bah, Reims ou Rouen, de toute façon, c'est pareil, deux villes dans le Grand Nord, chez les pingouins.

:twisted:
¸.·´¯`·.´¯`·.¸ Veritas Ex Gustu ´¯`·.¸¸.·´¯`·.¸¸.·´¯`·.´¯`·.¸¸ Urbi & Orbi Burger`·.¸¸.·´¯`·.¸
Purée, c'est moins cher qu'à Genève ^^'

J'ai hâte qu'ils en ouvrent un à Lyon, parce qu'avec ces prix, je vais leur rendre visite tous les jours, moi :P
Par contre, c'est dommage qu'ils aient pas un site pour la France, quoi... Une page Facebook, c'est pas tellement efficace et ça ne remplace pas un site.
Si vous êtes curieux: http://belisairhouse.1allo.com/
Et une nouvelle enseigne à Lille ! Ils parlent d'en ouvrir à Toulouse et Montpellier également.
Si vous êtes curieux: http://belisairhouse.1allo.com/
testée et chroniquée !
J'ai vu ça ^^ J'étais content de la voir :D
Si vous êtes curieux: http://belisairhouse.1allo.com/
L’ancien baseballeur lance le burger Holy cow



Image

L’équipe du Holy cow : Justine, Anthony, Nicolas, Tristan et Alexis. (Photo CHARLÈNE MASTRI)

Reconverti, l’emblématique n° 55 des Barracudas, Anthony Cros, vient d’ouvrir une franchise du fast-food suisse.

L’ouverture du Holy cow gourmet burger n’est pas passée inaperçue dans la rue Boussairolles. Devant le n° 16, le patron de la franchise distribue les flyers afin de faire connaître le concept d’un fast-food qui revendique qualité et proximité des produits. Le pain fabriqué par un artisan boulanger de La Roqueturière, en photo dans l’établissement. Le bœuf bientôt en provenance d’Aveyron, la bière de Mèze, le vin de pays d’Oc et des sirops artisanaux de Suisse, là où tout a commencé. "On ne vend pas de sodas mais de la citronnade et limonade artisanales."

Anthony Cros a mis un an avant de trouver le cadre de sa reconversion sportive. L’ancien baseballeur des Barracudas, parti étudier et jouer au Canada et aux États-Unis, a eu le déclic lors d’un quart de finale opposant son équipe, le Muc Baseball, au Paris Université Club en 2012. Entre deux lancers, Nicolas Dubaut, joueur du Puc, lui parle du Holy cow, "concept créé en 2009 à Lausanne par un couple de Gallois, Richard et Jessica Williams"... La première franchise, en France, débarque à Rouen, en lien avec Flavien Peron, un autre baseballeur. Nicolas revendique le réseau et le profil “sportif de haut niveau”, adapté à ce genre d’aventure. "On est entraîné à faire des sacrifices pour atteindre le but qu’on s’est fixé. Ce sont des qualités importantes pour être auto entrepreneur."

Et justement, Anthony a le profil. Après des études outre-atlantique, il boucle son master marketing à l’École supérieure de gestion ESGCF de Saint-Clément-de-Rivière. "Je voulais rester dans le Sud et ils avaient déjà ciblé Montpellier pour ouvrir une franchise." Il attrape l’opportunité avec enthousiasme. "Je suis parti me former à tous les postes, durant deux mois, à Lausanne, et j’aime ce concept qui lie rapidité et qualité. Il faut être bon tout en étant rapide."

L’ancien Barracudas n’a rien perdu de sa gnac de sportif, désormais engagé dans le softball. "On a une carte originale avec des burgers phares qu’on retrouve dans tous les Holy cow, comme l’Elvis blue cheese, le Funky chicken." Des sauces à la purée d’avocat, au wasabi, aux oignons confits. Des burgers végétariens... "On réfléchit à une recette locale." Qui envoie, forcément.

__________________ Via le midi libre __________________
¸.·´¯`·.´¯`·.¸ Veritas Ex Gustu ´¯`·.¸¸.·´¯`·.¸¸.·´¯`·.´¯`·.¸¸ Urbi & Orbi Burger`·.¸¸.·´¯`·.¸
Enseigne testée la semaine dernière, sur les conseils d'un ami anciennement exilé à Lausanne et qui me parlait des "meilleurs burgers qu'il ait jamais mangés".

C'est donc empli d'espoir que nous sommes allés, à 6, tester la nouvelle enseigne montpellieraine.

Tout est propre, tout est neuf, de ce côté là rien à dire. On n'est pas forcément fan de l'identité graphique de l'enseigne, mais après tout, on s'en fout.

L'accueil est sympa, on nous installe, nous présente l'enseigne et ses "principes". Jusqu'ici tout va bien.

On se choisit, pour la plupart, des bières artisanales du coin qui sont délicieuses.

Question bouffe, on a quasiment tous pris des burgers différents, histoire de pouvoir tout tester. Evidemment, certains prennent le "Elvis blue cheese", qui est le burger phare de la marque.

Pour ma part j'ai opté pour le Cowboy, parce que j'avais faim.

Même pas cinq minutes plus tard, nous voilà servis.

Les frites sont quelconque, mais relativement bonnes et fournies en bonne quantité.

Le pain du boulanger fait envie, et la viande est généreuse même si on regrette que le patty ne fasse pas la même taille que le pain.

Puis vient l'instant fatidique où je mords enfin dans mon burger.

Dès la première bouchée, le verdict tombe : c'est (très) sec. La raison ? La viande est beaucoup trop cuite.

Mes amis sont d'accord et on en vient rapidement à la conclusion (non vérifiée, mais hautement probable) que les steaks ont été précuits puis recuits au moment de la commande (d'où la rapidité du service).

C'est fort dommage parce qu'on nous promet une viande de qualité, produite localement et on se retrouve en définitive avec une semelle dont on ne sait dire si elle est bonne ou non. J'ai tendance à penser que c'est une viande très correcte, mais une des convives et tombée sur un gros tendon, ce qui n'a pas manqué de lui déplaire...

Pour le reste du burger, c'est plutôt pas mal : les sauces sont bonnes (mais pas suffisamment fournies pour empêcher le sentiment de sécheresse globale), et les produits sont plutôt goûtus.

Au final, on avale ça vite fait mais la déception prédomine.

On est (très) loin du niveau de plaisir ressenti chez le principal (et direct, compte tenu de l'emplacement choisi) concurrent, à savoir Burger'n Co. Mais le potentiel est là.

La conclusion vient d'elle même : on ne reviendra pas de sitôt, mais on retestera ça dans trois mois, quand l'enseigne sera un peu plus rodée, histoire de voir s'ils ont modifié leur manière de cuire leur viande.

Une belle promesse donc, mais qui n'est pas tout à fait tenue. 11/20
Romanotss a écrit:Mes amis sont d'accord et on en vient rapidement à la conclusion (non vérifiée, mais hautement probable) que les steaks ont été précuits puis recuits au moment de la commande (d'où la rapidité du service).


Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation.

Est ce qu'à la commande, on vous à demandé le type de cuisson de la viande ?

:?:
¸.·´¯`·.´¯`·.¸ Veritas Ex Gustu ´¯`·.¸¸.·´¯`·.¸¸.·´¯`·.´¯`·.¸¸ Urbi & Orbi Burger`·.¸¸.·´¯`·.¸
Non, ils sont cuits de façon standard donc on ne nous a pas posé la question.

Comme je l'ai précisé dans mon message initial, ce n'est qu'une supputation, mais compte tenu de la texture du steak, c'est la seule solution qui nous est apparue plausible.
Nous sommes le Jeu 14 Nov 19 8:47

Connexion

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités