Tout sur les enseignes en particulier : les spéculations, les mécontentements, les nouvelles implantations, les jeux, les reducs, demandez des infos etc etc
EdWarner a écrit:Euh, là, désolée, mais pourquoi rechercher justement une "expérience" qui est supposée être "malsaine" ? Masochisme ? Pour ma part c'est sans lien avec une cause religieuse (pour le porc), ni autre orthorexie, mais si je ne voulais pas manger (du tout) de viande, je ne vois pas trop pourquoi j'irais en chercher la saveur ou la texture. Nulle bienveillance de je-ne-sais-quoi ou ouverture d'esprit, c'est simplement logique.


Si ce qui dérange le consommateur n'est pas la consommation de viande en tant que produit carné mais la façon de l'obtenir, lui proposer un substitut qui en reproduit le goût tout via un autre procédé qui correspond à ses valeurs. Je ne vois pas de défaut logique :) !

Tu te questionnes sur le fait de "rechercher une expérience qui est supposée être malsaine", mais on voit bien que les produits substituant le porc par autre chose (lardons de volaille, bacon de dinde, saucisson sans porc, roulade halal/casher, knacks de volaille...) sont légion avec pour objectif de proposer une expérience approchante à des consommateurs initialement exclus de ce marché de par leurs croyances (mais ça pourrait être une allergie, des considérations éthiques, que sais-je encore...). Ces produits font un carton et, même si j'évite d'immédiatement considérer que le choix d'une masse est forcément le bon, je constate dans ce cas que ça répond à un besoin (qui a certes pu être créé par des marketteux, mais ça c'est un autre débat ;)).

EdWarner a écrit:Et de base, pour le porc par exemple, je me demande comment on peut en chercher le goût quand on ne l'a pas connu du tout.


De la curiosité...! Admettons, tu n'as jamais mangé de pain car tu es allergique au gluten et son équivalent gluten-free n'existait pas jusqu'ici dans les produits à ta portée. Un jour on te dit "hey, j'ai apporté une baguette gluten-free la vie de ma mère c'est pareil que la baguette traditionnelle", n'aurais-tu pas envie de goûter ?
C'est comme pour le bacon de porc : on en voit dans des tonnes de burgers et certains l'élèvent même au rang de divinité culinaire (choix respectable ou non, c'est également un autre débat :D ). Toi qui aimes les burgers, tu ne souhaites pas du tout manger de porc, et un jour on te propose une expérience équivalente respectant ton souhait avec un bacon de volaille ! Ni une ni deux, tu t'empresses d'essayer de coller ça dans un burger, non ? :wink:
Je n'avais jamais mangé de bison avant d'aller au Canada, ou d'alligator avant d'aller en Louisiane et Floride, bah... J'ai sauté sur l'occasion dès que j'ai pu à un prix raisonnable. Et je suis restée sur ma faim, car le steak haché de bison dans un burger ou les fragments frits d'alligator, ça ne permet toujours pas vraiment d'en connaître le goût. ;)

Et, une expérience assez commune : à priori, la plupart des gens n'ont pas gouté d'alcool avant d'avoir 15 voir 18 ans. Ça ne les empêche pas, dans beaucoup de cas, d'avoir très envie de goûter. ;)
Le végétarien n’a sûrement pas très envie de goûter de la viande ou ce qui s’en approche.
Pour le crocodile c’est entre de la lotte et du veau. Très ferme, assez juteux mais un goût peu prononcé. Ça se cuit comme un steak.
Sic transit gloria mundi...
Certes, mais là ce sont deux choses différentes. Vous présupposez que les gens on "envie" de tester (parce que c'est inconnu, ou interdit, pour l'alcool). Techniquement, si tu veux défendre les animaux et leurs conditions d'élevage abattage, tu refuses la viande et tu n'en cherches pas un substitut bien-pensant. Tu assumes tes choix. Ce qui n'est pas mis en jeu quand tu veux expérimenter.

Donc, pour répondre à Murazor : non, je ne me jetterais pas sur un truc qui ressemble à du porc, sans en être d'ailleurs, tout simplement parce que je n'en vois pas l'intérêt (et que je n'appelle pas une tranche du dinde du "bacon de dinde", je l'appelle une tranche de dinde, que je mange en pleine connaissance de cause du fait que je renie l'effort marketing des marques). Pour le sans gluten, c'est autre chose, car on parle d'une allergie (pour ceux qui le sont, pas pour ceux qui suivent une énième mode).

On voit passer des recettes assez délirantes à droite et à gauche, du genre de la mayonnaise sans œuf, sans huile, sans moutarde (ami du SEO, bienvenue dans le titrage)... Appelle-ça comme tu veux (sauf allergie patente, encore une fois), mais n'appelle pas ça mayonnaise. J'oserais dire : la mayonnaise, c'est comme [insérer ici le pays de votre choix] : tu l'aimes ou tu le/la quittes. Idem pour tout le reste. un produit est un produit, point final. Les ersatz seront toujours des ersatz.
Si je tenais le con qui a inventé le régime...
http://sansunefaute.tumblr.com/
EdWarner a écrit:Techniquement, si tu veux défendre les animaux et leurs conditions d'élevage abattage, tu refuses la viande et tu n'en cherches pas un substitut bien-pensant.


Mais pourquoi pas ? J'aime beaucoup la viande, et actuellement je n'ai pas le force de l'abandonner malgré le fait d'être conscient des problèmes rencontrés. Mais si je trouve un substitut suffisamment convaincant, je suis prêt à essayer de m'en passer.
Mwi, avec les mêmes conditions de prix, de texture et de goût, avec un impact carbone et écologique moindre, je ne suis pas contre.

Réveillez moi quand cela sera le cas, je retourne free-diver en attendant.

\:D/
¸.·´¯`·.´¯`·.¸ Veritas Ex Gustu ´¯`·.¸¸.·´¯`·.¸¸.·´¯`·.´¯`·.¸¸ Urbi & Orbi Burger`·.¸¸.·´¯`·.¸
Nous sommes le Mer 24 Avr 19 2:51

Connexion

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités