Tout sur les enseignes en particulier : les spéculations, les mécontentements, les nouvelles implantations, les jeux, les reducs, demandez des infos etc etc
165 messages Page 8 sur 11
bixouille a écrit:Pour les abeilles, elles vont d'elles mêmes polliniser, ce n'est une exploitation que si tu récoltes derrière le miel.
Donc des fruits et légumes laissés à l'état sauvage ne sont pas considérés comme de l'exploitation des abeilles.
Après, je suppose que certains extrêmes ne pensent pas ainsi.


Depuis le jour où, en cherchant un miel original pour ma tante, je suis tombée sur du miel de carotte, et que l'apiculteur m'a expliqué qu'il provenait de ruches placées à côté de champs de carottes destinées à produire des graines (et donc à monter en fleur, forcément), et comme je connaissais déjà l'exemple de la production d'amande en Californie (avec des surfaces énormes d'amandiers, où sont transportées tous les ans une énorme proportion des ruches américaines), je me dis que la plupart des légumes sont issus de graines dont la production n'a pas été laissée au hasard, et a donc "exploité" des abeilles.
Ouais enfin, y a une différence entre mettre des abeilles à côté et les laisser faire leur vie et récolter le miel, pratique invasive où l'on enfume la ruche et où l'on piège les abeilles...
L'exploitation vient du fait de prendre le miel. Pas d'offrir aux abeilles des possibilités pour faire ce que bon leur semble.
Ce n'est pas parce que tu mets une gamelle d'eau à ton chat que tu l'exploites. Sauf si tu attends quelque chose en retour.
Les apiculteurs sont les premiers protecteurs des abeilles.
Si celles ci disparaissaient, la catastrophe en chaîne serait incalculable.
Sic transit gloria mundi...
Une question comme ça, comme les vegan ne mangent pas de miel, je me demande bien ce qui se passerai si la toute la population mondiale devenait vegan vis à vis du miel ?
Es ce qu'il y aurait moins de pollinisation ? Donc un risque ?
Et si la population mondiale devenait subitement cannibale? Y aurait plus de mouches?
Sic transit gloria mundi...
il y a une suite logique à ma réflexion. Les abeilles politisent les fleurs à enfin de produire leur miel pour se nourrir pendant l'hiver. Si on leur voler pas, elles en ferait forcement moins. Donc il y aurait moins de pollinisation...
Mais ton postulat de départ est irréaliste.
Sic transit gloria mundi...
el catala a écrit:Une question comme ça, comme les vegan ne mangent pas de miel, je me demande bien ce qui se passerai si la toute la population mondiale devenait vegan vis à vis du miel ?
Es ce qu'il y aurait moins de pollinisation ? Donc un risque ?


Aucun risque, la pollinisation se ferait soit par les insectes sauvages (ce qui est le cas normalement, mais de moins en moins, du fait de l'utilisation de pesticides intensive), soit par le biais de services spécialisés, des apiculteurs pro qui baladent leurs ruches d'un endroit à polliniser à l'autre, comme cela se fait aux USA.

:-=
¸.·´¯`·.´¯`·.¸ Veritas Ex Gustu ´¯`·.¸¸.·´¯`·.¸¸.·´¯`·.´¯`·.¸¸ Urbi & Orbi Burger`·.¸¸.·´¯`·.¸
el catala a écrit:Une question comme ça, comme les vegan ne mangent pas de miel, je me demande bien ce qui se passerai si la toute la population mondiale devenait vegan vis à vis du miel ?
Es ce qu'il y aurait moins de pollinisation ? Donc un risque ?


Les ruches se retrouveraient confrontées à une surproduction de miel et les reines mettraient le surplus à disposition sur Sharhoney (un Too Good to go pour les produits de la ruche) ou vendraient la production à perte à d'autres clients. :-k Cela créerait un "dumping disruptif" et les pucerons pourraient par exemple se retrouver au chômage technique.
@Flopchef Je le pense pas, certes pas dans l'immédiat mais dans quelques dizaines années c'est possible. Mais avant que ça deviennent une doctrine national, il faudrait réfléchir aux conséquences d'un telle acte. Ne serait-ce que pour apporter une réponse réfléchi aux vegans.
Lech_Frites a écrit:Aucun risque, la pollinisation se ferait soit par les insectes sauvages (ce qui est le cas normalement, mais de moins en moins, du fait de l'utilisation de pesticides intensive), soit par le biais de services spécialisés, des apiculteurs pro qui baladent leurs ruches d'un endroit à polliniser à l'autre, comme cela se fait aux USA.

:-=


Sauf qu'il aurait plus apiculteurs puisque plus de consommateur de miel. Mais je garde idée de @Beniben
Flopchef a écrit:Et si la population mondiale devenait subitement cannibale? Y aurait plus de mouches?


Pour les mouches, je ne sais pas. Mais il y aurait un peu moins de cannibales chaque année, non ?
Si les animaux ne doivent pas être mangés, pourquoi sont ils aussi délicieux ?
On voit qu'on tourne en rond, et c'est tout à fait logique. Le problème serait de se dire "c'est comme ça, donc on peut rien y faire".
Mais c’est comme ça. L’Homme a toujours eu la prétention de pouvoir dominer et dompter la nature mais il suffit de quelque degrés de plus à la planète pour se débarrasser rapidement de ce parasite et de laisser la place à de nouvelles espèces. La terre et les autres formes de vies se porteront toujours très bien sans nous. L’Homme ne veut pas préserver la planète, il veut préserver son espèce, c’est assez différent.

Homo sapiens existe depuis 200 000 ans. Sur le 4 500 000 000 d’années de la terre, ça pèse pas lourd. Mangez des burger tant qu’il en est encore temps!
Sic transit gloria mundi...
165 messages Page 8 sur 11
Nous sommes le Jeu 21 Nov 19 11:23

Connexion

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité