100% Complete

Chargement de la Chronique
Le M (2022)

theo123456

Le M (2022) McDonald's  McDonald's 

14 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1926_Mc_Donalds_FR_Le_05.jpg 2022-09-19 Quatre ans… C’est le temps qu’il aura fallu attendre pour retrouver le M, ce mythique burger, "parfait sous tous les angles" si l’on en croit la dernière publicité qui lui est dédiée. Porte-étendard du savoir-faire de McDonald’s à une époque où la gamme Signature n’existait (...)

Décortiqué à la loupe par theo123456 le 19/09/2022

Quatre ans… C’est le temps qu’il aura fallu attendre pour retrouver le M, ce mythique burger, "parfait sous tous les angles" si l’on en croit la dernière publicité qui lui est dédiée. Porte-étendard du savoir-faire de McDonald’s à une époque où la gamme Signature n’existait pas encore, le M s’était jusque-là illustré par une composition on ne peut plus simple : du pain doré cuit sur pierre, une préparation à base de viande de bœuf "préparée, hachée et assaisonnée" (je cite, et je vais y revenir), de la batavia croquante, deux rondelles de tomate, et de l’emmental français. Et la sauce, me direz-vous ? Objet de toute l’originalité de ce burger, elle avait surtout la particularité de ne pas exister. Telle une Arlésienne en goguette, elle se faisait invisible, ou presque. La recette originelle parlait uniquement d’une "préparation à base d’huile de colza", dosée par une squeeze bottle à 5 g par unité, si l’on en croit le schéma de montage aimablement fourni dès la chronique de 2008 , déposée sur la partie supérieure du pain, et dont le goût rappelait celui d’un jus de viande. Autre originalité, comme je le disais, le steak "biface" : dès 2008, Équipier, un membre du forum, nous avait expliqué, de source sûre, qu’il se distinguait de ses congénères par une face viande classique et une face blanchâtre portant les épices. Nombre d’équipiers se souviennent encore qu’en plus de cette originalité visuelle, elle laissait surtout le souvenir de l’odeur nauséabonde qui s’en dégageait au moment de la cuisson, qui hante encore leurs nuits.

Dans cette version renouvelée point de débat, la sauce existe bel et bien, plus de questionnement sur le sexe des anges à son sujet, et le patty est monochrome. Partant de ce constat, qui en fera bondir plus d’un, la "plus belle création de McDonald’s" est-elle toujours la même en 2022 ? On peut en douter rien qu’en comparant les valeurs nutritionnelles des différentes recettes du M. Près de 100 kcal viennent en effet s’ajouter au compteur de la version 2022 par rapport à la dernière recette en date. Mais qu’importent les chiffres qui découlent de cette revisite, pourvu qu’on ait l’ivresse.

Las, d’abord le pain doré cuit sur pierre semble avoir laissé place à un pain moelleux fadasse, qui manque cruellement de croustillant ! Le patty à l’assaisonnement si particulier est pour sa part remplacé par un steak 3:1 (le type 150 g du 280), bien moins à même de sublimer une viande, pour une gamme censée incarner "le bœuf par excellence". Il faut en effet le reconnaître, la préparation choisie par l’enseigne, bien qu’odorante en cuisine, permettait de donner une saveur supplémentaire au banal pavé de viande que l’on retrouve, malgré une taille variable, dans tous les burgers indifféremment. Pire encore, comme je vous le disais plus haut, la "graisse-transparente-au-bon-goût-de-jus-de-viande" s’en est allée, remplacée par une (vraie) sauce jaunâtre (hérésie pour les puristes, dont je fais partie !). Elle est tellement (in)oubliable que la description du produit n’en fait même pas état sur le site de l’enseigne, c’est vous dire… À croire qu’elle a hérité sa transparence de son aînée… Maigre consolation, son goût fumé-viandu semble heureusement conforme à l’esprit du M, tout en étant moins agressif et omniprésent – voire écrasant - que celui d’une sauce style Big Tasty. Le trio emmental-tomate-salade demeure efficace, l’emmental disposant toujours d’un goût prononcé fort appréciable. Bien que la recette retravaillée soit plutôt décevante à mes yeux, elle n’en reste pas moins cohérente, en sachant conserver l’ensemble des marqueurs gustatifs qui ont fait le succès du M.



Prix (2022) : 7,30 € (burger seul)
Poids : 303 g
Calories : 737 kcal

Les ingrédients

- pain supérieur croisé moelleux à la farine de blé Label Rouge
- batavia
- 2 rondelles de tomate
- tranche d’emmental français
- patty de bœuf français (150 g)
- sauce M
- pain inférieur

Le verdict : 14/20

Les Plus

- emmental de caractère
- sauce dosée avec parcimonie
- esprit et originalité de la recette d’origine conservés

Les Moins

- pain moelleux véritablement insipide
- viande qui manque désormais de personnalité
- un M avec sauce ? Vraiment ?

Taille

Honnête

Il n'y a pas encore d'avis pour cette chronique.
N'hésitez pas, soyez le premier !

Donnez votre avis sur le Le M (2022)

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !