100% Complete

Chargement de la Chronique
L’Américain

Seb16s

L’Américain Food Street  Food Street 

16 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1921_food_street_FR_Americain_06.jpg 2022-07-04 C’est une chronique un peu spéciale que je vous propose aujourd’hui. Pourquoi spéciale ? Parce que frustrante : même si elle vous donne envie, tout le monde ne pourra pas y accéder. La raison ? Il s’agit d’un restaurant d’entreprise, le Food Street, situé au Technocentre Renault. Et (...)

Décortiqué à la loupe par Seb16s le 04/07/2022

C’est une chronique un peu spéciale que je vous propose aujourd’hui. Pourquoi spéciale ? Parce que frustrante : même si elle vous donne envie, tout le monde ne pourra pas y accéder. La raison ? Il s’agit d’un restaurant d’entreprise, le Food Street, situé au Technocentre Renault. Et donc ouvert seulement à ceux qui y travaillent... Comment ça je suis grillé ?

Cela fait maintenant quelques années que cette proposition a été mise en place. La formule a légèrement évolué, mais c’est une belle opportunité de déguster un bon burger sur place, avec des ingrédients de qualité, et le tout pour un prix vraiment très raisonnable. L’offre s’articule autour d’un choix de trois burgers au bœuf : un petit, un gros, avec ou sans bacon. Récemment, la carte a été enrichie d’une version végétarienne, avec galette de pomme de terre. Un kebab à la volaille complète l’ardoise.

Première étape, vous choisissez et payez votre formule à la caisse, et ensuite vous attendez et récupérez la commande, qui est assemblée sous vos yeux : avantage, il est possible de demander une cuisson personnalisée ou des modifications sur la garniture (eh oui, il y a toujours des gens qui n’aiment pas les tomates, les oignons, les cornichons, la sauce...). Si vous mangez sur place, vous aurez droit à une petite salle ambiance diner américain dans la plus pure tradition, sinon c’est à emporter dans une boîte en carton. Mon choix du jour se porte sur L’Américain, le gros burger, en version sans bacon.

Voilà pour le contexte, nous pouvons maintenant passer à ce qui nous intéresse le plus, à savoir la dégustation ! Et cela se présente bien : le burger est emballé dans un papier sulfurisé, comme on trouve un peu partout, mais sans motif : il est brun uni. Idem pour celui qui contient les frites, seul accompagnement disponible, même si de temps en temps ils mettent des potatoes à la place. Bon, d’accord, sur la technique de pliage, on est un peu moins rigoureux que dans un fast food classique, mais ce n’est pas très important. Après déballage, voyons ce que ça donne. Effet Waouh garanti ! C’est généreux, très généreux même ! C’est un burger ma foi d’un très bon gabarit (clin d’œil à Pierre Fulla), et la dégustation s’annonce périlleuse : en général, quelques crudités débordent déjà sans même y avoir touché, mais celui du jour se tient bien. Une bonne odeur de viande grillée se dégage, qui met l’eau à la bouche.

Le résultat est surprenant : les buns sont très consistants, légèrement briochés, parsemés des classiques graines de sésame, mais aussi de graines de sésame noir, et découpés sur place (cela se voit, car l’épaisseur entre l’inférieur et le supérieur est aléatoire). À l’intérieur, nous retrouvons un steak haché ma foi d’un fort bon gabarit (encore !), plutôt saignant si vous ne demandez pas de cuisson spécifique. Le montage est original : on trouve des garnitures au-dessus du steak, comme d’habitude, mais aussi en dessous. Ce qui nous donne, de bas en haut : sauce américaine, salade, steak, tranche de cheddar, rondelles de cornichons marinés, oignons rouges émincés, rondelles de tomates, sauce mayonnaise. Le burger est épais, et forcément une partie de tout ce petit monde tente de se faire la malle à chaque bouchée... Il faut recadrer un peu les troupes. Ce qui surprend, ce sont les goûts assez puissants, notamment le steak, dont les notes grillées rappellent la cuisson au barbecue, les oignons rouges, ainsi que les sauces, en quantité généreuse. La sauce américaine est bien relevée, avec des accents de moutarde. Le pain a une bonne tenue, même s’il est imbibé par la sauce et le jus du steak. Ça change du fast food industriel, on est plus proche du burger maison. Ce qui est certain, c’est qu’il n’y a pas besoin de compléter par un second burger : vous serez calé avec un seul, d’autant plus que la portion de frites est, vous l’aurez deviné, d’un fort bon gabarit !

L’heure du bilan a sonné, et il est très positif. Au niveau de la qualité et de la fraîcheur des ingrédients, il n’a rien à envier à un burger premium de grande enseigne, mais pour un prix quasiment moitié moins élevé, autant dire imbattable. Pas de gros point faible, si ce n’est la cuisson du steak par défaut (mais il suffit de penser à demander), ou la puissance des oignons rouges, qui prennent le dessus. La note de 16/20 est méritée. Reste le seul vrai point noir : tout le monde ne pourra pas y goûter...



Prix (2022) : 4,93 € (burger seul), 5,99 € (en menu)
Poids : non renseigné mais > 300 g
Calories : non renseigné

Les ingrédients

- bun supérieur aux graines de sésame et sésame noir
- sauce mayonnaise
- rondelles de tomates
- oignons rouges émincés
- rondelles de cornichons marinés
- tranche de cheddar fondu
- steak haché frais 140 g
- salade
- sauce américaine
- bun inférieur

Le verdict : 16/20

Les Plus

- burger quasiment premium…
- mais pour un prix très raisonnable
- ingrédients de qualité
- un seul suffit

Les Moins

- unique, et pas accessible à tous
- sous-cuisson du steak par défaut
- steak ovale, et pas façon bouchère

Taille

Honnête

Il n'y a pas encore d'avis pour cette chronique.
N'hésitez pas, soyez le premier !

Donnez votre avis sur le L’Américain

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !