100% Complete

Chargement de la Chronique
Double Bacon Cheeseburger

Fabinouz

Double Bacon Cheeseburger Five Guys  Five Guys 

18 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1869_Five_Guys_FR_Double_Bacon_Cheeseburger_02.jpg 2020-09-23 À la suite d’un rendez-vous professionnel finissant assez tardivement, je décide de faire une halte au Five Guys situé à seulement 5 km de là pour me redonner des forces. Chez Five Guys, il n’y a pas énormément de choix de burgers (prémontés) différents : un burger, un (...)

Décortiqué à la loupe par Fabinouz le 23/09/2020

À la suite d’un rendez-vous professionnel finissant assez tardivement, je décide de faire une halte au Five Guys situé à seulement 5 km de là pour me redonner des forces.

Chez Five Guys, il n’y a pas énormément de choix de burgers (prémontés) différents : un burger, un cheeseburger et un bacon cheeseburger, avec les mêmes en version double. C’est vous qui décidez ensuite des toppings que vous voulez mettre dedans, parmi une quinzaine de choix possibles.

Mon estomac criant famine, je choisis le plus gros burger de la carte : un Double Bacon Cheeseburger avec salade, tomate, oignons caramélisés, ketchup, mayo, moutarde et relish. Du classique, mais qui devrait être efficace. Je dois être assez classique dans le choix, car bix en 2014 avait fait au Canada le choix d’une version Tout Garni, qui avait réveillé les bons souvenirs de Rocket, qui l’avait essayé la même année aux USA, en un peu moins garni, mais déjà bien généreux. On est donc d’accord sur la version double et le bacon.

Après 3-4 minutes d’attente, le serveur m’amène mon burger et mes frites dans un sac en papier. Le sandwich est emballé dans un papier aluminium (c’est classique chez cette enseigne, même si peu courant ailleurs), permettant de bien conserver la chaleur (en revanche, pour le transport, je ne suis pas sûr que cela soit idéal, le pain risquant vite de devenir mou).

À l’ouverture, mon Double Bacon Cheeseburger, imposant tout de même, est bien assemblé, il me donne envie. L’odeur de grillé qui s’en échappe est alléchante. Il pèse son poids, mais la prise en main est aisée. La première bouchée me fait voyager au Canada et me rappelle les burgers que l’on mange là-bas (je suis franco-canadien). Peut-être est-ce dû à la présence de relish, très présente Outre-Atlantique, alors qu’elle est absente de (presque) toutes les chaînes de fast-food en France.

On sent bien le goût de la viande grillée : les 2 patties font le job en volume, et la viande n’est pas sèche. Les oignons caramélisés sont moelleux et savoureux. Le bacon, en grande quantité, est croquant et goûteux. Le fromage, de qualité pour une toastinette (pardon, une tranche cheddar en forme de toastinette), est là pour lier le tout. Le classique trio steak/bacon/fromage fonctionne à merveille, et le mélange mayo/ketchup/moutarde/relish est un classique qui s’assemble toujours aussi bien.

En bref, ce burger est vraiment excellent et me rappelle les bons burgers d’Outre-Atlantique. Seul le pain est sans grand intérêt, malheureusement. Au niveau du choix des toppings (qui avait été un casse-tête pour bix et Rocket, visiblement, je suis ravi du mien, qui permet de magnifier le trio steak/bacon/fromage.

PS : les frites fraîches sont bonnes, et en prendre une petite frite suffit, car ils en mettent systématiquement 2 dans le sac. Ils s’inspirent visiblement de l’expérience de Rocket : une grande frite pour 6 personnes, ça passe largement…


Prix : 11 € (burger seul), 18 € (en menu avec frites et boisson)

Les ingrédients

- bun supérieur aux graines de sésame
- relish
- moutarde
- mayonnaise
- salade
- rondelles de tomate
- patty de bœuf
- 2 tranches de cheddar
- patty de bœuf
- tranches de bacon
- oignons caramélisés
- ketchup
- bun inférieur

Le verdict : 18/20

Les Plus

- le bacon
- les oignons caramélisés
- la relish

Les Moins

- le pain, sans intérêt

Taille

Honnête

08/10/2020 à 17:03

En effet les cheeseburgers de l'outre-antlantique ont un goût inégalable! Miam, très succulent!!!

Donnez votre avis sur le Double Bacon Cheeseburger

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !