100% Complete

Chargement de la Recette
Osaka Burger

el catala

Osaka Burger Burger Maison - Recette  Burger Maison - Recette 

15 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1861_recette_burger_maison_FR_Osaka_Burger_26.jpg 2020-07-06 Pour cette 20e édition, on part faire le tour du monde à burger, à défaut de pouvoir le faire en vrai. J’ai décidé de faire escale au Japon, et plus précisément à Osaka, qui est pour moi la fusion entre Tokyo et Kyoto. La recette (...)

Recette concoctée par el catala le 06/07/2020

Concours "Tour du Monde"

Osaka Burger est l'une des 8 recettes réalisées pour le concours HOMEMADE BURGER 20 - Tour du Monde

Pour cette 20e édition, on part faire le tour du monde à burger, à défaut de pouvoir le faire en vrai. J’ai décidé de faire escale au Japon, et plus précisément à Osaka, qui est pour moi la fusion entre Tokyo et Kyoto. La recette n’a pas de lien particulier avec Osaka : vous ne trouverez pas les fameux takoyaki qui lui sont si chers. Je vois déjà des déçus, et c’est vrai que ça pourrait être une bonne idée pour la prochaine fois, mais mon idée était de "lier tradition et modernité", comme dirait le Guide du Routard. Présentez votre carte d’embarquement, on décolle bientôt !

Depuis que j’ai trouvé ma recette idéale de bun, j’en ai toujours qui traînent dans mon congélateur. J’en sors deux, et hop c’est parti !

Tout d’abord, pour les légumes, j’ai choisi de mettre des champignons dans ce burger. Je voulais opter pour des shiitakes, mais à défaut d’en trouver des frais et des beaux près de chez moi, j’ai opté pour de banals champignons de Paris. Là ,vous vous dites : il sort de son thème, le garçon. Attendez un peu... J’ai décidé de les faire revenir avec une légère persillade (oui, je sais, ce n’est pas très japonais non plus...), à laquelle j’ai ajouté une super sauce soja bio (que je trouve chez Ace Mart, 62 rue Sainte-Anne, Paris IIème) et de la sauce yakitori (voilà, on revient dans le thème). On fait revenir tout ça ensemble quelques minutes, à feu plutôt doux : le tout est de garder le mélange de sauces encore sirupeux et on réserve. Il faut éviter l’amertume du "brûlé", qui peut vite arriver avec ce genre de sauces.

Maintenant passons à la sauce. Enfin, "aux sauces", car j’ai voulu associer les saveurs de deux sauces, qui vont se contrebalancer : une douce et suave, et une autre, dont l’acidité va relever le tout à la japonaise. Depuis quelque temps, je préfère acheter de la mayonnaise type américaine, comme celle de Kraft ou de Heinz, qui ne présentent pas d’intérêt particulier, à part être suffisamment neutres pour être customisables (et se conserver mieux que la version faite maison). Pour la première sauce, vous prenez de la mayonnaise Heinz (2 cuillères à soupe), de la sauce yakitori (2 cuillères à café et demi), du relish (1 cuillère à café bombée) et 1 cuillère à café de sriracha. Bon, le dosage, c’est un peu au pifomètre à géométrie variable, vous faites selon vos goûts. Vous mélangez le tout, et hop c’est prêt. Pour la seconde, vous prenez toujours cette fameuse mayonnaise, un mélange de jus de citron et d’orange, vous ajoutez un mélange bien connu au Japon, le Shichimi Togarashi (piment, poivre sansho, écorce d’orange et de sésame blanc et noir, un régal, même si je ne vous garantis pas l’exactitude de la recette), vous mélangez le tout, et hop la sauce acide est prête !

On fait revenir quelques tranches de bacon dans la poêle qui a servie à faire suer vos champignons, et on réserve. Passons maintenant à la viande : 350 g de bœuf haché, de la panure panko et deux jolis traits de sauce teriyaki. On mélange le tout, on façonne deux jolis pattys, dans lequels on incorpore un peu de cheddar fumé, façon Juicy Lucy, pour plus de gourmandise.

Je fais revenir tout ça à la poêle/plancha, et maintenant on passe au montage. Ne salez pas le steak, l’ensemble des autres ingrédients l’est suffisamment ! Sur le bun inférieur, on étale la sauce acide, puis les champignons, le bacon, la salade (oui, un peu de fraîcheur ne fait jamais de mal), une pointe de la même sauce acide, le patty, une tranche de cheddar fumé et le chapeau, tartiné de notre sauce suave. Ça y est, on peut passer à dégustation. Enfin, au décollage vers Osaka ! (Oui, l’avion a fait pas mal de manœuvres avant de décoller, mais ce n’est rien face à l’atterrissage, parce que, Osaka-Kansai, c’est pas de la tarte pour se poser, c’est quand même pris sur l’océan…)

À première vue, ce burger a fière allure. À la découpe, il se tient plutôt bien. Niveau goût, l’ensemble matche comme il faut : le duo de sauces fait son effet, on sent bien tous les ingrédients, même si ce cheddar fumé est très présent, peut-être trop à mon goût, et sa saveur fumée industrielle gâche un peu l’ensemble. Néanmoins, l’Osaka Burger se défend bien, on y retrouve la touche japonaise attendue. Le bun est particulièrement bon. C’est pourquoi je lui attribue la note de 15/20. Une note qui aurait pu être meilleure avec un cheddar moins marqué.

Les ingrédients

- bun supérieur (maison)
- sauce suave mayonnaise/yakitori/relish/sriracha (maison)
- tranche de cheddar fumé
- steak (175 g) fourré de cheddar fumé
- sauce acide (mayonnaise, piment, poivre sansho, écorce d’orange, sésame blanc et noir) (maison)
- salade 
- tranches de bacon 
- champignons en persillade sauce soja et yakitori (maison)
- sauce acide (mayonnaise, piment, poivre sansho, écorce d’orange, sésame blanc et noir)  (maison)
- bun inférieur (maison)

Le verdict : 15/20

Les Plus

- le goût du Japon 
- les sauces 
- le bun maison 

Les Moins

- le cheddar trop marqué
- le goût fumé trop industriel

Taille

Honnête

Il n'y a pas encore d'avis pour cette chronique.
N'hésitez pas, soyez le premier !

Donnez votre avis sur le Osaka Burger

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la recette via FaceBook !