100% Complete

Chargement de la Recette
Raclette Power

Essixel

Raclette Power Burger Maison - Recette  Burger Maison - Recette 

16 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1815_burger_maison_recette_raclette_power_16.jpg 2019-02-04 Je m’étais amusé l’année dernière à élaborer la recette du Tartiflette Power, un burger très bon et très original, mais surtout très (trop) riche. Mon estomac en avait pris un coup cette fois-là... Cette semaine aussi il a été mis à rude épreuve, puisque je (...)

Recette concoctée par Essixel le 04/02/2019

Je m’étais amusé l’année dernière à élaborer la recette du Tartiflette Power, un burger très bon et très original, mais surtout très (trop) riche. Mon estomac en avait pris un coup cette fois-là... Cette semaine aussi il a été mis à rude épreuve, puisque je me suis payé une belle indigestion après avoir beaucoup trop mangé dans un restaurant italien... Il paraît que l’erreur est humaine, et que persévérer est diabolique. C’est donc logiquement, et en pleine convalescence, que j’ai décidé de me concocter un petit Raclette Power !

J’en avais élaboré une première version, dans laquelle j’avais fait l’erreur de mettre les pommes de terre directement dans le burger, et le résultat était vraiment trop farineux pour moi. Cette fois, j’ai conservé les mêmes ingrédients que sur la photo, à peu de choses près (j’ai utilisé de la roquette à la place d’une salade feuille de chêne rouge), j’ai extradé les patates, et c’est bien plus satisfaisant.

Pour cette recette, il vous faudra également des sanguins à l’huile et au vinaigre. Les sanguins sont des champignons que l’on trouve sous les pins du Sud. Pour les préparer, il faut d’abord les faire suer à feu vif dans un fait-tout avec deux ou trois gousses d’ail, puis les saler et les poivrer avant d’ajouter une louche de vinaigre. On laisse cuire 2 à 3 minutes ainsi avant d’ajouter 2 louches d’huile. Si besoin, on rajoute, en proportion, une louche de vinaigre pour 2 louches d’huile, jusqu’à couvrir les champignons. Laissez cuire une dizaine de minutes à bouillon léger, jusqu’à ce qu’ils soient bien colorés. Pensez à bien ventiler votre cuisine, car le vinaigre est agressif. Mettez en bocal quand c’est encore bouillant, avec du thym et du laurier, fermez, et laissez reposer quelques semaines pour qu’ils soient meilleurs. Ces champignons restent croquants et aigres grâce au vinaigre, ils se mangent un peu comme des cornichons et s’accordent très bien avec de la charcuterie ou du fromage, dans une salade, un sandwich, etc. Vous avez donc compris que, pour ce burger, il faudra y penser à l’avance…

Pour la préparation des "Rustiques Potatoes", il faut tout d’abord cuire des rattes du Touquet, avec leur peau, surtout sans les surcuire. Épluchez-les et les déposez-les sur un film alimentaire huilé. Repliez le film sur les pommes de terre et écrasez-les en tapant dessus, avec une casserole par exemple. Il ne s’agit pas d’en faire une purée, mais simplement de les éclater. Dans une poêle, faites fondre un bon morceau de beurre (40 g pour moi) avec une bonne dose d’huile d’olive (8 cl pour ma part), pour éviter qu’il ne brûle, de l’ail en chemise et des branches de thym. Faites-y revenir vos pommes de terre en les arrosant abondamment pour bien les nourrir. N’oubliez pas de les saler et retournez-les pour qu’elles soient bien dorées de chaque côté. Une fois cuites, épongez l’excès de gras avec du Sopalin. Cette façon de cuire permet d’avoir une pomme de terre fondante à l’intérieur et croustillante à l’extérieur.

La recette du burger en elle-même est plus simple ! Il faut d’abord toaster les pains (ici ils sont parsemés de graines de sésame car il n’y a plus grand choix en magasin). On dépose sur le bun inférieur 3 tranches chiffonnées de pastrami au poivre, que l’on aura fait réchauffer au préalable. On ajoute ensuite le steak, un beau bébé de 150 g, sur lequel on fait couler 3 tranches de raclette (de la RichesMonts nature pour moi). Je pensais que déposer des champignons huilés sur le fromage chaud était risqué, mais ils tiennent bien en place, sans glisser ! Il faut en étaler sur toute la surface du burger. Une poignée de roquette, un peu d’huile des champignons sur la face toastée du bun supérieur, et le Raclette Power est terminé. Servez à côté vos Rustiques Potatoes avec la sauce de votre choix, même si elles sont déjà très bonnes comme ça.

Je suis content du visuel : le fromage reste bien en place, malgré une coulée gourmande à l’arrière. Le burger se tient bien en main, rien ne tombe. L’ensemble est bien parfumé au nez, et cela se confirme en bouche. Le pastrami apporte une salaison délicate, et ses fines tranches offrent une texture agréable, peu courante dans les ingrédients courants des enseignes de nos contrées (enfin, dans ce qu’elles osent…). Le fromage au lait cru enrobe parfaitement le steak, et la quantité est suffisante pour qu’on retrouve le bon goût de la raclette. Le meilleur vient des champignons : ils apportent une aigreur très agréable, qui vient relever le fromage, assez rond en bouche. Je suis également content d’avoir choisi de mettre les pommes de terre en side, car noyées dans les autres ingrédients on n’en sentait ni le goût ni le croustillant. Les deux fonctionnent très bien, mais séparément. Au final, il n’y aura que les buns qui seront un poil sec et viendront un peu gâcher la fête. Plus moelleux, ça aurait été génial, mais encore une fois il n’y avait pas grand-chose en magasin (et ça me lourde de les faire moi-même...)

Si on supprime les Rustiques Potatoes (et que l’on a un bocal de sanguins au vinaigre sous la main), ce Raclette Power est rapidement réalisé et terriblement efficace. La raclette y est à l’honneur, et les champignons, indispensables, en font un vrai burger de saison (même si les sanguins se cueillent en automne). Seul bémol, il faut le manger rapidement, avant que la raclette ne refroidisse, mais il n’est pas besoin de le préciser.

Les ingrédients

- bun supérieur au sésame, toasté et huilé avec l’huile vinaigrée des champignons
- roquette
- sanguins au vinaigre
- 3 tranches de fromage à raclette (bien fondues)
- patty de bœuf (150 g)
- 3 tranches de pastrami au poivre
- bun inférieur toasté

Le verdict : 16/20

Les Plus

- on retrouve bien le goût de la raclette
- les champignons vinaigrés, qui apportent une saveur inédite
- le pastrami, qui évite d’avoir du gras supplémentaire

Les Moins

- il sera difficile de se procurer des sanguins si on n’habite pas dans le Sud
- c’est moins bon si on laisse le fromage trop refroidir
- les buns, pas très adaptés (les mixtes sésame/pavot seraient sans doute meilleurs)

Taille

Honnête

seamusmcfly
04/02/2019 à 16:41

Ça m'a l'air top tout ça ! je n'avais jamais entendu parler des sanguins (hmmm et du coup je trouve ça bizarre l'idée des champignons au vinaigre), mais tes champignons frais ont une sacrée bonne tête !
Bonne idée le pastrami, dommage que ça coûte une c*uille. En tout cas t'as gagné, ça me donne bien faim là...

04/02/2019 à 18:59

Ah ah merci, c'était le but de donner faim !
Les champignons sont des lactaires en fait (sur la photo, il y a une clitocybe orangée au milieu) ; il y a les rouges (sanguins) et les oranges (safranés) mais on appelle communément les deux "sanguins" et chez nous on ne les cuisine que de cette façon. La recette c'est 1/3 vinaigre, 2/3 huile, et comme le champignon est sucré, ça donne un côté aigre-doux qui fonctionne très bien dans ce burger !

Flopchef
04/02/2019 à 19:17

Si un jour on me sert de la roquette avec une raclette, je me jette dans la Seine!
Très beau visuel les champis!

04/02/2019 à 21:59

Merci pour la recette des Rustique Potatoes !

EdWarner
04/02/2019 à 22:07

Pour les Rustiques, ce sont en fait des éclatés, qui se font parfois avec la peau (mais on s'en fout du nom, c'est excellent). Et je prends tout le reste...

05/02/2019 à 09:39

Je les connaissais sous le nom de "patates tapées", mais je trouvais ça marrant de faire un cross-over Quick/McDo. Et ne pas hésitez à exprimer la Maïté qui est en vous avec le beurre et l'huile. J'ai mis les quantités à titre indicatif, mais faut que ça baigne dans la poêle, il faut de la matière pour arroser les patates !

@Flopchef, la même pour moi, de même que si on me sert une raclette avec un steack haché.

05/02/2019 à 11:28

Belle bête, bravo ! :)

EdWarner
05/02/2019 à 17:57

Sinon, question buns, il me semble que Michaek est un grand fan des versions Brioche Dorée, bien moelleux (et très dispo en magasin). Il faudrait voir ce qu'il en dit pour l'accord des saveurs.

Flopchef
05/02/2019 à 18:09

Brioche dorée c’est le top en industriel. On est pas loin des buns maison.
Faut aimer le côté très brioché et mou. Du coup c’est léger, ça s’écrase facilement et il est visuellement très convaincant.

06/02/2019 à 15:17

Cette marque ne m'inspire pas du tout... Les buns ont l'air bien mous, mais surtout j'ai peur qu'ils soient trop sucrés et qu'ils aient trop le goût de brioche (le nom de la marque y est aussi pour quelque chose).

Flopchef
21/02/2019 à 11:09

Ça ne coûte pas grand chose d’essayer. En tout les cas les Harry’s et autre Jacquet sont degueux ça c’est certain.

Donnez votre avis sur le Raclette Power

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la recette via FaceBook !