100% Complete

Chargement de la Chronique
Dougy

Burgerator

Dougy Pub O'Prince  Pub O'Prince 

16 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1533_o_prince_FR_dougy_burger_01.jpg 2015-04-22 C'est rue Monsieur-le-Prince, dans le 6ème arrondissement de Paris, bien caché derrière la place du Luxembourg, que l'on trouve le Pub O'Prince, un petit bar lui-même caché derrière la myriade de restaurants japonais comblant la rue. Au programme, ambiance jeune (nous sommes en plein Quartier Latin, (...)

Décortiqué à la loupe par Burgerator le 22/04/2015

C'est rue Monsieur-le-Prince, dans le 6ème arrondissement de Paris, bien caché derrière la place du Luxembourg, que l'on trouve le Pub O'Prince, un petit bar lui-même caché derrière la myriade de restaurants japonais comblant la rue.

Au programme, ambiance jeune (nous sommes en plein Quartier Latin, à 100 m de la Sorbonne), drapeaux de tous les pays au plafond, tables sobres, lumières tamisées, matchs de foot, et bonne musique des années 80/90. Oui, beaucoup de choses chargent le décor, mais dans un petit espace, c'est assez logique...

Donc, si vous avez entre 18 et 40 ans, cet estaminet devrait vous plaire. Après une semaine de travail plutôt bien blindée, je décide d'aller déguster une bière bien fraîche et un gros burger dans une ambiance qui me convient bien. Tiens, nouvelle année oblige, un nouveau burger a fait son apparition sur la carte, le Dougy : double steak, double bacon, double fromage, bref, tout ce qui est double et gras étant à mes yeux intéressant, je me décide pour lui.

Lorsqu'il arrive, je ne suis pas trop surpris par sa taille, car je connais déjà un peu les habitudes burgeresques de l'établissement : c'est gros, c'est copieux, et c'est bon.

Et il faut dire que les habitudes n'ont pas changé depuis ma dernière venue : le burger dépasse allègrement les 10 cm de haut, le bacon déborde de partout, les steaks n'ont pas grand-chose à voir avec les misérables tranches de bœuf militaires réhydratées du gros M, bref, ma pinte de Karmeliet a trouvé un bon compagnon pour se faire absorber.

Commençons l'analyse : le pain, pas maison mais pas non plus industriel (bien qu'un peu trop cuit et dégarni de ses graines de sésame), n'est pas dur du tout, mais bien moelleux au contraire. Les deux steaks, aidés par de généreuses tranches de lard (qui manquent cependant de croustillant), font leur office. L'un des deux (le supérieur) manque néanmoins, il me semble, d'un peu de gras, ce qui lui donne un goût légèrement fade. Bizarrement le steak inférieur, lui, ne souffre pas de ce défaut. La généreuse dose de bacon corrige de toute façon le tout. La cuisson des viandes respecte bien ma demande : "À point". Le burger est par ailleurs doté d'une bonne quantité de sauce de type Big Mac, qui manque par contre cruellement de goût : elle est totalement effacée par le bœuf et le bacon.

Malheureusement, comme d'habitude, j'ai demandé un burger sans fromage, et je ne peux donc pas juger de la qualité du cheddar. Cependant mon voisin, qui a commandé un Frenchy, a droit à une généreuse tranche de Comté... Et elle ne ressemble pas à une toastinette de supermarché ! J'espère donc qu'il en serait de même pour mon cheddar...

Un gros défaut cependant inhérent à tous les burgers de ce pub : je n'ai jamais (non, jamais, je vous le dis) réussi à en attraper un seul à la main. J'imagine que, quand bien même je réussirais, il me faudrait encore une mâchoire mécanique pour engloutir une telle verticalité burgeresque. Oui, les burgers ici sont gros, et pas vraiment stables. Il faudra donc les déguster au couteau et à la fourchette... Bon point ou mauvais point ? Je ne saurais dire.

Pour conclure, si vous désirer déguster un bon gros burger, bien gras, bien viandu, arrosé d'une bonne bière bien fraîche, le tout en regardant un match ou en écoutant de la bonne musique pour trentenaire, courez tester les burgers du Pub O'Prince... Ou pas, en fait ! Moins il y aura de monde, plus il y aura de place... Non, je plaisante, mais pensez à réserver tout de même, l'établissement est vraiment petit.

Pour en revenir au Dougy, je ne peux pas dire que j'ai été déçu... Mais le fait est que je suis habitué au London Burger de leur carte (un steak, du bacon, un œuf miroir, de la salade, de la tomate, et la même sauce façon Big Mac), que je trouve meilleur. Bref, je suis obligé de moins bien noter le Dougy que le London, qui est selon moi plus intéressant (même s'il est encore plus casse-gueule à manger). Je lui décerne cependant la note de 16/20, parce que ça reste quand même une sacrée belle pièce pour se remettre d'une semaine stressante.

Une question reste en suspens, que j'ai oublié de poser : il est normalement possible de "doubler" les burgers pour un supplément de 4 €...Que se passe-t-il si l'on veut doubler le Dougy, qui est déjà "double" de partout ? Est-ce possible ? Et dans ce cas, 1 steak en plus, ou 2 ? Réponse la prochaine fois...


Prix (2015) : 14 € (servi avec frites maison, salade et tomates)


Le site de l'enseigne : puboprince.com
La page Facebook : Pub-O-Prince

Adresse :
Pub O'Prince
52, rue Monsieur-le-Prince
75006 PARIS

Téléphone : 01 43 54 56 45

Les ingrédients

- bun supérieur aux graines de sésame
- sauce type Big Mac
- bacon
- tranche de cheddar
- steak
- tranche de cheddar
- steak
- bacon
- tomate
- salade
- sauce type Big Mac
- bun inférieur

Le verdict : 16/20

Les Plus

- gros
- gras
- steaks épais
- bonne qualité de la viande
- bonne quantité de bacon

Les Moins

- gras
- instable
- impossible à manger avec les mains
- sauce en retrait, effacée par les autres ingrédients
- manque de croustillant du bacon
- manquera toujours de l'œuf miroir du London Burger...

Taille

Monstre

Flopchef
22/04/2015 à 15:13

Buns industriels localised.

Donnez votre avis sur le Dougy

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !