100% Complete

Chargement de la Chronique
Double Double Ultimate Style

Flopchef

Double Double Ultimate Style Burger and Fries  Burger and Fries 

15 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1531_burger_and_fries_FR_double_double_ultimate_style_02.jpg 2015-04-17 Pour faire suite à ma chronique du Double Double, je vous propose au menu de ce jour son frère caché, le Double Double Ultimate Style. Il faut le demander à la commande (avec un truc aussi mystérieux que "Sésame, ouvre-toi") car il ne figure pas (...)

Décortiqué à la loupe par Flopchef le 17/04/2015

Pour faire suite à ma chronique du Double Double, je vous propose au menu de ce jour son frère caché, le Double Double Ultimate Style. Il faut le demander à la commande (avec un truc aussi mystérieux que "Sésame, ouvre-toi") car il ne figure pas sur la carte. C'est le principe du menu caché de In-n-Out.

Alors pourquoi se cache-t-il, et qu'a-t-il à cacher, ce burger ? C'est ce que je vais vous faire découvrir, et cela n'a rien des mystères des pyramides égyptiennes. Sa composition est quasi identique à celle du Double Double, à savoir deux steaks frais 100 % pur bœuf français, deux tranches de fromage américain, de la salade, de la tomate, des oignons (crus ou grillés, au choix), et une sauce maison... À cela viennent s'ajouter une épaisse tranche de pickle et de la moutarde américaine. Rien d'extraordinaire à priori, surtout pour une option facturée 1 euro. Et le résultat est plutôt déroutant.

Le burger est du genre plus haut que large, et il semble cette fois-ci que les buns soient assez fragiles, bien que toujours aussi moelleux. La prise en main est donc délicate, d'autant que je l'ai sorti de son emballage pour des raisons photographiques. Erreur de débutant qui va se révéler fatale. Au bout de deux morsures, l'Ultimate Style prend peur, tentant de s'échapper de tous les côtés, et il se désintègre lentement mais sûrement. La faute à l'absence de papier ? Sûrement. À la présence de moutarde américaine, qui rend le montage glissant ? Peut-être. Ce qui est certain, c'est que présenter un burger à la verticale, c'est original, moderne, tendance, novateur, tout ce que vous voulez... mais pas très logique. C'est en effet bien joli, mais Isaac Newton et sa pomme nous rappellent la dure loi de la gravité terrestre, et l'on constate du coup que le fromage a tendance à se barrer dans le fond en s'engluant dans le papier. Et c'est bien dommage, car ce fromage est une véritable tuerie (si je puis me permettre cette expression, que Newton aurait refusée, tout comme Gotlib et les amis de la Rubrique-à-brac).

Cette version "ultime" l'est sûrement pour son prix, mais elle l'est moins pour l'équilibre des saveurs. La présence du cornichon est un plus indéniable pour contrecarrer l'attaque sournoise de la tomate (ce que certains désignent comme "une tranche de flotte", même si l'on a ici affaire à un produit frais), tandis que la moutarde apporte un goût d'Amérique, certes, mais un peu trop appuyé. Ce que ce burger gagne en identité, il le perd en subtilité. Oui, le burger est un être parfois doué de subtilité, mais rarement, car ce n'est pas ce qu'on lui demande de prime abord. Donc, sympa la moutarde, mais adieu le bon goût de la bidoche. L'américaine a étouffé le bœuf français, qui est pourtant le point fort de ce burger, outre son délicieux fromage.

Mais ce qui étouffe le plus le burgerer moyen, c'est le prix de l'option. Je vous refais le calcul : 0,65 € pour passer du hamburger au cheeseburger, c'est honnête (je vous rappelle qu'on ne travaille pas dans la toastinette chez Burger and Fries). 1,30 € pour passer du cheeseburger au Double Double, c'est merveilleux ! Donc on ne saisit pas très bien pourquoi il faut ajouter 1 euro pour une tranche de cornichon et une giclée de moutarde French's.

Le concept est sympa, le burger très bon et typé, mais son côté obscur de la Force l'empêchera de faire de l'ombre à son brillant frère. Comme quoi le mieux est l'ennemi du bien, et la simplicité est une valeur sûre. Oui je sais, j'ai honte, mais je m'autorise quelques poncifs de temps en temps.


Tarif (2015) : 7,90 € (burger seul), 10,90 € (en menu avec frites et boisson)

Les ingrédients

- bun supérieur lisse artisanal
- sauce maison type sauce cocktail
- moutarde américaine
- tranche de cheddar
- steak haché frais pur bœuf (60 g)
- oignons grillés
- steak haché frais pur bœuf (60 g)
- moutarde américaine
- tranche de cheddar
- salade
- rondelles de tomate
- tranche de pickle
- sauce maison type sauce cocktail
- bun inférieur artisanal

Le verdict : 15/20

Les Plus

- la fraîcheur des produits
- le fromage
- un vrai pickle
- un goût d'Amérique

Les Moins

- la moutarde tueuse
- le prix de l'option moutarde/pickles

Taille

Honnête

17/04/2015 à 16:12

Chronique super sympa! Ils font le même avec du bacon? :P

Flopchef
17/04/2015 à 16:31

Non pas de bacon. Mais ce serait amplement justifié dans cette option à 1 euros.

bixouille
20/04/2015 à 12:13

Ils ne font pas et ne feront pas de bacon, ils veulent conserver un menu très simple.

Donnez votre avis sur le Double Double Ultimate Style

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !