100% Complete

Chargement de la Recette
Chartreux

Boulugre

Chartreux Burger Maison - Recette  Burger Maison - Recette 

14 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1278_recette_burger_maison_FR_chartreux_10.jpg 2013-04-23 Je dois admettre que j'ai bien failli ne pas participer. Le sujet était tentant et j'aurais pu tout à fait le proposer. On se souviendra de mon abject Long Raclette, véritable cauchemar sur pattes à vous faire perdre une semaine de vie à chaque bouchée. (...)

Recette concoctée par Boulugre le 23/04/2013

Concours "La Montagne"

Chartreux est l'une des 13 recettes réalisées pour le concours HOMEMADE BURGER 11 - La Montagne

Je dois admettre que j'ai bien failli ne pas participer. Le sujet était tentant et j'aurais pu tout à fait le proposer. On se souviendra de mon abject Long Raclette, véritable cauchemar sur pattes à vous faire perdre une semaine de vie à chaque bouchée. Ma légende s'est bâtie sur un goût certain pour la surenchère extravagante et les ingrédients rédhibitoires. Je ne me sentais guère d'humeur à réitérer mes méfaits passés. Pendant trop longtemps j'ai méthodiquement détruit mon corps à l'alcool et à la bouffe et j'ai du mettre de l'eau dans mon vin, simple question de survie. Mais pour ne point décevoir mes aficionados, j'ai du longuement me creuser la caboche. Comment faire du Boulugre sans faire concurrence au Heart Attack Grill ? J'ai donc du trouver un compromis. Et puis parce que ça commence à bien faire NON il n'y aura point de Rösti ! Non n'insistez pas !

Ingrédients :
- Un pain restaurant un peu aplati et pas trop cuit
- Un steak de bœuf haché façon boucher (éventuelles traces de cheval)
- Une échalote
- Du Morbier
- De la poitrine de porc fumée tranchée fin
- Une patate
- Crème, beurre, poivre, gros sel, sel fin, muscade
- Un petit verre de Chartreuse

Premier écueil, l'on me reprochera l'emploi d'un pain restaurant des plus courants. Niveau bun maison toutes mes tentatives furent des insuccès notoires. J'ai fais une croix sur ce chapitre et choisi donc la solution de facilité. Il me fallait un pain à la fois long, un peu aplati et pas trop cuit, et le restaurant est ce que j'ai trouvé de plus approchant ce jour-là.

Je choisi comme viande à patty un steak de bœuf haché gros que je vais malaxer avec une échalote émincée, et que je cuirai comme à mon habitude bleu, à la limite du tartare. La touche finale consistera à flamber ce pavé à la Chartreuse, alcool d'arbre assez dévastateur titrant 55°, ce qui confèrera à cette recette un soupçon d'extravagance tout en faisant local.

Pour le fromage, j'ai porté mon dévolu sur le Morbier, originaire du Jura, curieusement sous utilisé, alors que Comté et Reblochon se taillent la part du lion. Peut-être mal aimé car à l'origine les fermiers le produisait à partir des invendus de Comté pour leur propre consommation, cet AOC possède pourtant un caractère bien marqué allié à une douceur crémeuse surprenante. C'est une excellente alternative au fromage Raclette, qui peut aussi trouver sa place dans une Fondue.

Et encore une idée saugrenue ; utiliser de la purée en guise de sauce, l'on va me faire les gros yeux. Mais pas n'importe quelle purée. Le gras c'est la vie, je vais donc tenter une déclinaison de la fameuse recette de Joël Robuchon causant de sévères transports aux gastronomes les plus blasés.

La salade Mâche, comme on s'en doute, sera purement là pour faire joli et apporter une touche de verdure aussi symbolique qu'inutile, comme cela se pratique chez les grandes chaînes de fastfood.

Enfin, le tout se verra empaqueté d'une barde de poitrine fumée pour faire plus canaille.


Mise en œuvre :

Pour la purée à la Robuchon la recette est simple : pour 2/3 de bonnes patates bouillies écrasées à la main, compter 1/3 de crème et de beurre !!! Après malaxage vigoureux, assaisonner au poivre, à la muscade et aux deux sels, le gros pour piquer la langue, le fin pour saler en profondeur.

Je malaxe le bœuf haché avec l'échalote émincée, puis cuisson rapide à feu vif. Le propre du plat flambé, c'est d'apporter une touche pyrotechnique spectaculaire sans forcément de valeur ajoutée notable au niveau gustatif. L'on s'en sert le plus souvent pour impressionner ses hôtes ou séduire une poupoule. Je n'ai aucune idée du résultat.

Assemblage rapide : purée d'un côté, steak de l'autre, puis ajout de Mâche et d'une belle tranche épaisse de Morbier, on referme.

Mais ce n'est pas tout. Une fois ma création assemblée, je la pare d'une barde de poitrine fumée avant de passer quelques instants au four chaud.


Dégustation :

Et voila, il tient bien en main mais il n'est point titanesque, pas trop élaboré malgré une petite touche de raffinement, j'espère qu'il va tenir ses promesses. Au départ je voulais faire light, mais c'est plutôt raté (qui l'eut cru). Par contre cela ne s'annonce pas commode du tout à déguster. Je me résous donc à en couper des tranches. Le pain, que j'avais choisi bien blanc, a bien tenu au four, croustillant dehors, moelleux dedans.

Et alors ce flambage à la Chartreuse que ce que ça vaut ? Ressort une légère flagrance aigre-douce, plutôt indéfinissable, pas désagréable mais trop fugace pour être intéressante. La purée permet de plomber l'ensemble tout en dispensant une riche onctuosité parfaite avec le Morbier. Au final c'est la viande qui se la joue discrète. La poitrine fumée c'est la cerise sur le gâteau mais l'ensemble n'est pas trop salé. Ca nourri son homme sans provoquer la sieste. Pour les morfals il suffira d'augmenter les doses.

Aucune saveur n'est trop marquée, voici donc probablement mon Burger le plus consensuel de tous.

Les ingrédients

- Pain supérieur
- Purée à la Robuchon
- Mâche
- Tranche de Morbier
- Patty de bœuf flambé à la Chartreuse
- Pain inférieur
- Le tout entouré d'une barde de poitrine fumée

Le verdict : 14/20

Les Plus

- roboratif sans être écœurant
- aucune saveur "difficile"
- crémeux et fondant

Les Moins

- flambage purement anecdotique
- impossible à manger avec les mains

Taille

Honnête

Chartreux Burger Maison - Recette
1 Moyenne des 1 votants :
 14 / 20   http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1278_recette_burger_maison_FR_chartreux_10.jpg
23/04/2013 à 18:08  14 / 20  

Content de voir une de tes nouvelles créations Boulugre! Connaissant bien la Chartreuse qui est quand même un alcool très sucré, est-ce que le steak a pris finalement un gout légèrement caramélisé? Enfin très bonne idée que cette barde! :D

Donnez votre avis sur le Chartreux

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la recette via FaceBook !