100% Complete

Chargement de la Chronique
Cheeseburger

TML Burger

Cheeseburger Bugsy's  Bugsy's 

11 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1035_bugsys_FR_cheeseburger_01.jpg 2011-09-05 Bugsy's est l'American Diner à l'emplacement le plus improbable de la capitale. Situé dans une rue vide, à deux pas de l'Elysée et des boutiques hors de prix de la rue du Faubourg Saint-Honoré, on se demande qui peut bien venir y manger... Lagerfeld et (...)

Décortiqué à la loupe par TML Burger le 05/09/2011

Bugsy's est l'American Diner à l'emplacement le plus improbable de la capitale. Situé dans une rue vide, à deux pas de l'Elysée et des boutiques hors de prix de la rue du Faubourg Saint-Honoré, on se demande qui peut bien venir y manger... Lagerfeld et Christine Lagarde ?!

Inscrit dans ma liste des Burger Joints parisiens encore non testés, je profite d'une belle soirée d'été où je n'avais rien de prévu pour organiser un dîner avec mon frère. Je le rejoins donc là-bas vers 20h00. Les rues sont incroyablement vides et j'ai du mal à trouver le restaurant. Normal, la façade est cachée derrière des échafaudages assez imposants. Habituellement, les commerçants investissent dans une bannière pour rappeler aux passants que la boutique existe et est ouverte. Apparemment, le Bugsy's n'a pas pensé que cela pouvait être nécessaire... Ceci dit, vu le nombre de passants, on peut comprendre !

La salle, très sombre, est presque vide. Deux grands écrans retransmettent un match de foot. Une serveuse très sympathique, tout droit venu du Pays de Galles et incapable d'aligner deux mots de français, nous apporte, tout sourire, les cartes. Le choix de burgers est classique et relativement limité. Je choisi le cheeseburger - y a que ça de vrai ! Pour 14€ quand même - ceci dit vu le monde et le prix du m² aux alentours, on accepte le premium !

La salle est remplie de photos de films américains. Sans grande surprise, on retrouve les Brian de Palma, les Coppola et les Scorcese habituels : le sculptural Tony Montana fait face aux toilettes hommes et on retrouve évidemment Marlon Brando et Robert de Niro. C'est ennuyant comme décor, parce qu'on l'a trop vu et que ça n'est plus du tout orignal.

Après 15 minutes d'attente, les burgers arrivent. Oh mon dieu, qu'ils sont petits ! Le cheeseburger fait à peine 10cm de diamètre et semble tout juste avoir été décongelé. La composition est on ne peut plusstraightforward : pain, steak, cheese, pain. Et surtout pas de sauce... Soit des légumes sont déposés dans l'assiette à côté, mais ça fait plus salade d'accompagnement que composants du burger. Déprimé à la vue de ce burger sur-minimaliste, je décide de l'ouvrir pour y vider un bon paquet de ketchup. Je saisis le bun, et là quelle surprise, il est complètement collé au fromage. Je force. La moitié de la mie se détache et reste collée au cheddar, le reste du bun, très sec commence à se fissurer.

J'attaque le microscopique burger. Mon dieu que c'est sec ! La viande est hachée très très fin, on imagine qu'on ne mange pas que du muscle :) C'est élastique et ça n'a pas beaucoup de goût. J'apprécie tout de même le côté barbecue. Le cheddar bien fondu et de belle couleur est sec et n'apporte aucune saveur.

Je re-ouvre le burger, bien décidé à y fourrer tout l'accompagnement en quête de juicyness et de goût ! Le bun ne tient pas la deuxième attaque et se rompt en plusieurs morceaux.

Les quelques légumes qui servent d'accompagnement n'ont pas non plus beaucoup de saveur. La tomate et les concombres sont pleins de flotte. Le coleslaw est tout sec. Seules les frites apportent un peu de réconfort. Réellement maison, elles croustillent puis fondent agréablement dans la bouche.

En conclusion : peut-être un des pires burgers de Paris ! Une ambiance vraiment pourrie, un décor déjà vu, Tony Montana en face des toilettes et un burger desséché.

Si vous êtes coincé dans le quartier, que vous avez envie de bonnes frites et que faire une petite leçon de français à une charmante écossaise vous branche - you got yourself a place sinon passez votre chemin.


Prix (2011) : 14€ servi à table avec frites et crudités

Adresse :
15 Rue Montalivet, 75008 Paris
Tél : 01 42 68 18 44

Les ingrédients

- Pain supérieur
- Salade
- Tomate
- Oignons
- Fromage
- Steak
- Pain inférieur

Le verdict : 11/20

Les Plus

- La saveur barbecue du steak haché
- Les frites

Les Moins

- Ingrédients de qualité passable
- Pas de sauce

Taille

Honnête

Cheeseburger Bugsy's
6 Moyenne des 2 votants :
 20 / 20   http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1035_bugsys_FR_cheeseburger_01.jpg
Stratmatt
05/09/2011 à 12:34

Merci pour la chro, etrange effectivement comme endroit !
Par contre aprés avoir lu le texte, je ne m'attendais pas a un 11/20 ... La note doit quand meme etre celle du burger et non des frites et de la serveuse. =)
Enfin on ce fera notre avis perso avec la chronique largement suffisante pour ne pas avoir envie d'y mettre les pieds.

qbaseden
05/09/2011 à 22:23

En même temps avec une écossaise du Pays de Galle le burger avait des chances d'être fait de travers ;)

06/09/2011 à 22:44  20 / 20  

désolé mais ma note n'a rien a voir avec les burgers qu'ils servent.. en effet le bugsy's n'est pas un resto mais un bar d'after work d'origine typiquement anglo-saxonne. descendre la bouffe qu'il serve ne me semble pas justifié .. apres c'est un point de vue mais bon c clair que ce site n'est voué qu'a juger les burgers donc c a peu pres normal.. connaissant plus ou moins le patron, je recommande vivement ce lieu pour un moment de détente. Adresse improbable mais accueil extraordinaire

06/09/2011 à 22:45

c'est ce qu'on appelle un speak-easy

07/09/2011 à 13:38

Ah ouai, les photos sont parlantes quant à la taille (par rapport aux lamelles de concombre) oO

29/01/2014 à 10:50  20 / 20  

J'y suis allé deux fois et j'ai réellement adoré! La deuxième fois j'ai découvert le paneau du prix du meilleur burger de France décerné par CNN et il figure dans le top 5 (CNN toujours) des meilleurs Burgers d'Europe. La chronique est certainement un peu vieillotte ;)

Donnez votre avis sur le Cheeseburger

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !