100% Complete

Chargement de la Recette
QuatBelch'

reaver

QuatBelch' Burger Maison - Recette  Burger Maison - Recette 

15 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_951_recette_burger_BE_quatbelch_07.jpg 2010-12-22 Je passerai outre la sempiternelle introduction du burgerer de l’ombre qui s’est enfin décidé à contribuer au temple de la malbouffe virtuelle, pour entrer directement dans vif du sujet : voici donc sous vos papilles ébahies le QuatBelch’ (ou "Quatre Belges", pour les non-belgophones), ma (...)

Recette concoctée par reaver le 22/12/2010

Concours ""4" pour les 4 ans de MyBurger.fr"

QuatBelch' est l'une des 10 recettes réalisées pour le concours HOMEMADE BURGER 8 - "4" pour les 4 ans de MyBurger.fr

Je passerai outre la sempiternelle introduction du burgerer de l’ombre qui s’est enfin décidé à contribuer au temple de la malbouffe virtuelle, pour entrer directement dans vif du sujet : voici donc sous vos papilles ébahies le QuatBelch’ (ou "Quatre Belges", pour les non-belgophones), ma réalisation dans le cadre du Concours Homemade 8 – Les 4 ans de MyBurger.

Le thème "4" a probablement déclenché une avalanche de burgers de type monstrueux, aussi ai-je voulu me démarquer du lot en proposant un burger réunissant simplement 4 ingrédients bien de chez nous, à savoir :
- le chicon (ou endive, pour les non-initiés)
- la Bintje, la pomme de terre la plus cultivée en Belgique, et sans conteste la plus utilisée pour la réalisation des frites
- le BBB, ou Bleu Blanc Belge, race bovine 100 % belge
- du Chimay, fromage au caractère bien prononcé en provenance de l’abbaye de Scourmont, productrice d’une des six bières trappistes belges (à savoir la Westmalle, la Westvleteren, l’Achel, l’Orval, la Rochefort et la Chimay).

Qui dit belge dit sauce, et qui dit sauce belge dit mayonnaise : ce sera elle la sauce de choix pour ce quadra !

Première étape donc, préparation de la mayonnaise : un jaune d’œuf, du sel, du poivre, de la moutarde, on fouette énergiquement, on ajoute l’huile en filet au fur et à mesure, et quand la sauce est bien prise on rajoute un petit peu de vinaigre pour obtenir un goût légèrement acidulé et la rendre plus blanche.

Ensuite, préparation du bun : plutôt que de prendre des buns de supermarché, j’ai pris des faluches (l’équivalent nordique d’un pan bagnat), que j’ai faites dorer dans de l’huile d’olive à la poêle.

Troisième étape, préparation du patty : je hache le bœuf avec un oignon, puis j’ajoute un œuf entier, de la chapelure, et un mélange d’épices pour viande. Je réalise mon patty à l’aide d’un emporte-pièce, puis je l’aplatis légèrement.

Vient ensuite la réalisation de la galette de pomme de terre : je râpe une pomme de terre, je l’égoutte sur de l’essuie-tout afin de bien la dessécher, et je forme un petit tas que je mets dans une poêle huilée (attention, ne jamais rincer la pomme de terre, car l’amidon est nécessaire pour lier l’ensemble). Je commence la cuisson à feu vif pour colorer, puis je passe à feu doux pour cuire à cœur (5 à 7 min par face, selon la taille).

Pendant que ça cuit, je commence l’assemblage : je dispose les feuilles de chicon en rangée sur le bun inférieur, et j’ajoute la mayonnaise. Je mets également de la sauce sur le bun supérieur. Je saisis le patty à feu vif, puis je baisse le feu afin de pouvoir faire fondre le fromage sur la viande sans affecter la cuisson (grillée à l’extérieur, saignante à l’intérieur). Je place la galette de pomme de terre sur les feuilles de chicon, puis une tranche de fromage, le patty (fromage fondu au-dessus), et je referme le tout.

Premier constat : ça a de la gueule ! Reste à savoir si le goût est là. Eh bien, merveille, tout s’assemble à la perfection, chaque ingrédient se fait sentir sans prendre le dessus sur les autres, et le tout glisse sans effort, grâce au fondant de la viande et du fromage ! Le seul bémol vient de la tranche de Chimay inférieure, qui aurait pu être un peu mieux fondue si je l’avais déposée sur les galettes en train de cuire, mais tout ça s’oublie bien vite devant le mélange judicieux des saveurs de ces quatre ingrédients. Et pour ne rien gâcher, il nourrit bien son homme !

À déguster avec une bonne Chimay Bleue, of course !

Les ingrédients

- faluche supérieure toastée à l’huile d’olive à la poêle
- mayonnaise maison
- tranche de Chimay
- patty de bœuf préparé
- tranche de Chimay
- galette de pomme de terre maison
- mayonnaise maison
- feuilles de chicon
- faluche inférieure toastée à l’huile d’olive à la poêle

Le verdict : 15/20

Les Plus

- parfait mélange des saveurs
- fondant
- très nourrissant...

Les Moins

- … peut-être un peu trop ?
- simple

Taille

Honnête

22/12/2010 à 10:14

Bon, je ne pourrai évidemment pas être super-objectif par rapport à ce burger, mais tant pis! Très belle recette, donc, qui fait vibrer toutes les cordes de mon âme de Belge. Perso, je ne suis pas fan de chicon cru, mais ce n'est qu'un détail, et il est tout à fait à sa place ici. Un burger généreux, complexe mais sans affectation, qui va droit au but mais avec élégance. Merci, cher reaver...

EdWarner
22/12/2010 à 14:32

Fan d'endives (oui, on dit ça comme ça chez moi, même si le terme de chicon est connu aussi), je ne peux que valider. J'aurais pas osé, mais je pense que je vais m'y risquer. Seul souci de mon côté, la mayonnaise, bof. Mais comme ça se tient dans l'esprit du burger, je m'incline.
Simple question : ton vinaigre ne fait pas trop retomber ta mayo ?

EdWarner
22/12/2010 à 14:33

J'oubliais : jamais sans la Chimay, évidemment....

22/12/2010 à 15:22

Bonnes idées, et ingrédients magiques (le Belge qui est encore en moi est charmé). Mais à chaque fois que je vois des burgers avec des ingrédients aussi "nobles", je me dis qu'une cuisson au grill et la flamme du barbecue le rendrait encore plus jouissif...
Excellent travail de Belgissisation burgeresque.

22/12/2010 à 18:22

@EdWarner De l'acide dans du gras à plutôt tendance à solidifier (vinaigre/jus de citron/ moutarde pour la mayo par exemple, l'association crème liquide/citron marche pas mal aussi).

Sinon, très beau burger qui donne envie ! Petite question par contre, le BBB, vu son manque de gras habituel, n'était pas un peu sec ?

22/12/2010 à 23:16

@EdWarner: au contraire ! Si ta mayo a bien pris, le vinaigre solidifie les lipides, comme l'indique Thoste. Par contre, si ta mayo est limite, alors tu l'achèves ... :)

@Thoste: honnêtement, une viande plus grasse aurait donné plus de caractère au burger, mais vu la répartition des ingrédients, je pense que ça aurait tué le goût du chicon, et par la même l'essence du burger ... maintenant, sans essayer, on ne peut pas être sûr :)

Donnez votre avis sur le QuatBelch'

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la recette via FaceBook !