100% Complete

Chargement de la Recette
April Fool Chorizo

Essixel

April Fool Chorizo Burger Maison - Recette  Burger Maison - Recette 

17 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1776_recette_burger_maison_FR_april_fool_chorizo_10.jpg 2018-04-17 L’idée d’un burger au poisson m’est venue à l’approche du 1er avril. N’ayant jamais de ma vie goûté un seul burger "de la mer", la perspective d’un pané rectangulaire (forme naturelle du poisson de la cantine, qui comme chacun sait a muté pour avoir les (...)

Recette concoctée par Essixel le 17/04/2018

L’idée d’un burger au poisson m’est venue à l’approche du 1er avril. N’ayant jamais de ma vie goûté un seul burger "de la mer", la perspective d’un pané rectangulaire (forme naturelle du poisson de la cantine, qui comme chacun sait a muté pour avoir les yeux dans les coins) Captain Iglo coincé entre deux buns et agrémenté d’un simple trait de sauce tartare me laissant aussi surgelé que ledit pané, il a donc fallu partir de zéro.

Je fais le choix du cabillaud, poisson que j’ai l’habitude de cuisiner avec un crumble de chorizo et de parmesan. Je reste sur cette recette, mais je tente une panure qui sera plus dans l’esprit fast-food. J’avais fait une première tentative avec gratin dauphinois et sauce au parmesan, qui fut un échec cuisant, donc cette fois je revois ma copie, à commencer par les buns, qui seront de type Brasserie de chez Jacquet. Pour la garniture, j’ai passé rapidement en revue toutes les sortes de légumes qui auraient pu accompagner le poisson, et mon choix se portera sur le poivron, qui se mariera très bien avec le chorizo. La tomate sera également de la fête pour remplacer un peu le ketchup, et pendant qu’on y est, je décide de partir sur une sauce salsa soft, c’est à dire sans piment, puisque le chorizo apportera déjà sa touche caliente.

Dans un premier temps, mixez finement environ 5 cm de chorizo préalablement découpé en bâtonnets (je l’aime pimenté force 2) et, directement dans le bol, mélangez-le avec 2 cuillères à soupe de panko (la panure japonaise, plus croustillante que la classique) et 2 cuillères à soupe de parmesan râpé. Au besoin, rajoutez du panko et du parmesan jusqu’à ce que vous obteniez une panure sans gros morceaux de chorizo aggloméré, bref un beau sablage fin.

Préchauffez le four à 180 °C. Battez un blanc d’œuf jusqu’à ce qu’il devienne mousseux, plongez votre dos de cabillaud dedans puis dans la panure de chorizo. Répétez l’opération une seconde fois, pour que la croûte soit plus épaisse, et déposez le reste de chapelure sur le dessus, histoire de ne pas gâcher. Enfournez pour 15 minutes.

Pendant ce temps, faites revenir dans de l’huile d’olive un demi-poivron rouge détaillé en cubes et un demi-oignon en dés. Ajoutez 250 g de pulpe de tomate, de l’ail émincé, du sel, du poivre et un peu de sucre pour casser l’acidité. Faites mijoter le tout et ajoutez une cuillerée à soupe de cumin et une de paprika. Laissez réduire jusqu’à ce qu’il y ait le moins de liquide possible dans la poêle, pour ne pas détremper votre burger au montage.

Une fois le poisson cuit, toastez rapidement vos buns dans le four encore chaud en mode gril, ajoutez une tranche de cheddar sur le bun inférieur et laissez-le fondre doucement. Déposez ensuite dessus le poisson, recouvrez-le d’une bonne couche de sauce salsa, de quelques feuilles de roquette et d’un trait de mayonnaise japonaise, plus légère et moins acide que l’industrielle que l’on trouve chez nous. Terminez le montage avec le bun supérieur, et le burger est prêt à être dégusté !

Il est très beau et son odeur met en appétit. La prise en main semble aisée, mais dès la première bouchée le poisson se délite et quelques morceaux tombent à côté. Ce sera le seul point négatif de cet April Fool Chorizo, car gustativement c’est le nirvana ! Le choix du bun est parfait, car il se rapproche du pain traditionnel et convient mieux aux autres saveurs qu’un bun brioché, qui est plutôt sucré. Le poisson, au goût assez neutre à l’origine, est mis en valeur par la panure chorizo-parmesan, croustillante à souhait. La sauce salsa accompagne à merveille le tout, et on distingue bien les parfums du poivron et du cumin. La roquette vient compléter le tableau avec son goût herbacé très prononcé, mais dont l’amertume est effacée ici. Et si au début on ne ressent pas le piquant du chorizo, il finit par envahir peu à peu le palais d’une douce chaleur.

Pari réussi pour ce burger, à condition bien sûr d’aimer le poisson et ce qui est relevé. Les ingrédients se marient parfaitement, et à chaque bouchée on éprouve le plaisir réconfortant d’un bon burger avec des saveurs qui ne sont pas synthétiques. C’est seulement dommage que le poisson tombe en morceaux, sinon il aurait été parfait !

Les ingrédients

- bun supérieur type Brasserie de Jacquet
- mayonnaise japonaise
- roquette
- sauce salsa soft (tomate-poivron-ail-oignon-cumin-paprika)
- dos de cabillaud pané (panure chorizo-parmesan-panko)
- tranche de cheddar
- bun inférieur type Brasserie de Jacquet

Le verdict : 17/20

Les Plus

- les saveurs qui se marient parfaitement
- le plaisir d’un burger gourmand
- le côté pimenté du chorizo
- la sauce salsa

Les Moins

- le poisson se délite

Taille

Honnête

EdWarner
18/04/2018 à 17:49

Il me semble que pour que le poisson se délite moins, on conseille de le fariner. C'est sans doute pas évident avec la panure, qui va avoir plus de mal à coller... très belle réalisation en tous cas (et je valide le bun !)

19/04/2018 à 10:15

J'essayerai la prochaine fois, surtout que j'utilise la farine quand je pane mes viandes. Et comme on farine avant de plonger dans les oeufs battus (blancs seulement pour les poissons), la chapelure devrait tenir tout aussi bien ;)
En tout cas merci, peut-être un des meilleurs burgers que j'ai faits.

Beniben
19/04/2018 à 20:45

Chapeau bas, c'est beau et on regrette de ne pas pouvoir goûter. :D

Donnez votre avis sur le April Fool Chorizo

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la recette via FaceBook !