100% Complete

Chargement de la Chronique
Burger Maison

EdWarner

Burger Maison Restaurant Café de la Paix  Restaurant Café de la Paix 

5 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1730_restaurant_cafe_de_la_paix_FR_burger_maison_02.jpg 2017-04-18 Je l’admets, choisir le seul burger de la carte sur un restaurant davantage orienté fruits de mer, il faut avoir une certaine dose de masochisme. Mais je suis comme ça. Je vous situe la chose : cette brasserie a repris un ancien Maître Kanter, avec d’ailleurs assez (...)

Décortiqué à la loupe par EdWarner le 18/04/2017

Je l’admets, choisir le seul burger de la carte sur un restaurant davantage orienté fruits de mer, il faut avoir une certaine dose de masochisme. Mais je suis comme ça.

Je vous situe la chose : cette brasserie a repris un ancien Maître Kanter, avec d’ailleurs assez peu de réussite, mais se veut, placée où elle est, haut de gamme. Genre à avoir refait un décor intérieur en noir et blanc avec assez de miroirs pour que l’on s’autorise à se penser dans un lieu où certains pratiquent autre chose que l’alimentation basique. Mais je m’égare. Bref, sachez simplement qu’elle est directement reliée au Best Western qui y est adossé, et se la joue donc sur le mode "Comment se fait-il que je ne sois pas déjà étoilée ?" Ce qui ne risque pas d’arriver, je vous le dis tout de go.

On va passer sur le plateau de fruits de mer choisi par mon compagnon, dont la moitié était très clairement du décongelé, pour rester sur LE burger de la carte. Un seul, et vu le désastre c’est presque un bien pour l’humanité. Je vais faire dans le soft : c’est un crime. Je précise tout de suite que cette chronique prend en considération le prix du plat et les qualités dont il se vante à la carte.

On me propose donc un burger de charolais maison, à 15,20 € avec frites. De mon point de vue, il est à espérer qu’il envoie quelque chose. À l’arrivée de l’assiette, bien que n’étant pas une grosse mangeuse, je ne peux m’empêcher de sourire. C’est une molécule. En diamètre, en dessous d’un simple Double Cheeseburger de McDo. Je passe sur les frites, présentes en bonne quantité, sans doute maison, mais qui ne valent pas tripette.

Donc, le burger. Premier point : impossible de le manger avec les mains. Vous me direz que dans ce type de lieu c’est normal, mais personnellement ça me gonfle. Si on veut que ses convives mangent avec des couverts, on ne leur propose pas de burger, point final. Avec patience, je prends donc fourchette et couteau pour découper la chose (et vous offrir une vue en coupe). Sauf que là, et je ne rigole pas, le pain est tellement caoutchouteux que je n’arrive pas à le couper. Arrêtez de rigoler en imaginant la scène, c’est sérieux. Bref, sortie avec l’élégance qui me caractérise de cet épisode douloureux, j’avale une première bouchée, vaguement rassemblée du désordre qui règne dans l’assiette (oui, la dernière photo est là pour l’illustrer, je vous assure ne pas avoir abusé). Et, d’un seul coup, je suis pire que consternée.

Le burger est un basique total : bun/steak/moutarde/sauce/cornichons/oignon/cheddar/tomate. Alors certes, et c’est ce qui le sort du naufrage total, c’est relevé en termes de moutarde et cornichons, et le cheddar est correct. Une chance que j’aime ça. Pour tout le reste, c’est une honte. Du coup, je reste perplexe : comment mettre une juste note à ça ? Je vous détaille la check-list.

Pain non artisanal, c’est un fait. Cela peut se comprendre à la limite, sauf quand on n’est pas foutu de le faire cuire et qu’il est assez détrempé de sauce inconnue (et non citée d’ailleurs dans la composition) pour ressembler à une éponge. Les oignons ? Ce doit être les lanières là, sur les images... Attendez, les vaguement jaune-orangé, hein : les truc raplapla verts, c’est la salade. Enfin, on va appeler ça ainsi. Le mystère de la tomate reste entier : est-ce la chose sous forme de purée sous le patty, ou devais-je la mettre depuis l’assiette avec sa chapelure ? J’hésite... Steak très clairement décongelé, gras (avec le croquant sous la dent, vous savez, comme dans les steaks à 20 % de MG), élastique, fade, sans sel, aussi charolais que mon chien, tout simplement infect (et là je ne plaisante pas, j’ai obligé mon compagnon de test à goûter, pour être sûre que ce n’était pas dû à ma mauvaise humeur). Je vous précise que j’avais demandé, pour une fois, un steak "à point", et non "bien cuit". Il est arrivé "très cuit", chose obligatoire quand on a à faire à du surgelé. Je ne vais pas vous la refaire, on le sait : un burger qui oublie la qualité du steak, c’est mort. Surtout dans cette gamme. En accompagnement décoratif, cette pauvre demi-tomate avec chapelure qui m’a rappelé la cantine d’il y a 20 ans, et un tas d’alfalfa poivré qui n’avait rien à voir mais fait plat léger, passons encore. Mais appeler ça un burger, non.

Ce qui est le plus triste, c’est qu’il y a un potentiel : sa sauce, qui se rapproche d’un pesto rouge (mais qui, j’insiste, carte à l’appui, n’existe pas dans la recette), ses rondelles de cornichons (frais, eux) et sa moutarde bien relevée pourraient faire des merveilles avec un pain adapté, frais et légèrement croustillant, et une viande fraîche. Et je confirme qu’en grande amoureuse de fromage, le cheddar s’en sort fort bien (pour de l’industriel, soyons honnêtes).

En gros, si je considère ce burger comme un crime, c’est qu’il y avait moyen de faire très bien, mais que c’est bâclé. Et pour ce qui est annoncé à la carte, c’est impardonnable.


Prix (2017) : 15,20 € (servi à table avec frites et accompagnements)


Adresse :
Restaurant Café de la Paix
25, place Drouet-d’Erlon
51100 REIMS
tél : 03 26 47 00 45

Site internet : La Paix

Les ingrédients

- bun supérieur aux graines de sésame
- sauce type pesto rouge
- moutarde
- rondelles de cornichon
- steak de bœuf (110 g environ)
- tomate (non définie)
- tranche de cheddar
- bun inférieur

Le verdict : 5/20

Les Plus

- relevé par la moutarde et les cornichons frais
- sauce qui serait intéressante si elle ne transformait pas le pain en éponge...
- et qu’elle était clairement identifiée...
- c’est tout, donc c’est peu

Les Moins

- steak surgelé de qualité plus que douteuse
- pain élastique et sans saveur
- prix exorbitant pour la qualité proposée
- non, j’arrête là, ce serait méchant…

Taille

Honnête

Flopchef
18/04/2017 à 12:12

Vu le tarif et le dressage, j'aurais mis 1/20 en étant sympa.
Leur carte est une grande blague et les prix aux centimes indiquent clairement la démarche du restaurant...

18/04/2017 à 19:36

Les photos donnent envie de devenir vegan

EdWarner
18/04/2017 à 20:01

À la seule décharge de ce burger, l'éclairage était bien pourri. Néanmoins, je peux t'assurer que je n'y remettrai pas un pied (et que j'ai passé 8 jours à pouvoir regarder un steak).
@flopchef : non, pas 1/20, parce que, pris isolément, il y a de quoi faire. Et ça reste mangeable. Le même truc au snack du coin, pour 4.50 euros, ça passe sans problèmes (ou presque). C'est le différentiel qui m'a choquée.

Beniben
18/04/2017 à 22:59

Oh ! Le montage semble dire " Vas te faire voir avec ton burger." J'adore la photo de l'assiette avec "La Paix" visible en même temps que le sandwich qui a l'air d'avoir subi une frappe aérienne.

Pour 15,20 euros c'est clairement un scandale. Ingrédients bas de gamme, assemblage à l'arrache, tomate de la défaite en décoration,.... Franchement ça fait peur.

En voilà un mieux monté. :) https://media-cdn.tripadvisor.com/media/photo-s/0c/87/01/ce/photo0jpg.jpg

19/04/2017 à 12:25

EdWarner, une question (dont je pense connaître la réponse mais je la pose tout de même :-)) : Avec un tel fiasco, tu te plains au moins lorsque le serveur vient débarrasser la table ? :-)
Parce que là franchement ... Horreur quoi !

EdWarner
19/04/2017 à 13:43

Cela peut te surprendre, mais non, je ne dis strictement rien. Le serveur n'y est pour rien, et je ne sais pas ce que l'on impose comme ingrédients en cuisine. C'est l'enseigne, citée ici, qui est responsable, par nécessairement le personnel.

19/04/2017 à 19:51

D'accord avec toi Ed, le serveur n'y est strictement pour rien, le cuistot pas certain, c'est le patron qui ose servir ce burger à un tel prix

20/04/2017 à 14:01

Ha oui mais évidemment je ne visais pas le serveur hein ! Il n'en peux rien lui, évidemment !
J'entendais par là que tu interpellais le serveur (c'est le premier à qui tu as directement à faire lorsque tu es à table) pour demander ce qu'il se passait en cuisine, avec le chef, le directeur etc ...

20/04/2017 à 17:18

Celui de l'Apostrophe, à Reims également, est particulièrement soyeux... J'aurais "tué" pour que l'on me mette un 280 de M à la place.
Toutefois, cela te surprends tant que ça que ta pitance fut aussi lamentable ? C'est quand même le restaurant type pour touristes qui te déballent du sous-vide ou surgelé des familles à 2 francs 6 sous (merci mamie pour ton vocable)

EdWarner
20/04/2017 à 19:51

Non, je dois dire que je ne suis pas vraiment étonnée, mais il faut bien s'y coller. Tiens du coup je vais voir si je peux trainer mon binome de test à l'Apo !

20/04/2017 à 22:51

courage, hâte d'avoir ton retour en tout cas !

Donnez votre avis sur le Burger Maison

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !