100% Complete

Chargement de la Chronique
Big'n Toast

jjR

Big'n Toast Quick  Quick 

18 / 20  

http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1518_quick_FR_custom_Big_n_Toast_02.jpg 2015-03-24 Pour avoir beaucoup travaillé chez Quick, je peux vous dire que, si certains trouvent cela très dur (on est payé au SMIC, il n’y a pas d’heures supplémentaires, ou en tous cas c’est assez peu avantageux, on doit être très rapide, et en plus il (...)

Décortiqué à la loupe par jjR le 24/03/2015

Pour avoir beaucoup travaillé chez Quick, je peux vous dire que, si certains trouvent cela très dur (on est payé au SMIC, il n’y a pas d’heures supplémentaires, ou en tous cas c’est assez peu avantageux, on doit être très rapide, et en plus il faut sourire au client), pour moi, c’était comme passer mes journées à Disneyland.

En effet, lors de ma première semaine de travail, je demande pour ma pause-déjeuner un Suprême Cheese (il existait encore à cette époque), ce à quoi le manager me répond : "Avec un ou deux steak(s)?". Mon dieu, est-ce bien réel ? Je comprends vite que je vais pouvoir me faire bien plaisir, surtout que je passe de la caisse à la cuisine, et que je vais donc pouvoir créer mes propres burgers avec le matériel de Quick. Mieux que le Space Mountain !

Les semaines passent, il est 14 h, le patron vient de partir. Je termine mon shift dans 15 minutes, il est temps pour moi de préparer mon burger du jour.

Grand aficionado de la sauce du Quick’n Toast, que je mets dans beaucoup de mes burgers, je décide de rendre hommage à ce mythe de la plus simple des manières : en le doublant. Le gros défaut du Quick’n Toast, c’est qu’il n’est bon que quand il est mangé au grand maximum 10 minutes après fabrication. On sait bien que passé ce délai le "toast" est trop mou (ou trop sec, c’est selon), ce qui enlève beaucoup de charme à l’ensemble.

La cuisson des patties étant assez longue (de mémoire 180 secondes), c’est la première chose à laquelle je m’attache. Par contre, si je veux avoir des buns toastés bien frais, il faut les faire à la dernière minute. Je prépare mes tranches de fromage, la tomate, et le bacon. La cuisson des steaks arrivant quasiment à son terme, je lance mes toasts. Restons sobres, je ne fais que doubler la quantité des ingrédients. Je pourrais mettre 10 tranches de fromage (je l’avais fait pour d’autres burgers, notamment mon Quintuple Giant Cheese), mais aujourd’hui je veux rester simple. Seul petit plaisir : beaucoup de sauce.

Les patties sont cuits, il est temps pour moi de dresser mon burger. Je m’applique jusque dans la pose des tranches de fromage. Je quitte le restaurant avec mon Big’n Toast. Il est temps de le déguster. Je suis tout juste dans le bon timing, mon burger doit avoir une dizaine de minute, les toasts sont encore bons, ouf.

Certes je l’ai confectionné moi-même, mais c’est quand même une surprise en ouvrant la boîte : il est magnifique. En termes de goût, on est proche de la perfection, et ce petit plus de sauce ajoute une belle touche poivrée. Étonnamment il ne s’effondre pas, il tient bien dans la main et se mange très facilement, on ne s’en met pas plein les doigts.

En somme un burger énorme, au goût que l’on connaît bien. Un bijou. Mangé sur place en cuisson minute il aurait sans doute mérité 19/20. Il ne peut obtenir 20/20, car le bacon Quick, c’est... le bacon Quick. Il n’est pas très bon à mon goût, trop mou et trop gras. Sans doute est-ce dû à sa cuisson au micro-ondes.


Edit de la rédaction : le témoignage apporté ici sur la possibilité de customiser ses burgers en tant qu’équipier ne saurait représenter une généralité, chaque enseigne, chaque restaurant et même chaque manager faisant ses propres choix en fonction des directives imposées. Il est d’usage le plus courant que les équipiers ne disposent que de la même carte que les clients, chaque produit représentant un nombre de points dont le total ne peut excéder l’équivalent du montant du "ticket-repas" précisé dans le contrat d’embauche.

Les ingrédients

- toast
- sauce au poivre
- rondelle de tomate
- tranche de cheddar
- bacon
- steak
- tranche de cheddar
- toast
- sauce au poivre
- rondelle de tomate
- tranche de cheddar
- bacon
- steak
- tranche de cheddar
- toast

Le verdict : 18/20

Les Plus

- la taille (en double, c'est mieux)
- la sauce (avec encore plus de sauce, c'est encore mieux)
- le custom, ça a du bon...

Les Moins

- le bacon Quick

Taille

Monstre

Big'n Toast Quick
9 Moyenne des 1 votants :
 14 / 20   http://www.myburger.fr/images/chroniques/grande_1518_quick_FR_custom_Big_n_Toast_02.jpg
Stratmatt
24/03/2015 à 16:07

Ca me tente pas le moins du monde. 2 Toast avec bacon doublés a mon avis c'est infiniment supérieur !

Flopchef
24/03/2015 à 19:24

Ce qui ne te tente pas c'est surtout l'énorme tranche de tomate qui se voit comme un nez de clown au beau milieu de cette tour de Pise prête à te déchirer les commissures des lèvres...tomate d'Espagne élevée hors sol avec un délicieux goût de flotte et une texture de melon d'eau!

25/03/2015 à 16:33

Belle bête

Memesse
27/03/2015 à 13:23  14 / 20  

Sans tomate et sans le toast du milieu, je ne pourrais qu'adhérer !

Guyb
30/03/2015 à 19:20

Rien que l'abus de sauce me fait saliver ! J'ai jamais bossé chez Quick, mais je connaissais particulièrement bien un certain franchisé, j'ai tenté du méga Giant, mais jamais cette tour à la sauce Quick'nToast ! C'est vrais que la tomate ne donne pas trop envie, bref en tout cas la chronique est réussie : miam !...

Aeron
31/03/2015 à 16:48

ça donne envie de postuler chez Burger King...

EdWarner
31/03/2015 à 21:00

Il est bien précisé que ce genre de chose ne préjuge nullement des pratiques courantes. Là, l'équipier l'a fait par laxisme/tolérance de sa hiérarchie, mais ce n'est pas la fête des sous-vêtements échancrés à paillettes tous les jours. Inutile de donner des idées déplacées au futurs candidats.

03/04/2015 à 22:00

Un double quick'n toast, le rêve !

Jigawa
11/04/2015 à 10:30

Bien vu pour "l’édit de la rédaction" parce que j'allais justement faire la remarque. Comme EdWarner il faut être clair sur ce point: Ces pratiques restent contractuellement interdites et sauf rares exceptions, les écarts ne sont pas tolérés.

Donnez votre avis sur le Big'n Toast

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un avis.

Ou commentez la chronique via FaceBook !